ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    le débat d'idée

    Partagez

    semsem98

    Date d'inscription : 30/04/2010

    le débat d'idée

    Message par semsem98 le Ven 5 Aoû - 10:46

    Pour être des parents acceptables

    Certains parents, parce qu'ils ont en horreur la guerre et la violence, interdisent tous les jouets inspirés par le matériel d'armement. Leur pacifisme est très compréhensible, mais en prohibant ces jeux, ils n'agissent pas pour le bien de leur enfant, mais uniquement à partir de leurs préoccupations d'adultes. Certains d'entre eux ont même peur que ces jeux ne fassent de leur enfant un futur criminel, mais cette façon de penser est très dangereuse sur bien des points.

    De même que le fait de jouer avec des cubes ou des camions n'indique pas que l'enfant sera un jour architecte ou chauffeur de poids lourds, de même ses jeux avec des armes-jouets ne laissent rien prévoir de ce qu'il fera plus tard. Ensuite si, comme on peut raisonnablement l'espérer, ces jeux donnent à l'enfant l'impression qu'il peut se protéger et lui permettent de se décharger de ses tendances agressives, celles-ci ne pourront pas s'accumuler dans l'inconscient et, plus tard, ne chercheront pas à s'exprimer de façon dangereuse, Cette prohibition, en outre, rend l'enfant frustré et furieux parce qu'il voit que ces jouets - par ailleurs vantés par les médias - sont permis à ses petits camarades.

    Enfin, l'attitude la plus pernicieuse par ses conséquences est la peur parentale que l'enfant ne devienne un violent ou même un assassin. Cette idée est beaucoup plus nuisible au bien-être émotionnel de l'enfant que ne peuvent l'être les pistolets à amorce et les mitraillettes en matière plastique. C'est surtout vrai en raison de l'importance, pour l'enfant, de l'opinion que ses parents ont de lui. Après tout, c'est à travers ses parents que l'enfant se fait une idée de lui-même. S'ils le croient capable de mal tourner au point de devenir un criminel, cette opinion terriblement négative le rendra furieux contre eux et la société, et il sera plus enclin à mettre en acte sa colère, non plus d'une façon symbolique, par le jeu, mais dans la réalité, à partir du moment où il aura échappé à l'autorité parentale. II sait qu'il a fort envie de jouer avec un pistolet à amorces, et si ses parents pensent que cela fera de lui un tueur, l'image qu'il se fera de lui-même, pour le présent et pour l'avenir, est en grand danger d'être gravement déformée.

    Bruno BETTELHEIM, ‘’Pour être des parents acceptables’’.


    Questions de compréhension (14 points) :
    Pour quelle raison certains parents refusent les jouets de guerre à leurs enfants ?

    1. « avoir en horreur la guerre et la violence. », cette expression veut dire avoir une attitude :
    a. Guerrière ; b)Pacifique ?Donnez la réponse juste.

    2. Dans le 1er paragraphe, l’auteur B. Bettelheim parle des parents : a)qui refusent les jouets de guerre pour leurs enfants ; b)qui achètent les jouets de guerre pour leurs enfants ; c)qui sont indifférents aux jouets de guerre? Recopiez la réponse juste.
    3)« Certains parents ont peur que les armes-jouets ne fassent de leur enfant un futur criminel. », relevez dans le texte une phrase qui comporte une idée contraire.
    3. Quelle opinion (thèse) l'auteur du texte cherche à faire passer chez le lecteur ?
    4. Pour démontrer le bien-fondé de sa thèse, B. Bettelheim utilisera plusieurs arguments. Relevez deux (02) de ces arguments ?
    5. Quels sont les exemples donnés par B. Bettelheim pour illustrer ces arguments ?
    6. Production écrite (06 points) : Faut-il interdire l’accès à Internet à nos enfants ou pas ?
    Rédigez un texte argumentatif pour montrer le rôle parental dans la construction de la personnalité et le développement d'un enfant.



    Corrigé et barème de correction du Bac blanc (1er sujet)
    Séries : T/M et S/E


    I. COMPREHENSION DE L’ECRIT : 14 points
    1. Certains parents refusent les jouets de guerre à leurs enfants parce que :
    - Ils ont en horreur la guerre et la violence.
    - Ils sont pacifistes.
    - Ils ont même peur que ces jeux ne fassent de leur enfant un futur criminel
    (Vous avez trois réponses possibles) 2x1 2
    2. « avoir en horreur la guerre et la violence. » veut dire avoir une attitude pacifique. 2x1 2
    3. Dans le 1er paragraphe, l’auteur B. Bettelheim parle des parents qui refusent les jouets de guerre pour leurs enfants. 2x1 2
    4. La phrase qui comporte une idée contraire est :
    « le fait de jouer avec des cubes ou des camions n'indique pas que l'enfant sera un jour architecte ou chauffeur de poids lourds » 2x1 2
    5. L’opinion (thèse) que l'auteur cherche à faire passer chez le lecteur est :
    L’auteur critique les parents qui croient que les armes-jouets peuvent rendre un jour leur enfant un criminel et considère que leur attitude est négative et même dangereuse pour leurs enfants. 2x1 2
    6. Pour démontrer le bien-fondé de sa thèse, B. Bettelheim présente les arguments suivants :
    - De même que le fait de jouer avec des cubes ou des camions n'indique pas que l'enfant sera un jour architecte ou chauffeur de poids lourds
    - si ces jeux donnent à l'enfant l'impression qu'il peut se protéger et lui permettent de se décharger de ses tendances agressives, celles-ci ne pourront pas s'accumuler dans l'inconscient et, plus tard, ne chercheront pas à s'exprimer de façon dangereuse
    - Cette prohibition rend l'enfant frustré et furieux parce qu'il voit que ces jouets - par ailleurs vantés par les médias - sont permis à ses petits camarades.
    - La peur parentale que l'enfant ne devienne un violent ou même un assassin est beaucoup plus nuisible au bien-être émotionnel de l'enfant que ne peuvent l'être les pistolets à amorce et les mitraillettes en matière plastique. 1x2 2
    7. Les exemples donnés par B. Bettelheim pour illustrer ces arguments sont :
    - Les mots "cubes" et "camions" associés aux mots "architecte" et "chauffeur de poids lourds" 0,5x4 2
    II. PRODUCTION ECRITE : 06 points
    Critères d’évaluation (en relation avec la grille proposée dans les programmes) :
    * Pertinence
    * Organisation
    * Formulation
    2 x 3

    6






      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 6:31