ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    composition1AS

    Partagez

    kafadila

    Date d'inscription : 30/01/2012

    composition1AS

    Message par kafadila le Dim 25 Nov - 19:51

    Lycée
    Classes 1ASlettres Composition de français du
    premier trimestre novembre 2011






    Texte : Langue vivante et langue morte
    Une langue est dite vivante lorsqu'elle est utilisée oralement par des personnes dont elle est la langue maternelle, ou par une communauté suffisamment nombreuse — et de façon suffisamment intensive — pour permettre une évolution spontanée de la langue (cas de l'espéranto).
    On appelle langue morte ou éteinte une langue qui n'est plus pratiquée oralement comme langue maternelle, mais qui peut être encore utilisée dans certains domaines (la religion et l'étude des textes anciens). Les deux langues mortes les plus importantes de la culture occidentale sont le latin et le grec ancien. Cependant, l’expression « langue morte » est contestée par beaucoup de ceux qui les pratiquent. On lui préfère alors « langue ancienne» car il est possible de « ressusciter » des langues mortes, comme le montre l'exemple de l'hébreu.
    Une langue vivante est rarement un système uniforme et rigide, elle varie généralement selon le lieu géographique (dialectes), le milieu social (sociolectes) et les individus (idiolectes) et, bien sûr, selon le temps (diachroniquement), ce qui fait que, considérée à un moment donné, une langue est toujours en évolution et contient plusieurs états. Par exemple, le système phonologique des langues est en évolution constante, ce qu'étudie la phonétique historique. Une langue vivante est définie dans une géographie linguistique internationalement reconnue et se définit par sa frontière linguistique. Si cette dernière est traversée par une frontière, c'est une langue transfrontalière.
    Article wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Langue
    Questions:
    Compréhension
    1-Complétez le tableau suivant :
    Qui parle ? A qui ? De quoi ? Dans quel but ?


    2- L’auteur est-il présent dans le texte ? Pourquoi selon vous ?

    3-Une langue est dite vivante quand :
    a- Elle n’est pas morte et enterrée
    b- Elle est usitée
    c- Elle est ignorée
    Recopiez la bonne réponse

    4- La langue morte est :
    a. une langue qu’on ne parle plus ?
    b. Une langue qu’on n’écrit plus ?
    Recopiez la bonne réponse

    5- Une langue morte est –elle condamnée à rester morte ? Justifiez votre réponse en relevant une phrase du texte

    6- Dans la phrase « dans certains domaines (la religion et l'étude des textes anciens) »
    a- qu’introduisent les parenthèses ?
    b- Réécrivez la phrase en remplaçant les parenthèses par un mot ou une expression

    7- Est-ce qu’une langue évolue ? Justifiez votre réponse par une phrase du texte.

    8- « selon le lieu géographique (dialectes), le milieu social (sociolectes) et les individus (idiolectes) » dans la phrase, dites quels sont les deux procédés explicatifs employés ?

    9-Donnez à partir du texte la définition d’une langue transfrontalière.



    Production écrite
    Sujet : Faites le résumé du texte


    .




















    Lycée
    Classes 1AS Sciences Composition de français du
    premier trimestre novembre 2011

    Texte :
    L’eau : Une richesse sociale

    L’eau est une richesse de la nature et en même temps un patrimoine culturel de toute l’humanité. En effet, elle a de tout temps conditionné l’évolution socio-économique, voire historique des peuples.

    Dans le bassin méditerranéen, l’eau a joué un rôle « moteur » dans les civilisations antiques qui a été illustré par l’invention des grandes roues élévatrices d’eau : le « chadouf »en Egypte, la « noria » dans les autres pays arabes et en Espagne. Les rapports de l’homme avec l’eau varient selon les régions, selon les cultures, de même qu’ils ont évolué en fonction des progrès réalisés par la science et les techniques.
    En Algérie, la culture de l’eau est ancestrale et la vie a toujours été organisée autour des points d’eau et des sources comme en témoignent les nombreuses dénominations des localités et de certains villages à travers le pays : plusieurs localités de l’est du pays ont des noms commençant par «Ain », autour de la ville d’Alger, plusieurs villages ont des noms composés de « bir » (Bir Mandreis, Bir Khadem…), à l’ouest autour d’Oran, ils commencent par « Hassi » et enfin en Kabylie, ils débutent par « Thala », «Ighzer» .

    Sur le plan social, la civilisation antique de l’eau en méditerranée a été marquée pour les hommes par la création de multiples métiers ingénieux comme les sourciers, les préposés à la construction et à l’entretien des puits et pour les femmes par la peine quotidienne d’approvisionnement de l’eau dans laquelle les jeunes filles avaient la place de choix pour l’échange de potins et l’arrangement des alliances.

    Pr. Mustapha Bouziani
    L’eau : de la pénurie aux maladies.
    Edition Iben Khaldoun, Tlemcen 2000.

    Questions

    I- Compréhension: (14pts)
    1-Complétez le tableau suivant :
    Qui parle ? A qui ? De quoi ? Dans quel but ?


    2- Le texte est-il objectif ou subjectif ? justifiez votre réponse

    3)-«Dans le bassin méditerranéen, l’eau a joué un rôle « moteur »dans les civilisations antiques qui a été illustré par l’invention des grandes roues élévatrices d’eau.»
    Trouvez dans le 2 § une expression synonyme du mot souligné.
    4)-« la culture de l’eau est ancestrale»
    L’expression soulignée veut dire :
    -L’eau est une richesse naturelle.
    -L’eau est un héritage des générations.
    -L’eau est une ressource indispensable.
    Recopiez la bonne réponse.
    5-Relevez 4mots ou expressions appartenant au champ lexical de « l’eau »
    6- Dans la phrase : « l’invention des grandes roues élévatrices d’eau : le « chadouf »en Egypte, la « noria » dans les autres pays arabes et en Espagne ». Qu’introduisent les deux points( : ) ?
    7- Dans la phrase : « la création de multiples métiers ingénieux comme les sourciers, les préposés à la construction et à l’entretien des puits » Citez les deux procédés explicatifs employés par l’auteur
    8- l’énoncé ci-dessous par les mots et les expressions suivants :
    un crime- la possibilité- sa pollution- importante- métiers ingénieux- l’approvisionnement.
    « L’eau est si ………dans la vie de l’homme que son gaspillage et …..…peuvent être considérés comme………….contre l’humanité. En effet la recherche et …………. en eau donnent ………….aux hommes de créer de multiples ……………. »
    9-« Les rapports de l’homme avec l’eau varient selon les régions, selon les cultures, de même qu’ils ont évolué en fonction des progrès réalisés par la science et les techniques. »
    -Réécrivez cette phrase en remplaçant ‘‘Les rapports’’ par ‘‘Le rapport’’ et faites les transformations nécessaires.

    III- Expression écrite : Au choix (6pts)
    1- Sujet1 : Faites le résumé du texte.

    2-Sujet2 :
    L’eau est une ressource indispensable à la vie sur terre, cependant sa quantité est limitée.
    Rédigez un texte dans lequel vous expliquerez l’importance de l’eau dans la vie de l’homme et les conséquences dues au manque de cette richesse.

    Bon courage





      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc - 22:19