ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    3AS Epreuve de baccalauréat expérimental Mai 2008. Série sciences expérimentales et TM

    Partagez

    Yasminedz

    Date d'inscription : 14/12/2009

    3AS Epreuve de baccalauréat expérimental Mai 2008. Série sciences expérimentales et TM

    Message par Yasminedz le Ven 1 Jan - 13:54

    Epreuve de baccalauréat expérimental


    Mai 2008.


    Lycée Mohamed Khémisti de Mostaganem


    Série sciences expérimentales et TM





    Mai 2004, pour la première fois depuis 1998,
    la commission européenne autorise l’importation en France d’un mais doux
    transgénique. Jusque là, seuls les additifs dérivés de mais, soja et colza
    pouvaient se retrouver dans nos aliments.



    La nouvelle fait l’effet d’une bombe car
    elle met fin à cinq ans de moratoire durant lesquels les états européens
    avaient décidé de ne plus accorder de nouvelles autorisations d’importation ou
    de mise en culture d’OGM (organismes génétiquement modifiés). Pourtant, on
    ignore encore si les organismes transgéniques présentent véritablement des
    dangers pour l’homme. De nombreux scientifiques s’inquiètent cependant du
    risque éventuel de voir les plantes produire des toxines qu’elles ne fabriquent
    pas habituellement sous l’effet des perturbations génétiques. Des tests
    réalisés récemment sur des rats ont révélé des résultats plutôt préoccupants,
    notamment en terme d’augmentation des risques de cancer. Les experts se
    demandent si le fait d’introduire un
    gène étranger ne peut pas entraîner une modification de la plante et augmenter
    son potentiel allergisant.. Enfin, certains OGM contiennent un gène de bactérie
    dit marqueur. A terme, ce gène, en se combinant avec des bactéries contenues
    dans le sol ou le tube digestif de l’homme, pourrait accroître les résistances
    aux antibiotiques.



    La mesure s’accompagne de l’entrée en
    vigueur d’un règlement européen sur l’étiquetage des OGM, plus restrictif.
    Selon ce règlement, tous les OGM consommés en tant que tels (maïs doux, soja,
    tomate, melon…) ainsi que tous les aliments dont l’un des constituants est
    dérivé d’OGM, doivent être étiquetés. Cette obligation prend la forme d’une
    mention : « issu de maïs ou soja génétiquement modifié »



    Mais, lacune notable du règlement, . Aucun consommateur ne devrait trouver sur le
    marché français des OGM non transformés. En effet, le seul aliment transgénique
    directement consommable, le maïs doux en grain, a été rejeté par les principaux
    transformateurs français, qui se sont engagés à ne pas le commercialiser.(…)



    L’obligation d’étiqueter les aliments pouvant contenir des OGM se double de celle,
    pour les industriels, de mettre en place une traçabilité efficace. Les
    fournisseurs doivent présenter des certificats garantissant l’origine de leurs
    produits(…)



    Les autorités nationales de contrôle ont
    désormais la possibilité d’effectuer des vérifications aléatoires afin de
    s’assurer du respect de ces obligations. Ces engagements seraient plutôt bien
    respectés…



    Le pèlerin magazine. Février 2005





    Compréhension
    de l’écrit
    14 Points (toutes les questions sont sur 2
    points. La question 1 et 8 valent 1 point chacune)






    • le texte cherche à :



    a) inciter les
    consommateurs à s’opposer aux OGM



    b) exposer le point
    de vue des instances dirigeantes sur la question des OGM



    c) faire le point
    sur les moyens pour les consommateurs de s’informer sur les OGM Donne la bonne réponse.






    • Les risques liés à la consommation
      d’OGM sont véritablement confirmés. Cette affirmation est-elle vraie ou
      fausse ? Justifie ta réponse par deux expressions du texte.

    • Cite deux menaces potentielles
      liées à la consommation d’OGM.










    • « La mesure s’accompagne de
      l’entrée en vigueur d’un règlement » De quelle mesure il
      s’agit ?







    • De quel règlement il
      s’agit ?

    • Selon le texte, ce règlement est-il suffisant ?
      pourquoi ?

    • Quelle mesure complémentaire doit
      suivre celle de l’étiquetage ?

    • Propose un titre au texte.









    Expression
    écrite
    6 points
    un sujet à choisir






    a) Résume le texte.


    b) Dans le cadre
    d’un débat d’idées propose les intérêts
    que présentent les OGM en matière
    d’économie par exemple.









    Corrigé





    1. faire le point sur les moyens pour les
    consommateurs de s’informer sur les OGM la bonne réponse.






    2. Non ils ne sont pas confirmés « Pourtant,
    on ignore encore si les organismes transgéniques présentent véritablement des
    dangers pour l’homme »



    3. - risque éventuel de voir les plantes
    produire des toxines qu’elles ne fabriquent pas habituellement



    - ce gène, en se combinant avec des
    bactéries contenues dans le sol ou le tube digestif de l’homme, pourrait
    accroître les résistances aux antibiotiques.






    4. la commission européenne autorise
    l’importation en France d’un mais doux transgénique. C’est la mesure dont il
    est question ici.






    5. le règlement concerne l’étiquetage
    des produits.






    6. Ce règlement n’est pas
    suffisant car «
    les produits d’animaux nourris avec
    des OGM, c'est-à-dire la viande, le lait, le beurre, les œufs…échappent à
    l’étiquetage »












    7. Mettre
    en place une traçabilité efficace. Les fournisseurs doivent présenter des
    certificats garantissant l’origine de leurs produits.






    8. OGM : Les risques et les règles

      La date/heure actuelle est Sam 10 Déc - 22:23