ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    denoir

    Partagez

    dalila05

    Date d'inscription : 16/07/2011

    denoir

    Message par dalila05 le Jeu 7 Mar - 22:00


    Texte : Le bruit
    Le bruit est l’une des principales nuisances actuelles, en raison du développement des usines et de l’accroissement de la circulation. Il provoque, d’une part, une surdité professionnelle chez les ouvriers exposés aux sons intenses et, d’autre part, il favorise les troubles mentaux dans l’ensemble de la population.
    Dans l’industrie, presque toutes les machines sont bruyantes et les ouvriers de certaines profession y sont particulièrement exposés : les chaudronniers, les tôliers, les mécaniciens de locomotives, les ouvriers de tissage… par contre, les bruits d’origine domestique sont moins intenses, mais répétés, exposent à la psychopathie plus qu’à la surdité : le bruit de la circulation, les transistors…
    La conséquence majeure des bruits intempestifs est la survenue d’une surdité après une exposition prolongée. Le premier signe est la survenue d’un trou auditif : le sujet n’entend plus le son qu’à partir d’une intensité de 40à50 décibels, au lieu de le percevoir à partir de 1décibel. Ce trou disparaît en quelques jours si le sujet est soustrait aux traumatismes sonores, mais il devient permanent s’il est maintenu à cette agression plus de quatre semaines. La deuxième conséquence nocive des bruits est un ralentissement psychique. Il existe presque toujours une gêne à tout travail intellectuel dans un milieu bruyant ; le sommeil est perturbé. En outre, le bruit aggrave les tendances aux névroses, l’irritabilité, les dépressions.
    La prévention des méfaits du bruit dans les usines comporte d’abord une sélection des ouvriers, ensuite la réduction de bruit dans les ateliers en isolant les machines les bruyantes, enfin, faire porter aux personnels des casques qui réduisent l’intensité des perceptions sonores. Dans le domaine domestique, les bruits de canalisations d’ascenseurs et de vide-ordures peuvent être atténués par l’utilisation de matériaux peu sonores (joints de caoutchouc, panneaux de laine, de verre…).
    Larousse médicale, page15
    I-COMPREHENSION DE L’ECRIT :
    1/- Quelles sont les différentes sources du bruit ?
    2/- Relevez le champ lexical de « bruit ». (4 mots ou expressions).
    3/- « La deuxième conséquence nocive des bruits ».
    Le mot souligné veut dire : - bienfaisante /- nuisible /- auditive (Relevez la bonne réponse)
    4/- Relevez deux procédés explicatifs : une analyse et une fonction.
    5/- Quelles sont les deux conséquences des bruits ?
    6/- « Il provoque, d’une part, une surdité professionnelle. »
    Relevez dans le 3ème paragraphe la phrase qui explique le mot souligné.
    7/- Relevez du texte, un présentatif et, précisez sa valeur.
    8/- Proposez un titre au texte
    9/- Quel est le temps dominant dans le texte ? Quelle est sa valeur ?
    10/- Est-ce que l’auteur se manifeste-t-il dans le texte ? Pourquoi ?
    11/- Quel est le type de ce texte ?
    avatar
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Re: denoir

    Message par kantara le Ven 8 Mar - 6:53

    Dans la rubrique adéquate svp !merci

    Juste une remarque : les questions 9 /10 et 11..ne devraient pas être en... "conclusion" du questionnaire ... du "denoir" Wink .
    avatar
    mourana

    Date d'inscription : 27/10/2014
    Age : 33
    Localisation : Frenda

    Re: denoir

    Message par mourana le Lun 27 Oct - 20:05

    merci, cé parfait. vous avez oublié de souligner le mot dans la question n6 dont je suppose "surdité professionnelle". et je partage l'avis de Kantara pour les trois dernieres questions. cordialment.. Smile

    Contenu sponsorisé

    Re: denoir

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -
      » denoir

      La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 0:19