ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    compréhension de l'écrit- méthode et exemple

    Partagez

    lydia-kabyle

    Date d'inscription : 19/08/2011

    compréhension de l'écrit- méthode et exemple

    Message par lydia-kabyle le Lun 31 Oct - 20:19

    La compréhension de l’écrit / Méthode et exemple :

    Ses objectifs :

    Faire de l’élève un lecteur autonome. Lui donner de nouvelles habitudes de lecture. On peut identifier trois moments dans la séance de compréhension de l’écrit.

    1ER moment :

    -Appréhender globalement le sens du texte ; il s’agit d’une approche externe :-l’image du texte
    -les éléments périphériques ou paratextuels.
    -Formuler des hypothèses de sens, à la lumière de la 1ere approche. Ces hypothèses seront provisoires et révocables.
    Ce premier moment se veut un moment d’expression orale libre.
    -Noter au tableau ces hypothèses de sens, pour pouvoir les corroborer, ou les détruire au cours de deuxième moment.
    NB/ 1) Le support doit être accessible. « On ne comprends bien un texte que si l’on possède déjà 80% des informations qu’il contient » (Revue collège n°Cool.
    2) La mise en page doit être aux normes : pas de texte sans titre ni origine, et respect de la typographie.

    2ème moment :

    -Pratiquer la lecture silencieuse ; qui se veut globale. L’objectif étant de :
    a)- Vérifier ses hypothèses de sens
    b)-Trouver, retrouver, découvrir, les indices et les éléments porteurs de sens, l’organisation du lexique, le système des temps, les types de phrases et autres…
    Les indices : « C’est l’ensemble des éléments à extraire du texte et la façon dont ils se combinent entre eux pour donner une image globale de la signification. » (Portine, L’argumentation écrite).

    c) -Retrouver la cohérence textuelle.

    De ce fait l’élève, non seulement lit mieux, mais il apprend également à réécrire le texte, tant il est vrai que lecture et écriture sont intimement liées.
    c) Pour aider l’élève dans sa quête du sens ; et surtout pour l’amener à manifester le degré de compréhension qu’il a du texte, sans blocage, un type de questionnaire s’impose :Le QCM ou le vrai ou faux.

    3ème moment :
    C’est un moment de synthèse. L’objectif de la séance de compréhension est atteint si à la fin de la séance, l’élève est en mesure de récapituler l’essentiel du contenu.
    La synthèse peut prendre différentes formes :
    -Reconstitution de texte.
    - Plan.
    - Résumé.
    - Texte lacunaire.
    Une lecture oralisée pourrait intervenir pour couronner l’ensemble de la séance. On transmet le sens après l’avoir construit.






    Compréhension de l’écrit :
    Support : texte P10 « Un jeune passionné »

    1er moment : Découverte des éléments périphériques.
    - Titre : Un jeune passionné.
    - Auteur : Mehdi.
    - Source : « Lettre à un nouvel ami ».
    A la lumière des éléments para textuels l’élève émet des hypothèses se sens.

    2ème moment :
    • Découverte du texte.
    • Lecture silencieuse.
    • Vérification des hypothèses de sens.

    3ème moment : Analyse du texte (Questionnements)

    - Qui parle ? A quelle personne ? - Mehdi (Je).
    - A qui ? - A un nouvel ami.
    - De quoi parle-t-il ? - de lui-même.
    - Pourquoi ? - Il se présente à un nouvel ami.


    Mehdi écrit une lettre à son nouvel ami.
    Il se présente




    - Par quel pronom se désigne Mehdi ? - Je.
    - Combien-y-a-t-il de paragraphe ? - Trois.
    - A quoi les reconnaît-on ? - Les alinéas.
    - A quel temps sont les verbes du texte ? - au présent de l’indicatif.


    Mehdi se présente dans un petit texte formé de trois paragraphes, Il se désigne par « Je ». Les verbes de son texte sont au présent de l’indicatif.






    1er Paragraphe : Relève les informations et complète :
    - Prénom : ……………… - Age : ……………………………….
    - Adresse :………………..Ecole :………………………………...
    - Ce qu’il étudie : ………………………………………………….
    Ce qu’il aime : ……………………………………………………..

    Dans le 1er paragraphe : Mehdi donne son prénom, son age, son lieu d’habitation (sa ville) –son école-, ce qu’il étudie et ce qu’il aime faire :
    Ce sont des informations personnelles


    2ème paragraphe : Relève les informations et réponds :

    - De qui parle Mehdi dans le 2ème paragraphe ? - De sa famille.
    - De combien de personne se compose-t-elle ? - Trois.
    - Que font les parents de Mehdi ?
    La maman : institutrice (maîtresse) enseignante.
    Le papa : journaliste.
    - Quel age a la sœur de Mehdi ? - Onze ans.


    Dans le 2ème paragraphe : Mehdi présente sa famille.

    3ème paragraphe : Lis, puis réponds :
    - De qui parle Mehdi dans ce paragraphe ? - De ces amis.
    - Est ce qu’il les présente ? - Non.
    - Lis la dernière phrase. A quel temps est son verbe ?
    Que peux tu déduire ?
    - Au futur simple.
    - Mehdi nous parle de l’avenir.

    Dans le 3ème paragraphe : Mehdi parle de son projet d’avenir

    Synthèse :Je me présente : En trois paragraphes, en employant (je) avec des verbes au présent de l’indicatif.
    1/ Je donne des informations personnelles.
    2/ Je présente ma famille.
    3/ Je présente mes projets d’avenir.(je mets mon verbe au futur simple)

    ……………………………………………………………………………….K.N


    avatar
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 51
    Localisation : Barika(Batna)

    Re: compréhension de l'écrit- méthode et exemple

    Message par sellami kamel le Lun 25 Fév - 17:57

    Lire et comprendre en langue étrangère ne sont pas des compétences évidentes à acquérir pour un apprenant syrien, qui a dû déjà s’habituer à un autre alphabet que celui de sa langue maternelle, à des habitudes de lectures différentes.

    La démarche que l’on doit employer est la même avec tous les documents écrits. Nous nous plaçons dans une situation de classe ordinaire, utilisant la compétence de compréhension écrite pour faire acquérir un nouvel objectif.

    Dans un premier temps , en tant qu’enseignant, vous devez distribuer le document écrit à vos apprenants qui peuvent travailler en petits groupes pour comparer leurs résultats, et leur poser des questions sur les caractéristiques de ce type de texte, avant même qu’ils ne le lisent. Ils s’intéresseront à l’entourage du texte, ce qui aidera à la compréhension globale ensuite.

    Vous utiliserez par exemple des questions autour du texte (paratexte) comme :

    Qu’est-ce qu’il y a autour du texte ?
    D’où est tirée cette page ? d’un magazine, d’un journal…
    Qu’est-ce qu’il y a à la fin du texte ?
    Qu’est-ce qui se trouve en haut ? un titre, une adresse ….

    Dans un second temps , il est important de faire une lecture silencieuse, en précisant le temps dont les apprenants disposent. L’objectif étant ici de découvrir le texte, et d’amener progressivement l’apprenant à accéder au sens. Vous pouvez leur avoir distribuer un document énumérant un certain nombre de questions ou de détails à trouver. Mais il faut que les premières questions suggèrent une compréhension très globale du document écrit. En effet, il n’est pas encore temps de rentrer dans les détails.

    Ensuite , les apprenants vont émettre des hypothèses. Vous les y incitez tout en faisant vérifier chacune des hypothèses par d’autres élèves. Vous leur posez des questions pour bien vérifier leur compréhension par un retour au texte, ce qui revient à une lecture orientée du texte. Il est important qu’ils justifient chacune de leurs explications, afin qu’ils ne répondent pas au hasard.

    Mais quelles sont les caractéristiques de vos questions ?

    Elles ne doivent pas faire appel à une compréhension linéaire du texte, car ce serait trop simple. En effet, il ne faut jamais les habituer à trop de facilité.
    Il s’agit de poser des questions constructives. Evitez par exemple les questions fermées où l’élève doit juste répondre par oui ou par non. En revanche, si certaines questions sont de ce type, n’oubliez pas de lui demander de faire une phrase complète et de se justifier par un retour au texte.
    De même, faites attention à ne pas formuler les questions de telle sorte qu’elle donne la réponse.
    Vous devez aussi être en mesure de reformuler vos questions pour les simplifier. Ce qui vous semble une évidence ne l’est pas nécessairement pour un apprenant de langue étrangère.
    Aussi, les questions doivent être adaptées au niveau de vos apprenants.

    Ensuite , il est primordial d’attirer l’attention de l’apprenant sur l’organisation du texte en français, sachant qu’en arabe, il ne s’agit pas des mêmes codes.

    Vous devrez par exemple, notamment pour des apprenants de niveau débutant et élémentaire, aider les apprenants à repérer et analyser les différents éléments du texte, comme les articulateurs, les marqueurs, la ponctuation…

    Il faut poser des questions sur ces marqueurs car ils construisent le sens du texte (voir unité cohérence textuelle)

    Faites très attention en effet à ne pas négliger une explication sur les marqueurs, alors qu’en tant que professeur, on a tendance à expliquer davantage les mots pleins. Le lexique n’est pas le plus important dans un texte, même si son explication est non négligeable. Il faut rappeler que nous ne demandons pas à un élève de comprendre la totalité du texte, et de donner la signification de tous les mots. Cette démarche vise à développer la lecture critique et méthodique.

    Alors , il est temps de répondre au questionnaire ou au tableau à compléter. Avant de passer à une lecture éventuellement à voix haute, par l’enseignant et par les apprenants ensuite, ce qui représente un exemple de lecture expressive pour les élèves. Le professeur en profite pour corriger après la lecture de l’élève quelques erreurs phonétiques, ou bien de rythme et d’intonation.
    avatar
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Re: compréhension de l'écrit- méthode et exemple

    Message par kantara le Lun 25 Fév - 18:18

    kamel sellami a écrit:Lire et comprendre en langue étrangère ne sont pas des compétences évidentes à acquérir pour un apprenant syrien, qui a dû déjà s’habituer à un autre alphabet que celui de sa langue maternelle, à des habitudes de lectures différentes.

    La démarche que l’on doit employer est la même avec tous les documents écrits. Nous nous plaçons dans une situation de classe ordinaire, utilisant la compétence de compréhension écrite pour faire acquérir un nouvel objectif.

    Dans un premier temps , en tant qu’enseignant, vous devez distribuer le document écrit à vos apprenants qui peuvent travailler en petits groupes pour comparer leurs résultats, et leur poser des questions sur les caractéristiques de ce type de texte, avant même qu’ils ne le lisent. Ils s’intéresseront à l’entourage du texte, ce qui aidera à la compréhension globale ensuite.

    Vous utiliserez par exemple des questions autour du texte (paratexte) comme :

    Qu’est-ce qu’il y a autour du texte ?
    D’où est tirée cette page ? d’un magazine, d’un journal…
    Qu’est-ce qu’il y a à la fin du texte ?
    Qu’est-ce qui se trouve en haut ? un titre, une adresse ….

    Dans un second temps , il est important de faire une lecture silencieuse, en précisant le temps dont les apprenants disposent. L’objectif étant ici de découvrir le texte, et d’amener progressivement l’apprenant à accéder au sens. Vous pouvez leur avoir distribuer un document énumérant un certain nombre de questions ou de détails à trouver. Mais il faut que les premières questions suggèrent une compréhension très globale du document écrit. En effet, il n’est pas encore temps de rentrer dans les détails.

    Ensuite , les apprenants vont émettre des hypothèses. Vous les y incitez tout en faisant vérifier chacune des hypothèses par d’autres élèves. Vous leur posez des questions pour bien vérifier leur compréhension par un retour au texte, ce qui revient à une lecture orientée du texte. Il est important qu’ils justifient chacune de leurs explications, afin qu’ils ne répondent pas au hasard.

    Mais quelles sont les caractéristiques de vos questions ?

    Elles ne doivent pas faire appel à une compréhension linéaire du texte, car ce serait trop simple. En effet, il ne faut jamais les habituer à trop de facilité.
    Il s’agit de poser des questions constructives. Evitez par exemple les questions fermées où l’élève doit juste répondre par oui ou par non. En revanche, si certaines questions sont de ce type, n’oubliez pas de lui demander de faire une phrase complète et de se justifier par un retour au texte.
    De même, faites attention à ne pas formuler les questions de telle sorte qu’elle donne la réponse.
    Vous devez aussi être en mesure de reformuler vos questions pour les simplifier. Ce qui vous semble une évidence ne l’est pas nécessairement pour un apprenant de langue étrangère.
    Aussi, les questions doivent être adaptées au niveau de vos apprenants.

    Ensuite , il est primordial d’attirer l’attention de l’apprenant sur l’organisation du texte en français, sachant qu’en arabe, il ne s’agit pas des mêmes codes.

    Vous devrez par exemple, notamment pour des apprenants de niveau débutant et élémentaire, aider les apprenants à repérer et analyser les différents éléments du texte, comme les articulateurs, les marqueurs, la ponctuation…

    Il faut poser des questions sur ces marqueurs car ils construisent le sens du texte (voir unité cohérence textuelle)

    Faites très attention en effet à ne pas négliger une explication sur les marqueurs, alors qu’en tant que professeur, on a tendance à expliquer davantage les mots pleins. Le lexique n’est pas le plus important dans un texte, même si son explication est non négligeable. Il faut rappeler que nous ne demandons pas à un élève de comprendre la totalité du texte, et de donner la signification de tous les mots. Cette démarche vise à développer la lecture critique et méthodique.

    Alors , il est temps de répondre au questionnaire ou au tableau à compléter. Avant de passer à une lecture éventuellement à voix haute, par l’enseignant et par les apprenants ensuite, ce qui représente un exemple de lecture expressive pour les élèves. Le professeur en profite pour corriger après la lecture de l’élève quelques erreurs phonétiques, ou bien de rythme et d’intonation.

    http://www.lb.refer.org/fle/cours/cours2_CE/comp_ecr/cours2_ce04.htm

    Merci de citer la source par souci "d'honnêteté".....je croyais que ces appréciations étaient les vôtres ..Alors je le fais à votre place :

    http://www.lb.refer.org/fle/cours/cours2_CE/comp_ecr/cours2_ce04.htm
    avatar
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 51
    Localisation : Barika(Batna)

    Re: compréhension de l'écrit- méthode et exemple

    Message par sellami kamel le Lun 25 Fév - 18:30

    tout à fait ,madame.

    Contenu sponsorisé

    Re: compréhension de l'écrit- méthode et exemple

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 11:17