ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Partagez
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:34



    L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par kiki1964 le Sam 16 Fév 2013 - 21:47
    Introduction

    Les principes de la grammaire transformationnelle avaient été vite incorporés dans les méthodologies de l'enseignement des langues .Priorité à la syntaxe était le mot-clé .Des linguistes ont évidemment critiqué cette approche .Leur argumentation s'articule essentiellement en deux points :
    1-La recherche de la vérité linguistique est étroitement liée au concept de la réalité psychologique
    2-Actuellement,on admet,d'une façon générale,que le sens sémantique et la pragmatique doivent former la base de n'importe quel modèle de langue ayant une vérité psychologique .


    L'approche sémantique


    Suivant l'approche traditionnelle,les apprenants sont censés convertir des phrases actives à la forme passive et vice-versa .Cela ne leur permet,cependant,pas de former des phrases simples et significatives dans la forme passive,la base sémantique de la voix étant complètement négligée.
    Les élèves se posent souvent des questions concernant l'utilité de la voix passive puisque la voix active les a amenés à saisir le sens de la phrase .Il faut justement savoir que la voix passive n'est pas secondaire et ne dérive pas de la forme active .


    Illustration

    1-L'enseignant commence par dessiner une pierre ou n'importe quel autre objet inerte .
    2-Puis,il demande aux élèves,individuellement ou par groupe,de faire une liste de ce que la pierre peut faire -éviter l'usage du mot verbe - .Indiquer cela par une flèche qui sort de la pierre .Exemples :tomber,casser...
    3-Maintenant,il leur demande une liste des choses qu'on peut faire à la pierre .Indiquer cela par une flèche qui mène à la pierre .Exemples :lancer,frapper ...
    Faire remarquer que quelques mots peuvent être dans les deux listes :casser ...
    4-Présenter des pairs de mots :pierre /lancer
    homme /tomber
    fenêtre/casser
    Demander aux élèves de mettre une flèche à droite si la personne ou la chose fait l'action,une flèche à gauche si elle subit l'action .
    - - - -+pierre /lancer
    5-Introduire les mots passive et active
    6-Utiliser d'autres pairs pour aider les élèves à identifier les deux formes .
    7-L'enseignant peut alors présenter des pairs ambiguës comme :
    garçon/trouver
    ballon/frapper
    L'apprenant peut choisir les deux directions et comprendra que le choix affectera le sens .
    8-Demander aux élèves de créer leurs propres exemples en utilisant des flèches .
    9-Un exercice final :dessiner une personne,un animal ou un objet quelconque,une flèche à gauche ou à droite ;et demander aux élèves de rédiger une phrase pour chaque flèche .


       


    Dernière édition par Administrateur le Mar 5 Nov - 6:01, édité 1 fois
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:43

    Message par kantara le Dim 17 Fév 2013 - 5:54

    Grand Merci Kiki 1964 d'expliquer ...encore une fois que la grammaire traditionnelle n'a plus raison d’être et ce depuis des lustres ...Merci d'avoir proposé cette façon de faire ..qui est de rigueur depuis la reforme ...que certains n'ont toujours pas compris ...car ils continuent à se demander pourquoi il n y a plus de ..."cours de syntaxe "...alors que l'approche est surtout sémantique ....contextuelle ;
    Merci d'avoir pris l'exemple du "passif" car d'aucuns continuent à faire des transformations automatiques hors du contexte et qui ...tout compte fait sont totalement inutiles !
    Cordialement!
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:45

    Message par kiki1964 le Dim 17 Fév 2013 - 15:51

    Il est vrai que beaucoup de collègues ne savent malheureusement pas encore que la grammaire classique est dépassée,depuis longtemps d'ailleurs,par une grammaire moderne,qui étudie la langue dans un contexte,dans une situation de communication .
    Une grammaire par le sens et pour le sens car,finalement,l'étude d'une langue étrangère a pour but la communication c'est à dire comprendre et être compris .
    Merci Kantara pour votre appréciation,votre réaction m'a sincèrement touché !
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:48

    Message par kantara le Dim 17 Fév 2013 - 16:14

    Merci à vous d'avoir été si explicite .....j'essaye d'en parler depuis deux ans !!!..vainement ...Que l'on soit plusieurs ...à aller dans le même sens ...nous réconforte dans notre "conviction" .
    Encore merci pour la clairvoyance , la concision Bravo!
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:50

    Message par kamel 25 le Lun 18 Fév 2013 - 8:12

    Dans vos écrits, il y a eu le rapport d’un homme et particulièrement lors de vos déceptions aussi j'ai souri lorsque Kamel s'est trompé mais j'ai admiré votre réponse "Kiki" en vérité, elle était dans les normes de la relation humaine : « I am a man ».
    Autrement dit, le lien qui unit la forme passive à la forme active a été soigneusement encadré par des règles de grammaire, enseigné depuis des années, toutefois la logique veut que toutes les transformations possibles ne s'écartent pas de ce lien très étroit, le présent par le passé et ainsi de suite. Dans votre approche vous avez parlé seulement du champ sémantique non transformationnel, des idées sous forme de signes à connaître et non pas des règles à suivre.
    Pendant l'examen, on leur dira, transformez les phrases, des questions fondamentales, construites pour tester les élèves, et que diriez-vous du style direct et indirect.
    La grammaire se veut être apprise par cœur pour suivre un rythme régulier de tout apprentissage. La langue française, de nos jours est une langue étrangère, l'environnement n'est pas fait pour la communication."
    Toute objectivation de l'expérience se fait par l'élaboration de la structure et non par le biais des mots.
    Ce ne sont que des points de vue qui peuvent parfois être discutés sans pour autant toucher votre sensibilité……………………………………….
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:51

    Message par kiki1964 le Lun 18 Fév 2013 - 9:58

    Vous devez savoir,cher Kamel25,que l'approche sémantique ne signifie pas délaisser les règles fondamentales de la grammaire mais,bien au contraire,les mettre au service de la compréhension du sens et,donc de la communication .A titre d'exemple,et toujours dans le cadre de la voix active et la voix passive,donner à l'élève une phrase active et lui demander d'en faire la transformation passive,est complètement inutile car le sens n'est pas pris en charge .Par contre,si on demande à l'élève de réécrire cette phrase de façon que la lumière soit mise sur la victime de l'action,cela relève,bien entendu,de l'approche sémantique car un sens est visé. Évidemment,cela peut être transposé sur d'autres points de langues comme le discours rapporté .

    Je tiens à vous contrarier énergiquement lorsque vous dites que l'environnement n'est pas fait pour la communication ! J'avoue,enfin,que je n'ai pas compris ce lien dont vous parlez en disant:
    les transformations possibles ne s'écartent pas de ce lien très étroit,le présent par le passé...
    Amicalement
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:56

    Message par kamel 25 le Lun 18 Fév 2013 - 12:00
    Au moins vous ,vous êtes franc,lorsque vous ne comprenez pas vous le dîtes à voix haute,mais avez-vous oublié la concordance des temps ,nécessaire à la transformation passive.
    Pour la communication,j'ai voulu vous faire une approche du niveau de tout environnement qui n'est guère favorable à la discussion en "français",savez-vous que même dans les lycées,les professeurs ne communiquent pas dans cette langue,est-il utile d'enseigner sans pouvoir communiquer?
    quels sont les membres actifs de ce site? vous pouvez les compter,moi j'essaie de provoquer l'autre pour le réactiver et par moments,je découvre des merveilles,vous qui êtes jeunes,marquez votre temps.

    En écrivant,le message de"Kantara" est venu subitement interrompre mon envoi ce qui m'a donné la possibilité de lui répondre.
    En effet ,Madame,j'emploie par moments ces termes pour montrer le lien des deux formes et vous avez sans doute remarqué que dans "réecris ,il y-a une transformation passive"ce qui nous amène à déterminer un comportement de ce genre.Merci
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:57

    Message par kantara le Lun 18 Fév 2013 - 15:22
    Navrée Kamel si je vous ai interrompu...je ne vous ai pas entendu ...."parler ".. Very Happy ...Ceci dit.. comment peut-on interrompre une personne qui n'est pas en situation de communication directe ? Razz Razz Razz belle métaphore je l'avoue .. Smile Smile Smile Bonne boutade aussi pour détendre l’atmosphère ..

    D'autre part .... ..Loin de toute polémique.. Smile si vous pensez que "réécris" est une transformation automatique ( apprise sans compréhension ) ....

    Dans "réécrire" il y a" le savoir faire "ce que nous essayons d'inculquer à nos apprenants ..

    Dans le "réécrire.... l’élève est impliqué.....on lui demande de réfléchir , de proposer une solution ...d'activer sa logique ...d'arriver à une déduction..

    Dans le "réécrire " ... l’élève doit réfléchir ....à un contexte précis ..une thématique ...voilà ce que nous essayons de dire ...

    Depuis le temps que certains enseignants expliquent le passif et toutes ses transformations automatiques ..sans aller vers le" comment et le pourquoi "..l'apprenant ne se souvient que de la phrase.. genre ...."le chat mange la souris "... Razz ..les flèches en forme de croix .. de l’automatisme ...de la conjugaison du "noyau" de la phrase ...mais ils n'ont aucune idée au sujet du pourquoi et comment de cette transformation ..qui en fait ,n'est utile que l'on lorsqu'on montre que "la souris " est victime ....et...à cause de ces automatismes de phrases isolées.les élèves ne réemploient jamais le passif dans leurs productions écrites ...à quoi serviraient donc ces phrases hors de leurs contextes ? ...

    Du reste ,dans nos classes certains savent très bien passer de l'actif au passif ... et vise versa ...seulement voilà :ils ne savent pas pourquoi ils le font ...Et Kiki 1964.. que je remercie au passage car il a soulevé le problème ...a bien mis en exergue l'approche sémantique ....qui...dois-je le répéter est plus ...."pédagogique"..à savoir mettre toute la lumière sur la ....victime ..(le sujet passif )..Donc le rôle et l'emploi de la voix passive
    Pour plus détails ...(puisque le passif nous passionne) Very Happy à l'intention de certains nouveaux enseignants qui vont se rendre compte à quel point cette "leçon expédiée souvent en deux heures "est "importante :

    Quand dois-je utiliser la voix passive?

    En quelques phrases, la voix passive peut être tout à fait acceptable. Vous pouvez l'utiliser dans les cas suivants:

    L'acteur est inconnue:

    Les peintures rupestres de Lascaux ont été faites dans l'âge de pierre supérieure. [Nous ne savons pas qui les a faites.]

    L'acteur n'est pas pertinent:

    Une centrale solaire expérimentale sera construite dans le désert australien. [Nous ne sommes pas intéressés à qui le construire.]

    Vous voulez être vague au sujet de qui est responsable:

    Erreurs ont été commises. [Commun par écrit bureaucratique!]

    Vous parlez d'une vérité générale:

    Les règles sont faites pour être brisées. [Par qui que ce soit, n'importe quand.]

    Vous voulez mettre l'accent sur la personne ou la chose a agi sur. Par exemple, il peut être votre sujet principal:

    L'insuline a été découverte en 1921 par des chercheurs de l'Université de Toronto. Il est encore le seul traitement disponible pour le diabète.

    Vous écrivez dans un genre scientifique qui repose traditionnellement sur la voix passive. La voix passive est souvent préféré dans les rapports de laboratoire et de recherche scientifique, notamment dans la partie Matériels et Méthodes:

    L'hydroxyde de sodium est dissous dans l'eau. Cette solution a ensuite été titrée avec de l'acide chlorhydrique.

    Dans ces phrases, vous pouvez compter sur votre lecteur de savoir que vous êtes la personne qui a fait la dissolution et le titrage. La voix passive met l'accent sur votre expérience, plutôt que sur vous.

    Remarque: Au cours des dernières années, il ya eu un mouvement dans de nombreuses disciplines des sciences loin de la voix passive. Les scientifiques souvent préfèrent désormais la voix active dans la plupart des parties de leurs rapports publiés, même à titre occasionnel en utilisant le sujet «nous» dans la section Matériels et Méthodes. Vérifiez auprès de votre "instructeur" si vous pouvez utiliser la première personne «je» ou «nous» dans vos rapports de laboratoire pour aider à éviter le passif.

    Pour en savoir plus sur l'utilisation de la voix passive dans les sciences, visitez notre fiche pratique sur l'écriture en sciences .

    Quand dois-je éviter la voix passive?

    Phrases passives peuvent vous causer des ennuis dans l'écriture académique, car ils peuvent être vagues au sujet de qui est responsable de l'action:

    Les deux Othello et Iago désirez Desdémone. Elle est courtisée. [Qui courtise Desdémone? Othello? Iago? Tous les deux?]

    La doctrine se concentre souvent sur les différences entre les idées des chercheurs différents, ou entre vos propres idées et celles des chercheurs dont vous discutez. Trop de phrases passives peuvent créer de la confusion:

    La recherche a été fait pour discréditer cette théorie. [Qui fait la recherche? Vous? Votre professeur? Un autre auteur?]

    Certains élèves utilisent des phrases passives pour cacher des trous dans leurs recherches:

    Le téléphone a été inventé au XIXe siècle. [Je ne pouvais pas savoir qui a inventé le téléphone!]
    .


    Une dernière chose :Quelle différence y a t-il entre la "une " d'un journal qui écrit
    -Un automobiliste ivre tue deux écoliers " et ..
    -Deux écoliers sont tués par un automobiliste ivre "
    j'avoue que cet énoncé m'aide beaucoup quand le cours "grince " un peu ...
    Cordialement..
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:58

    Message par kiki1964 le Lun 18 Fév 2013 - 17:31

    kamel 25 a écrit:Au moins vous ,vous êtes franc,lorsque vous ne comprenez pas vous le dîtes à voix haute,mais avez-vous oublié la concordance des temps ,nécessaire à la transformation passive.
    Pour la communication,j'ai voulu vous faire une approche du niveau de tout environnement qui n'est guère favorable à la discussion en "français",savez-vous que même dans les lycées,les professeurs ne communiquent pas dans cette langue,est-il utile d'enseigner sans pouvoir communiquer?
    quels sont les membres actifs de ce site? vous pouvez les compter,moi j'essaie de provoquer l'autre pour le réactiver et par moments,je découvre des merveilles,vous qui êtes jeunes,marquez votre temps.



    Bonsoir à tous !

    Monsieur Kamel25,si je n'ai pas compris ce passage que j'ai souligné,je vous demande simplement de me l'expliquer ! En ce qui concerne les profs de français qui ne communiquent pas dans cette langue,comme vous le dites,c'est leur problème !Ce qui importe pour nous c'est l'apprentissage des élèves .Quant à la concordance des temps nécessaire à la passivation,j'avoue que, là aussi,
    je ne vous comprends pas puisque passer d'une voix à une autre n'affecte pas le temps du verbe mais sa forme:Le chat mange la souris/La souris est mangée par le chat
    Dans la 1ère :le présent actif;dans la 2ème :le présent passif
    Et,justement,c'est bien grâce à l'approche sémantique que l'élève comprendra que c'est la forme verbale qui change mais pas le temps .
    Enfin,je vous prie,Kamel25,de bien lire l'explication excellemment faite par Kantara à propos de l'approche sémantique .Amicalement!
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Administrateur le Mar 5 Nov - 5:59

    Message par kamel 25 le Lun 18 Fév 2013 - 21:02
    Les deux messages se sont rencontrés au même moment de l’envoi et voyant que « Kantara » voulait atterrir, j’ai cédé la place, « Que dire ? »

    Les deux Othello et Iago désirez Desdémone. Elle est courtisée. [Qui courtise Desdémone? Othello? Iago? Tous les deux?]
    La pragmatique du signe c’est son efficacité immédiate dans son environnement immédiat. C’est dans ce sens que vous établissez vos points de vue qui engagent le principe l’immanence, la connaissance du mot dans la structure.
    Dans les règles qui définissent la fonction du mot dans la structure, le sujet est réel dans la voix active, il est apparent dans la voix passive, cependant si on applique le champ sémantique, on oublie la règle et adieu la note du BAC. On se contente seulement de son interprétation et non de son application.
    « kiki » la phrase en elle-même contient un « temps », présent ,passé ,futur qui sera transformé à son tour selon le mode indiqué alors ne me parlez pas de la forme qui englobe la structure.
    De mon côté, je fais ces interventions uniquement pour montrer aux autres que le savoir est entre leurs mains.
    Je ne suis qu’un retraité en face d’un écran qui m’aveugle. « Je vous en prie d’appliquer ces contenus dans votre classe, c’est nécessaire »
    Passons au champ sémantique :
    « La liberté est une robuste folle qui a pour mère l’amour et pour père la paix » sur le plan diachronique et synchronique en l’interprétant de façon à en tirer une conclusion.
    Cordialement

    Contenu sponsorisé

    Re: L' approche sémantique de l'apprentissage de la voix active et la voix passive

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 13:03