ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    Sujet 1 Bac 2009 Lettres et philosophie

    Partagez
    avatar
    VIP

    Date d'inscription : 08/12/2009
    Age : 48
    Localisation : Algérie

    Sujet 1 Bac 2009 Lettres et philosophie

    Message par VIP le Jeu 7 Jan - 4:47

    Lettres et philosophie


    Sujet 01


    TEXTE :


    La défaite la plus dramatique de notre société est son incapacité à donner une place à chacun.


    Étrangement, le constat de cette défaite est brouillé par l'emploi d'un mot qui désignait autrefois
    une
    circonstance agréable, le chômage. Les journées chômées étaient les repos accordés en l'honneur de la fête d'un saint ou en l'honneur
    d'un événement glorieux, victoire ou naissance d'un
    prince. Ce même mot définit maintenant l'impossibilité de jouer un rôle actif dans la collectivité.
    Être en chômage, c'est être en trop.



    Paradoxalement, l'extension de cette plaie est le résultat d'un magnifique succès de notre intelligence : faire reculer la malédiction du travail. Les machines, maintenant aidées par les outils informatiques, font la plus grande part des tâches autrefois nécessaires, et cette heureuse évolution va certainement se prolonger. La conséquence normale devrait être
    de permettre à chacun d'étendre dans son parcours de vie la place des activités choisies. Par une aberration monstrueuse, nos sociétés ont fait du travail la principale clé d'entrée dans la société. Celui qui ne trouve pas de travail se trouve exclu.



    En fait, nos lointains ancêtres n'ont imaginé de retourner le sol, de le semer, de récolter, de mettre
    à l'abri la nourriture produite que depuis à peine quinze mille ans. Certes, ce statut d'éleveurs- agriculteurs permettait de disposer d'une plus grande quantité de nourriture, mais le prix à payer, l'obligation de travailler, a pu paraître à certains biens
    lourds. Pour alléger ce poids, nos sociétés ont imaginé de sacraliser ce qui
    n'est qu'une contrainte douloureuse.



    L'accès de chacun aux biens produits par l'effort de tous a été conditionné jusqu'à présent par sa
    participation à cet effort : « à chacun selon ses mérites ». Mais, pour produire, il faut désormais
    moins d'efforts ; un jour viendra où il n'en faudra presque plus ; les machines s'en chargeront. Nous devrions nous en réjouir ; stupidement, par manque d'imagination devant ces conditions nouvelles, nous le déplorons. Pour maintenir le système de répartition d'autrefois, nous inventons de produire des biens rigoureusement inutiles, les « gadgets », dont nous nous efforçons de persuader les consommateurs qu'ils sont nécessaires; cela donne du travail
    à ceux qui les produisent, à ceux qui en font la publicité, à ceux qui les vendent, à ceux qui les détruisent ; mais ce travail n'est qu'une fatigue inutile et dévore souvent des ressources non renouvelables de la planète.
    Cette fuite en avant vers la consommation aboutit à une véritable obésité des sociétés les plus riches.



    Donner
    du travail à tous, est-ce vraiment l'objectif ? Pour le mettre en doute, il
    suffit de remarquer que la disparition des malfaiteurs, privant de travail tous ceux qui luttent contre eux, serait un facteur d'accroissement du chômage. Il est temps de s'interroger sur
    la
    finalité de la vie en commun.



    ALBERT JACQUARD, A toi qui
    n'es pas encore né(e),
    Calmann-Lévy, 2000, pp.185-187







    I.
    COMPREHENSION : 13 points


    1 –La société actuelle rejette les chômeurs.


    -Relevez dans le premier et le
    deuxième paragraphe deux expressions de même sens.



    2-Parmi les propositions suivantes, recopiez celle qui convient au
    texte.



    a-
    Le
    chômage trouve ses origines dans le développement technologique



    b-
    Le
    chômage recule grâce au développement technologique



    c-
    Le
    chômage est à l’origine du développement technologique



    3- « Paradoxalement, l'extension de cette plaie est le résultat d'un magnifique succès de notre intelligence. »


    -dans cette phrase, Paradoxalement,
    veut dire :



    -normalement


    -étrangement


    -assurément


    - Recopiez la bonne réponse.


    4-« ……l’extension de cette plaie…. »


    -A quoi renvoie l’expression entre guillemets ?


    5-Relevez du texte trois mots qui appartiennent au champ lexical du
    « travail »



    6- Aujourd’hui faut-il travailler pour produire plus


    -Répondez en relevant une
    phrase dans le 4ème paragraphe.



    7-« Les machines s‘en
    chargeront »



    « …..à ceux qui en
    font la publicité. »



    -A quoi revoie le pronom
    souligné dans chacune de ces deux phrases ?



    8-Relevez du texte la phrase dans laquelle l’auteur donne un conseil.


    9-Donnez un titre au texte.


    II-PRODUCTION
    ECRITE : 07 points



    1-
    Faites en une dizaine de lignes le compte rendu objectif du texte.



    2-
    Notre société est de plus en plus confrontée aux problèmes dus au chômage.



    -
    Rédigez
    un texte d’une dizaine de lignes dans lequel vous donnerez les causes et les
    conséquences du chômage en Algérie.

    berber

    Date d'inscription : 17/03/2015
    Localisation : oran

    Re: Sujet 1 Bac 2009 Lettres et philosophie

    Message par berber le Mer 18 Mar - 16:57

    lol! lol! lol!

      La date/heure actuelle est Mar 16 Oct - 16:34