ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    Le pacte d’Omar Ibn El Khattab

    Partagez
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Le pacte d’Omar Ibn El Khattab

    Message par Administrateur le Mer 2 Oct - 17:11

    Le pacte d’Omar Ibn El Khattab

    Message par Administrateur le Dim 20 Déc 2009 - 10:42


    le pacte d’Omar Ibn El Khattab

    Voilà le pacte d’Omar Ibn El Khattab accordé aux habitants d’Elia, al-Quds, en l’an 637 :

    A comparer avec les ...traités de reddition des temps dits...modernes...

    Le pacte:« Au nom du Dieu, le Miséricordieux, le Tout Miséricorde.

    Voici ce que donne l’esclave de Dieu, Omar, Commandeur des Croyants, en guise de protection aux gens d'Elia:

    Il leur donne la protection pour eux-mêmes et leurs biens, pour leurs églises et leurs croix, leurs malades et leurs innocents ainsi que toute leur communauté, que leurs églises ne soient ni habitées ni détruites, qu'elles ne soient ni dépouillées ni diminuées, qu'on ne touche ni à leurs croix ni à leur argent, qu'ils ne subissent pas de contrainte à cause de leur religion, qu'on ne porte pas atteinte à l'un d'entre eux, qu'aucun juif n’habite avec eux à Elia (une condition de capitulation exigée par le patriarche de Jérusalem sachant que la ville fut plus ou moins interdite aux juifs par les Romains et puis les chrétiens depuis l’insurrection juive de Bar Kokhba contre les Romains en l’an 135, et que les chrétiens gardaient encore en mémoire l'alliance des juifs avec les Perses lors de la prise de Jérusalem en 614 par ces derniers. Cependant des sources historiques confirment qu’Omar autorisa des juifs à s’installer à Jérusalem dans leur propre quartier, Ndr).

    Aux gens d'Elia de s'acquitter du tribut comme le font ceux des autres cités.

    Il leur appartient d'expulser les Romains et les malfaiteurs.

    Quiconque parmi ces derniers décide de quitter la ville est assuré de notre protection pour lui-même et pour ses biens jusqu'à ce qu'il atteigne son lieu de sécurité, et qui veut y rester sera protégé, il n'aura qu'à s'acquitter du tribut comme les autres gens d'Elia.

    Et ceux parmi les gens d'Elia qui désirent partir avec les Romains en emportant leurs biens et en délaissant leurs oratoires et croix, ceux-là sont assurés de notre protection pour eux-mêmes et pour leurs églises et croix jusqu'à ce qu'ils rejoignent leur lieu de sécurité.

    Ceux parmi les autochtones, gens de la terre, qui se trouvaient là, ils peuvent rester s'ils le désirent, il leur incombe de s'acquitter du tribut à l'instar des gens d'Elia, s'ils le veulent, qu'ils partent avec les Romains, ou qu'ils reviennent auprès des leurs, rien ne leur sera pris avant la récolte.

    Par le contenu de cet écrit, nous engageons le serment de Dieu et la garantie de Son Envoyé ainsi que celle des califes et des croyants auprès de tous ceux qui s’acquittent du tribut.

    En furent témoins Khaled Ibn al-Walîd, ‘Amr Ibn al-‘Aç, ‘Abd er-Rahmân Ibn al-‘Awf, Mu’âwiya Ibn Abî Sufyân.

    Ecrit et prêt à l’application en l’an quinze de l’hégire (soit 637 après JC) ».

    source: La Voix des Opprimes
    __________________
    D'abord ils vous ignorent... ensuite ils vous raillent... ensuite ils vous combattent ... et enfin, vous gagnez. _ Ghandi _

      La date/heure actuelle est Lun 16 Juil - 1:15