ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    Sujet de Bac 2009 Sujet 2 : Langues étrangères

    Partagez
    avatar
    VIP

    Date d'inscription : 08/12/2009
    Age : 47
    Localisation : Algérie

    Sujet de Bac 2009 Sujet 2 : Langues étrangères

    Message par VIP le Jeu 7 Jan - 4:49

    Sujet de Bac 2009



    Sujet 2 : Langues étrangères


    TEXTE


    Gérer
    l’eau



    La sècheresse, encore la
    sècheresse ; on a beau être conscient du problème, on continue à rester inerte
    devant ce fléau, dont on sait pourtant qu’il va se reproduire d’année en année.
    On le commente comme pour conjurer le sort. Tantôt ce sont les paysans qui
    viennent expliquer soit le désastre, soit pourquoi ils arrosent malgré
    tout. Tantôt ce sont les écologistes qui viennent dénoncer le
    gaspillage de l’eau. Et, entre les deux, les maires de communes rurales tentent
    à coups d’arrêtés de gérer de gérer la crise en essayant bien sûr de satisfaire
    tout le monde et en espérant que le préfet prendra seul les décisions rudes
    mais nécessaires. En attendant que, dans les mêmes zones sèches où les sols
    sont devenus imperméables, un violant orage provoque des glissements de terrain
    ou des inondations. Tout cela est non seulement parfaitement gérable, mais aussi
    largement évitable, à condition bien sûr de s’en donner les moyens,
    c’est-à-dire de prévoir, un mot qui a disparu du dictionnaire public politique.



    Lorsque je dis qu’on a rien fait ce n’est pas
    exact. Je devrais dire : on a fait un petit peu, mais on s’est arrêté en
    chemin. C’est dommage, car le travail de surveillance des nappes phréatiques a
    donné de bons résultats. Il faut franchir une étape de plus, passer de
    l’observation à l’action ! Parmi les nouvelles technologies à mettre en
    œuvre, il y a bien sûr le recyclage des eaux usées. Au lieu de les rejeter
    purement simplement, il faut désormais les nettoyer et réutiliser pour
    l’arrosage ou les réinjecter dans un aquifère[1]
    (1). Pourquoi arrose-t-on le maïs avec de l’eau propre, alors qu’on pourrait
    très bien utiliser l’eau de recyclage filtrée ?



    Voilà pour l’amant[2]
    . L’aval[3]
    c’est le développement de plantes qui consomment moins d’eau. En Afrique du
    sud, les biologistes travaillent avec succès sur les plantes OGM qui résistent
    à la sécheresse. Il sera bientôt possible d’avoir des maïs avec telles
    propriétés.



    Les compétences humaines et les
    ressources existent pour résoudre le problème. C’est une question de
    volonté !






    Adapté de Claude
    Allègre
    /L’Express / 15/08/2005





















    Questions


    I/ Compréhension (12 points)


    1- «On
    continue à rester inerte devant ce fléau
    ». De quel fléau
    s’agit –il dans le texte ?



    2-
    Relevez la
    phrase qui montre les conséquences négatives de l’inaction face à la sècheresse.



    3-
    Relevez du
    premier paragraphe quatre mots appartenant au champ lexical de la parole.



    4-
    « Passer de
    l’observation à l’action ». Classez
    les expressions suivantes en deux colonnes selon qu’elles revoient à
    l’observation ou à l’action :



    Commentez le fléau / recycler les eaux usées /
    expliquer le désastre / dénoncer le
    gaspillage de l’eau / prévoir les
    solutions / développer des planante résistantes à la
    sécheresse.



    OBSERVATION

    ACTION

    -

    -

    -

    -

    -

    -





    5.
    Quelle solution l’auteur a- t –il proposé pour récupérer l’eau ?



    Répondez en relevant du texte l’expression
    qui le montre.



    6. Relevez
    du texte un exemple d’une mauvaise utilisation de l’eau.



    7. « Il sera bientôt possible d’avoir
    des maïs avec telles propriétés.
    » Relevez ces deux propriétés.



    8. « C’est une question de volonté ».
    Cette phrase s’oppose à :



    a-
    on continue à
    rester inerte devant ce fléau.



    b-
    Tout cela est
    parfaitement gérable.



    c-
    Il faut passer
    de l’observation à l’action



    II – PRODUCTION ECRITE :
    (08points)



    Traitez l’un des deux sujets au choix


    • Faites,
      en une dizaine de lignes, le compte
      rendu objectif de ce texte

    • «Les
      compétences humaines et les ressources existent pour résoudre le problème

      (la sécheresse) »



    Partagez –vous ce point de vue ? Justifiez
    en une quinzaine de lignes, votre réponse à l’aide d’arguments et d’exemples
    personnels.










    [1] Aquifère : qui contient de
    l’eau







    [2] Amant : qui vient avant où
    en premier







    [3]
    Aval :
    qui vient après ou qui suit

    jassmin

    Date d'inscription : 22/01/2012
    Age : 23

    Re: Sujet de Bac 2009 Sujet 2 : Langues étrangères

    Message par jassmin le Dim 22 Jan - 20:25

    ohh il est facile mi ya pa de grammaire

      La date/heure actuelle est Lun 22 Jan - 16:31