ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    BAC 2014 série lettres- sujet n°1

    Partagez

    ahmedine

    Date d'inscription : 11/01/2013
    Age : 52
    Localisation : biskra

    BAC 2014 série lettres- sujet n°1

    Message par ahmedine le Sam 7 Juin - 22:12

    Baccalauréat 2014
    Série lettres et philosophie
    Sujet 01 - Mardi  3 juin 2014 de 15 à 17 1/2
    Texte :
    Climat : passons de l’irresponsabilité aux actes
         La terre se réchauffe  dangereusement. Vendredi 27 septembre, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) a confirmé une évidence qui ne soulève encore de doute que dans l’esprit de ceux qui refusent de regarder la réalité en face et dénient aux scientifiques le sérieux de leur travail.
        Le cinquième rapport du GIEC aggrave le diagnostic posé en termes très clairs dés 2007. Ainsi, selon le texte rédigé à l’intention des décideurs et approuvé, ligne par ligne, par les représentants des Etats  présents à Stockholm ? Le climat de la planète s’aventure lentement mais surement vers un réchauffement qui pourrait atteindre  4,8° C d’ici la fin du siècle. Ce qui pourrait conduire à une hausse du niveau des océans proche de 01 mètre.
         Il s’agit là du scénario noir, celui qui pourrai survenir si les gouvernements échouaient à prendre des mesures pour inverser la courbe des émissions polluantes. Il sera, souhaitons-le, évité, mais il pourrait tout à fait advenir.
         Le nouveau cri d’alarme du GIEC  a déclenché une pluie de déclarations politiques plus volontaristes les unes que les autres. Mais ne soyons pas naïfs. Le changement climatique n’est plus une question de connaissances. Les scientifiques ont fait leur travail. Les politiques disposent des éléments pour exercer leurs responsabilités. Ils se sont jusqu’à présent  payés de mots, alors que ce n’est pas seulement l’ « avenir de la planète » qui est en jeu, mais celui des générations futures, à commencer par les enfants  qui naissent aujourd’hui.
        Des négociations internationales sont en cours. Plus personne n‘y prête attention. Depuis l’échec de la conférence  de Copenhague, en 2009, elles offrent le spectacle de l’impasse à laquelle conduit le multilatéralisme* quand les  grands joueurs – Etats-Unis  et Chine – refusent de coopérer. Cela pourrait changer. Les deux plus grands pollueurs  ont donné des signes. Mais les discussions ne doivent pas restées   cantonnées à l’enceinte de la convention de l’ONU sur le climat, où  ne siègent que les ministres de l’environnement, dont le poids politique est souvent proche de zéro dans leur pays.
       La lute contre le réchauffement de climatique est l’affaire des chefs d’Etats, car elle implique une profonde transformation de nos sociétés. C’est à eux de résoudre l’équation, qu’il s’agisse de partager  le « fardeau *»   ou de définir une nouvelle économie sobre en carbone *. La crise ne pourra être éternellement un prétexte pour ne pas affronter ce débat.
        En 2015, les Etats se sont donné rendez-vous pour signer un accord qui engage l’ensemble de la planète, vieux pays industrialisés responsables historiques du réchauffement et nouveaux pays émergents, grands pollueurs.
                                                                                                           Stéphane Foucart
                                                                             In  Le Monde du dimanche (29-30 septembre 2013)

    -----------------------------------------
    Multilatéralisme : qualité de pays qui se regroupent pour travailler ensemble.
    Fardeau : charges, dépenses difficiles à supporter pour un seul pays.
    Sobre en carbone : qui utilise peu de carbone.


    Questions

    I-  COMPREHENSION
    1-  l’auteur cite une conséquence du réchauffement. Laquelle ?

    2-  « mais ne soyons pas naïfs » A qui s’adresse l’auteur ?

    3- Classez les expressions suivantes :
      Profondes transformations de nos sociétés – refusent de regarder la réalité en face – résoudre l’équation – dénier aux scientifiques le sérieux de leur travail – économie sobre en carbone – refus de coopérer.
    Ce que font les responsables politiques Ce qu’ils devraient faire

    4- « Le cinquième rapport du GIEC aggrave le diagnostic posé »
          Relevez du texte deux expressions qui le montrent.

    5-  a- «  elles offrent le spectacle de l’impasse ». (§5)
         b- «C’est à eux de résoudre l’équation ». (§6)
        Que remplacent les pronoms elles et « eux » dans les phrases ci-dessus ?

    6- d’après l’auteur, les chefs d’Etats trouvent chaque fois le moyen de fuir leur responsabilité
         Relevez du texte 02 expressions qui le montrent.
    7- «  des négociations internationales sont en cours. Plus personne n’y prête attention ».

    8-  a- Quelles sont, d’après l’auteur, les 2 solutions pour mettre fin au réchauffement climatique ?
         b- Qui doit Mettre en œuvre ces solutions ?

    9-     Dans ce texte, l’auteur veut :
    - Mettre en garde contre les conséquences du réchauffement climatique.
    - Définir ce qu’est le réchauffement climatique.
    - Informer sur les différents types de pollution.
                 Recopiez la bonne réponse.

    II- PRODUCTION ECRITE
                 Traitez l’un des deux sujets au choix

                   1- vous préparez un exposé sur les dangers du réchauffement climatique. Pour cela, faites  le compte rendu objectif de ce texte (environ 100 mots) que vous mettrez en ligne sur le site de votre lycée.

    2- vous êtes membre d’une association écologiste ; vous décidez d’organiser une campagne de sensibilisation des citoyens de votre quartier à la protection de l‘environnement.
    Rédigez un appel dans lequel  vous  les inciterez à prendre soin du milieu dans  lequel  ils vivent (150 mots environ)
    avatar
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 51
    Localisation : Barika(Batna)

    Re: BAC 2014 série lettres- sujet n°1

    Message par sellami kamel le Mer 18 Juin - 18:29

    Merci collègue........

      La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 11:05