ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    Poème à lire et à expliquer:

    Partagez
    avatar
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 51
    Localisation : Barika(Batna)

    Poème à lire et à expliquer:

    Message par sellami kamel le Mer 2 Oct - 15:01

    Poème à lire et à expliquer:

    La chanson « le déserteur » fut écrit en 1953, à la fin du conflit en Indochine, et peu avant le début de la guerre d’Algérie. La première version, jugée trop subversive ne trouve aucun éditeur, et même réécrite, elle a été interdite sur les ondes durant plusieurs années. Cette chanson eut un réel succès dans les années 60. Toutefois, son air et son thème reste d’actualité. Elle est devenue la chanson-phare de Boris Vian. Ce dernier pense qu’il fallait « réveiller les gens, les amener à réfléchir ». Il a conçu cette chanson comme une espèce de complainte.

    Le déserteur



    Monsieur le président Quand j’étais prisonnier
    Je vous fais une lettre On m’a volé ma femme
    Que vous lirez peut-être On m’a volé mon âme
    Si vous avez le temps Et tout mon cher passé
    Je viens de recevoir Demain de bon matin
    Mes papiers militaires Je fermerai ma porte
    Pour partir à la guerre Au nez des années mortes
    Avant mercredi soir J’irai sur les chemins
    Monsieur le président Je mendierai ma vie
    Je ne veux pas la faire Sur les routes de France
    Je ne veux pas sur terre De Bretagne en Provence
    Pour tuer des pauvres gens Et je dirai aux gens :
    C’est pas pour vous fâcher Refusez d’obéir
    Il faut que je vous dise Refuser de la faire
    Ma décision est prise N’allez pas à la guerre
    Je m’en vais détester Refusez de partir
    Depuis que je suis né S’il faut donner son sang
    J’ai vu mourir mon père Allez donner le vôtre
    J’ai vu partir mes frères Vous êtes bon apôtre
    Et pleurer mes enfants Monsieur le président
    Ma mère a tant souffert Si vous me poursuivez
    Elle est dedans sa tombe Prévenez vos gendarmes
    Et se moque des bombes Que je n’aurai pas d’armes
    Et se moque des vers Et qu’ils pourront tirer

    Boris Vian



    Lire et analyser un poème
    1- La situation d’énonciation
    Qui parle ? A qui s’adresse-t-il ? De quoi parle-t-il ? Quand le fait-il ? Pourquoi ?
    Le chanteur Boris Vian Le chanteur s’adresse au président français De la guerre En 1953 : la guerre d’Indochine L’auteur dénonce la guerre

    2- Quelle expression emploie Boris Vian pour reprendre l’idée de guerre ?
    3- En repérant les champs lexicaux dominants dans le texte. Dites à quels autres thèmes la guerre est-elle étroitement associée ?
    4- Quelles caractéristiques de la guerre l’auteur met-il alors en évidence ?
    5- Quelle est la thèse avancée par l’auteur ?
    6- Analysez et énumérez les arguments qui la justifient ? A quels domaines touchent-ils ?
    7- Etudiez le jeu des pronoms (vers 17 - 25) : que laissent-ils entrevoir de la situation du locuteur ?
    8- Déterminez la tonalité du texte. Quels sont les principaux procédés adoptés qui donnent au texte cette tonalité ?
    9- En faveur de quoi l’auteur est-il donc engagé ?
    10- Identifiez les procédés qui renforcent le discours pacifiste.
    11- Relisez attentivement les 4 derniers vers : si Boris Vian avait gardé ces 4 vers tels qu’ils étaient dans la première version de la chanson, quelle attitude aurait-il affichée ? Comment aurait-on considéré son discours ?

    Si vous me poursuivez
    Prévenez vos gendarmes
    Que je possède une arme
    Et que je sais tirer.




    Expression écrite
    Beaucoup d’artistes de la chanson s’emploient activement en faveur de la paix et des causes humanitaires, leurs textes sont dits « engagés » : pensez-vous que leur art soit un moyen efficace pour éveiller les consciences ? Pour quelle raisons ?

      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 20:52