ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    la résistance au sud-oranais

    Partagez

    elkhayam

    Date d'inscription : 26/11/2010

    la résistance au sud-oranais

    Message par elkhayam le Mar 12 Avr - 19:13

    TECHNICUM EL BEIROUNI Niveau :3 A.S/G
    Année scolaire :2010/2011 Durée : 2 H





    Composition de français du premier trimestre

    La résistance au sud-oranais

    TEXTE :

    A l'instar des autres régions d'Algérie, le Sud- oranais a souffert des affres du colonialisme français à travers sa politique, basée sur la l'entretient de la discorde parmis les Algériens ; rôle dévolu aux bureaux arabes chargés de semer la zizanie, entretenir les rivalités entre les tribus et les grandes familles. De créer la discorde entre ces dernières pour asseoir sa domination sur la région. Ce fut le cas entre la branche des gharba (ceux de l'ouest) à laquelle appartenait Cheikh Bouamama et la branche des chraga (ceux de l'est), ses cousins germains. Mais Cheikh Bouamama ayant saisi les intentions du colonialisme français, proclama la lutte armée pour débarrasser le pays et ses habitants du joug de l'occupation coloniale. Son combat durera jusq'en 1908.
    Tout observateur attentif de l'histoire de la région du sud-oranais constatera que depuis la résistance des Ouled Sidi Cheikh, la région disposait d'une autonomie relative dans la gestion de ses affaires internes. La raison en est la très faible concentration de colons dans région et même l'armée française ne disposait que d'un seul poste à Labiod Sidi Cheikh-fraction des chraga .
    Toutefois après avoir livré contre l'occupant d'âpres batailles, la famille des Ouled Sidi Cheikh s'est dispersée. Certains de ses membres furent contraint à l'éxil,alors que pour d'autres ce fut l'éxode vers les régions de l'éxtrême sud ou ils s'établirent dans la région de Goléa.
    Il faut noter que la trêve observée par les habitants de la région dans la résistance qu'il avaient déclenchée en 1864 ne dura pas très longtemps, puisque la branche des gharba des Ouled Sidi Cheikh émergea encore une fois sur la scène de la lutte armée à travers la résistance menée par Cheikh Si Maâmar Ibn Cheikh Tayeb, chef de la branche des gharba contre l'occupation coloniale, à partir du mois d'avril 1875. Néanmoins ce dernier fut contraint de se retirer et fut assigné à résidence.
    Mais aussitôt achevée la période allant de 1878 à 1880, une autre personnalité combattante de la même branche emergea à savoir Cheikh Bouama qui hissa l'étendard de la lutte armée pour la liberté,contre le colonialisme français et s'opposa à son éxpansion dans les régions sahariènnes.
    texte adapté




    Compréhesion

    1) Combien dura la lutte armée menée par Cheikh Bouamama ?
    2) Sur quoi était basée la politique du colonialisme français dans le Sud-oranais ?
    3) Quel était le but de cette politique ?
    4) Pour contrer cette politique coloniale qu'avait-t-il proclamé Cheikh Bouamama ?
    5) Relève du texte un terme de même sens que "discorde"
    6) Réecris la phrase suivante du texte :"Ce fut le cas entre la branche......ses cousins germains."
    au présent de l'indicatif.
    7) Quel est le rapport logique exprimé dans la phrase soulignée dans le texte ?
    Cool réexprime le même rapport à l'aide de l'articulateur qui convient :car,puisque,afin de

    II) Essai
    Traite un sujet au choix :(choisis 1 seul sujet )
    a) résume le texte en quelques lignes( 7 à 8 lignes)
    b) tu a été témoin à l' agréssion d'une personne agée par des voyous. Raconte la scène et intègre dans la narration des faits, les sentiments que tu as ressenti devant une telle injustice.(8 lignes au maximum)




      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc - 22:23