ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    légendes

    Partagez
    avatar
    sihemdebiskra

    Date d'inscription : 02/11/2010
    Localisation : Biskra

    légendes

    Message par sihemdebiskra le Sam 31 Mar - 16:44

    L'origine du divorce

    Conte wobé de Marie-Rachel Tahou, www.wobebli.net | 24/4/2006
    "Il était une fois un homme et une femme mariés qui vivaient heureux. Lui allait à la chasse et elle cultivait un grand champ de maïs qui s'étendait à l'infini. Malheureusement, un groupe de gorilles venait régulièrement piller la récolte.

    Un jour, il fut sollicité par sa femme pour chasser les gorilles qui endommageaient le champ. Mais il refusa, disant que s'il surveillait un coin, les gorilles allait saccager de l'autre côté.

    Un matin, la femme en eut assez et décida de chasser elle-même les gorilles de son champ. Elle emporta au champ le carquois et l'arc de son mari pendant que celui-ci dormait. Arrivée là-bas, elle se mit à l'affût, bien cachée derrière un buisson. Peu de temps après, tout un groupe de singes arriva pour prendre le petit déjeuner. La femme sorti une flèche du carquois et la décrocha sur le plus gros d'entre eux, leur chef, qui s'écroula. Les gorilles s'enfuirent en emportant le corps inanimé de leur chef. De retour au village, la femme alla annoncer à son mari qu'elle s'était occupée elle-même des bêtes qui ravageaient sa récolte.

    Au lieu de la féliciter, l'homme se mit en colère sous prétexte qu'elle avait perdu sa flèche. Elle fut donc obligée de retourner sur ses pas pour la récupérer. Dans son chagrin elle se mit à chanter :

    Tiandé kwouè oho dé kwouè, tiandé
    Ta di tabassoué, tiandé
    Bou ayé soun, tiandé
    Soun ayé bou, tiandé
    Djrou ayé cloui, tiandé
    Cloui ayé djrou, tiandé (etc)

    (l'auditoire reprend " tiandé " à la fin de chaque phrase du conteur)
    Mince alors ! Aller chez les gorilles, aller chez les gorilles, mince alors !
    La flèche a atteint quelle partie d'abord ? mince alors !
    La jambe ou le bras ? mince alors !
    Le bras ou la jambe ? mince alors !
    La tête ou le ventre ? mince alors !
    Le ventre ou la tête ? mince alors ! (etc)
    Elle marcha pendant deux jours et une nuit en suivant les traces des gorilles avant d'arriver à leur village. Des centaines de gorilles immenses et féroces s'étaient réunis pour pleurer autour du corps de leur chef mort. Et la fameuse flèche était encore plantée dans sa poitrine. Alors, elle se jeta dans la foule et se mit à pleurer tout en chantant (Tiandé kwouè…) et en faisant de grande démonstration de douleur. Un peu surpris, les primates lui demandèrent qui elle était car en ce temps là, les hommes et les animaux se comprenaient. Elle répondit alors qu'elle était venue de très loin dès qu'elle avait appris le décès du grand singe, qui était son parent éloigné mais adoré.
    Au bout de plusieurs jours, même les enfants du chef étaient fatigués de pleurer mais elle continuait à hurler et à se rouler par terre dans une mare de pleurs. De sorte que tous les singes se sentaient gênés qu'une parente éloigné soit plus chagrinés qu'eux-mêmes, ses proches. Alors, ils lui demandèrent si quelque chose pourrait diminuer sa peine. Elle leurs dit que s'ils pouvaient lui donner la flèche qui était à l'origine du décès, elle rentrerait chez elle avec un souvenir de son parent adoré. Ils lui donnèrent la fameuse flèche avant de la raccompagner aux portes de leur village. Une fois rentrée chez elle, elle donna la flèche à son mari et décida de le quitter. Ainsi, par eux, arriva le premier divorce. "







    Légende



    Le soleil et lalune
    LoLo le Soleil et Ipeu la Lune furent mariés et eurent pour enfants les Coqs et les Etoiles. Tous les jours, pendant que le Soleil partait labourer la surface de la Terre pour l'ensemencer, la Lune apprêtait les repas.

    Les Coqs et les Etoiles s'affrontèrent un matin dans une lutte rangée, féroce et sanglante. Ipeu la Lune les battit, les priva de nourriture. Au retour de son mari, elle lui rapporta les faits. Furieux, le Soleil projeta les Coqs et les Etoiles sur la Terre.

    - Seuls les Coqs ont provoqué cette bataille, sanglota Ipeu.

    Le Soleil se fâcha, brutalisa sa femme, la répudia.

    Il dit aux Coqs :

    - Restez sur la terre. Apprenez l'art du combat aux hommes. Annoncez surtout, chaque jour le moment de mon passage à la Lune votre mère. Que je ne la rencontre jamais sur mon chemin !

    Depuis lors, Ipeu, la Lune, se cache lorsque le Soleil paraît.


    Dernière édition par sihemdebiskra le Dim 1 Avr - 16:27, édité 2 fois

    chaouch

    Date d'inscription : 05/02/2012

    légende

    Message par chaouch le Sam 31 Mar - 21:04

    merci sihemdebiskra pour ce texte.
    avatar
    sihemdebiskra

    Date d'inscription : 02/11/2010
    Localisation : Biskra

    Re: légendes

    Message par sihemdebiskra le Dim 1 Avr - 16:32


    Je vous en prie collègue
    Voilà une autre légende qui explique l’arc-en-ciel
    Légende :



    Larc-en-ciel
    Un beau jour, toutes les couleurs du monde entier se mirent à se disputer. Chacune prétendait qu’elle était la plus belle, la plus importante, la plus utile, la préférée !

    Elles se vantaient, à haute-voix, chacune étant bien convaincue d’être la meilleure. Le bruit de leur querelle s’enfla de plus en plus.

    Soudain, un éclair d’une lumière aveuglante apparut dans le ciel, accompagné de roulements de tonnerre. La pluie commença à tomber à torrents sans discontinuer.

    Effrayées, toutes les couleurs se tapirent et se rapprochèrent pour chercher un abri les unes près des autres.

    La pluie prit la parole :

    «Stupides créatures qui vous battez entre vous, chacune essayant de dominer l’autre, ne savez-vous pas que c’est le grand esprit qui vous a faites toutes, chacune dans un but particulier, uniques et différentes ?

    Il aime chacune d’entre vous, il a besoin de vous toutes. Joignez vos mains et venez à moi. Il va vous étendre à travers le ciel en un magnifique arc-en-ciel, pour vous montrer qu’il vous aime toutes, que vous pouvez vivre ensemble en paix. Comme une promesse qu’il est avec vous, et comme un signe d’espérance pour demain…» .

    Ainsi, chaque fois que le grand esprit envoie une pluie pour laver le monde, il place l’arc-en-ciel dans son ciel, et quand nous l’apercevons nous devrions nous rappeler qu’il veut que nous sachions, nous aussi, nous apprécier les uns les autres et le louer de notre merveilleuse complémentarité.

    Légende amérindienne


    flower flower flower flower flower flower flower flower

    yaiche rabah

    Date d'inscription : 12/01/2012
    Age : 38
    Localisation : EL HASSI -BATNA

    Re: légendes

    Message par yaiche rabah le Lun 2 Avr - 18:46

    merci bcps ma soeur sihem sur ces légendes

    wafaa16

    Date d'inscription : 04/04/2012

    Re: légendes

    Message par wafaa16 le Mer 4 Avr - 19:45

    merci beaucoup sihem

    anaisse

    Date d'inscription : 17/09/2011
    Age : 45
    Localisation : Béjaia

    Re: légendes

    Message par anaisse le Ven 6 Avr - 20:53

    Salut tout le monde, je vous donne le site où vous voulez trouver des légendes à exploiter en classe. :
    il était une histoire.com
    avatar
    sihemdebiskra

    Date d'inscription : 02/11/2010
    Localisation : Biskra

    Re: légendes

    Message par sihemdebiskra le Ven 6 Avr - 22:11


    Merci collègue « anaisse »
    http://www.iletaitunehistoire.com
    Je vous propose une autre légende qui m’a tellement plu que j’aime la partager avec vous.
    Lisez et dites moi votre avis.

    Tanabata (La légende des amants des étoiles)
    Selon une légende chinoise, Tentei, l'empereur céleste avait sept filles. La plus jeune, experte en tissage, était appelée la Tisserande (Shokujo ou Ori Hime).Assise chaque jour devant son métier elle ne tissait pas des tissus ordinaires mais uniquement des brocarts célestes pour chaque changement de saison. Chaque jour l'arrangement du Ciel était un de ses chefs-d'oeuvre. Un jour, la princesse, qui s'ennuyait au Ciel descendit se promener sur terre. Là elle rencontra un jeune vacher que tout le monde surnommait le Bouvier (Kengyû). Ils tombèrent immédiatement amoureux l'un de l'autre. Insatisfaite de sa vie solitaire au Ciel et de la surveillance sévère de son père, la Tisserande rêvait d'un amour passionné, d'un avenir heureux et d'une vie paisible. Elle décida donc de rester sur terre auprès de son compagnon le Bouvier. Ils formèrent alors un couple inséparable. L'homme travaillait aux champs et la femme tissait...Quelques années passèrent; de leur amour un garçon puis une petite fille naquirent. Mais bientôt l'empereur céleste, mis au courant de la nouvelle vie de sa fille, entra dans une colère violente et envoya un génie chercher sa fille pour la ramener au Ciel. Séparée de son mari et de ses enfants, la princesse se mit à pleurer de douleur. Constatant la disparition de sa bien aimée, le Bouvier plaça ses enfants dans deux paniers aux deux bouts d'une planche et partit à sa recherche. Mais au moment où il s'apprêtait à rattraper son épouse captive d'un génie céleste, la femme de l'Empereur apparut et fit naître d'un geste de la main une rivière large, profonde et aux eaux tumultueuses qui stoppa l'avancée du Bouvier. Très affligé, ce dernier ne voulut pas quitter le bord de la rivière. Et sur la rive opposée, la Tisserande ne cessait pas de verser des larmes, restant sourde aux injonctions répétées de son père de reprendre son travail de tissage céleste. Devant tant d'obstination, l'empereur fit une concession: il permit à sa fille de retrouver son amant une fois l'an. Depuis, chaque année, le septième jour du septième mois du calendrier lunaire, les pies célestes forment une passerelle provisoire au-dessus de la Voie Lactée (Ama no gawa), sur laquelle les amants stellaires: Véga (la Tisserande) et Altaïr (le Bouvier), renouvellent leur serment d'amour. On dit qu'à l'aube de ce jour, il bruine souvent; ce sont les larmes de la princesse Véga qui, serrant ses enfants contre elle et tenant tendrement la main de son mari, pleure tristement. Leur séparation tragique émut tout le monde et attira la sympathie de chacun. C'est pourquoi, chaque année, le septième jour du septième mois du calendrier lunaire, beaucoup de gens restent veiller dehors pour contempler longuement dans le ciel les deux constellations Véga et Altaïr qui, ce jour-là, semblent se rapprocher au-dessus de la Voie Lactée.



    Cette légende fut probablement introduite au Japon au cours de l'ère Nara (710-794) et incorporée à la légende indigène narrant la vie de la princesse Oto Tanabata, réputée pour les brocarts qu'elle tissait en l'honneur des dieux.

    hcinou

    Date d'inscription : 13/03/2011

    Re: légendes

    Message par hcinou le Mar 17 Avr - 17:31

    merci pour ces légendes

    yaiche rabah

    Date d'inscription : 12/01/2012
    Age : 38
    Localisation : EL HASSI -BATNA

    Re: légendes

    Message par yaiche rabah le Sam 28 Avr - 19:09

    je cherche des légendes plus courtes que celles que vs publiez .vs savez l'état du français en algérie et surtt à l'intérieur du pays pas plus de 7 à 8lignes

    Contenu sponsorisé

    Re: légendes

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 16 Aoû - 17:26