ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Partagez

    belkis

    Date d'inscription : 05/01/2010

    PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par belkis le Mar 19 Jan - 12:35

    Mise en place de la séquence:

    I/. EXPRESSION ORALE : (15mn.)

    - Imprégnation et préparation matérielle. (besoins) ...il s’agit d’investir la fonction polémique (le débat d’idées).
    - Prendre position ou s’impliquer dans son discours.
    - valoriser une thèse et discréditer l’autre en renforçant l’argumentation grâce à l’effet de contraste.
    -La thèse et l’antithèse.
    -Etude du système d’énonciation propre à la technique d’expression.
    - Les indices de la présence du locuteur dans les propos tenus.

    II/. EVALUATION DIAGNOSTIQUE : (30mn.)
    Objectifs d’apprentissage :
    - Tester et mobiliser les informations antérieures de l’apprenant.
    « L’automobile est une invention qui a connu et connaît encore un développement extraordinaire. Elle reste cependant très controversée car elle présente des avantages et inconvénients. »
    Question : quels sont les avantages de l’automobile ?
    Réponse : expression libre (vitesse , confort, ……etc)
    Question : quels sont ses inconvénients ?
    Réponse : expression libre (pollution, accident routiers ……etc)
    Question : ce que vous pensez de l’automobile est votre « point de vue » comment pouvez-vous donc convaincre vos interlocutaires ?
    Réponse : En donnant des arguments

    III/. SUJET DE L’EVALUATION : (15mn)
    Support 1 : Avantages et inconvénients de l’automobile P 62.
    En une vingtaine de lignes, dites quelle est votre opinion sur l’automobile ?

    Vous structurez votre texte en quatre parties :
    - problème posé
    - thèse 1
    - thèse 2
    - Votre prise de position
    Vous utiliserez ;
    - les temps qui conviennent et les types de phrases appropriés
    - les articulateurs pour marquer l’enchaînement des arguments, la transition entre la thèse 1 et la thèse 2 et votre prise de position.

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par la belle prof le Dim 9 Jan - 19:17

    evaluation diagnostique
    expression ecrite
    objectif
    l'eleve doit etre capable de savoir rechercher des arguments en affirmant sa position son opinion
    sujet propose
    *la generation de l'outil internet doit elle nous faire deserter les bibliotheques*
    Rediger votre participation a ce debat en appuyant votre point de vue par des arguments

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par la belle prof le Mer 12 Jan - 18:27

    séance : points de langue
    1.lexique:

    objectifs:
    les élèves doivent être capable d’acquérir le vocabulaire du texte étudié (faut_il dire la vérité au malade?)
    exercice1:
    a.Relevez les verbes du sens dire
    b.Relevez des termes exprimant des sentiments
    Retenir:
    le lexique de l'accord et du désaccord
    l'accord:exactement;(c'est)exact; effectivement;bien sur;bien entendu;je suis d'accord;je suis heureux de vous l'entendre dire.
    le désaccord
    (non...)ce n'est pas vrai;je ne suis pas d'accord!;absolument pas!;pas du tout; en aucun cas;je ne suis pas absolument pas de votre avis.
    l'accord faible:
    surement;c'est bien)possible;peut être;si vous voulez; sans doute;en principe;admettons; je veux bien;on peut dire ça; ça se peut;si tu le dis; pourquoi pas!oui,mais.

    mak2

    Date d'inscription : 23/09/2011

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par mak2 le Mar 22 Nov - 10:12

    merci beaucoup!

    kermezli

    Date d'inscription : 25/11/2011

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par kermezli le Mar 6 Déc - 20:57

    merci!

    dalila1

    Date d'inscription : 18/12/2011

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par dalila1 le Mer 28 Déc - 20:21

    merci

    baya-mahi

    Date d'inscription : 03/10/2011

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par baya-mahi le Sam 14 Jan - 18:42

    merci

    haddouche

    Date d'inscription : 10/01/2012

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par haddouche le Ven 9 Mar - 16:24

    pouvez vous me proposer quelque chose pour l'activité de syntaxe pour la deuxième sequence merci d 'avance

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par la belle prof le Mar 20 Mar - 19:36

    Activité : Syntaxe. Les types de raisonnement argumentatif
    Objectif :
    Reconnaître le type de raisonnement argumentatif employé pour discuter d'un thème quelconque.
    Classez les énoncés suivants dans la grille proposée :
    1. L'eau douce est une denrée rare et précieuse sur la planète. Ainsi, on en arrive à conclure qu'il faut préserver la nature parce que notre survie en dépend. (R.I)
    2. Autrefois, on terminait ses études et on trouvait tout de suite un travail. Donc, les perspectives étaient bien tracées. (R.I)
    3. Les NTIC, comme un gigantesque raz-de-marée, ont submergé le monde si bien que l'analphabétisme n'est plus ce qu'il était. (R.D)
    4. Les droits de l'homme sont universellement reconnus.
    Or, l'instruction devient plus que jamais utile.
    Donc, l'instruction est un droit fondamental.
    5. Aujourd'hui, on finit ses études et on ne sait plus ce qu'on doit faire. Par conséquent, les perspectives sont brouillées. (R.I)
    6. Le bouleversement des traditions est aujourd'hui tel que l'école a beaucoup changé. (R.D)
    7. Au passé, on utilisait surtout l'énergie naturelle. Alors, il faisait bon vivre sur une planète saine. (R.I)
    Raisonnement inductif Raisonnement déductif Syllogisme




    Entourez au crayon les articulateurs logiques employés dans les énoncés, dites quels rapports ils expriment.
    Le raisonnement inductif : (va du particulier au général)
    1. A présent, on consomme les énergies fossiles et nucléaire. De ce fait, toutes sortes de poisons polluent l'air.

    Le raisonnement déductif : (va du général au particulier)
    1. Les valeurs humanistes font tellement sentir le poids de leur absence que les jeunes de nos jours ne respectent plus leurs aînés.
    Le syllogisme : (raisonnement déductif qui tire une conclusion de deux prémisses présentées comme vraies)
    1. La culture et en crise.
    Or, l'école transmet la culture.
    Donc, l'école est en crise.
    ________________________________________
    Polycopiés à remettre aux élèves :
    I. La fonction polémique du texte argumentatif
    Tout texte argumentatif défend une prise de position en s'opposant implicitement ou explicitement à ceux qui pensent le contraire.
    Si le texte ne s'adresse pas directement à l'adversaire lui-même, il vise à discréditer cet adversaire.
    Si le texte est directement adressé à l'adversaire, il vise à réduire l'autre au silence, sans chercher à le convaincre. La fonction est alors polémique (le débat d'idées) et l'objectif est de ridiculiser les parties avec lesquelles on est en désaccord.
    Structure et système d'énonciation
    L'auteur convaincu de la justesse et de la force de sa position revendique la paternité de ses idées notamment à travers :
    1. Le système d'énonciation
    Il recourt fréquemment à la 1ère personne, indice de la présence du locuteur dans les propos tenus.
    Ainsi le locuteur peut se manifester (1ère personne et présence des marques de jugement, verbes d'opinion) ou ne pas se manifester (objectivité apparente du texte informatif/explicatif, utilisation de la 3ème personne et des phrases déclaratives) pour masquer l'intention de convaincre. Le présent atemporel est le temps habituel du texte argumentatif, puisque l'argument est valable de façon générale.
    2. Le choix du lexique
    La modalisation est un des moyens qui permet à l'auteur de prendre position et de s'affirmer.
    En argumentant l'auteur use de termes et expressions qui affirment sa certitude d'être dans le vrai et qui traduisent son assurance et sa confiance dans ses idées comme « évidemment », « il est certain que », « assurément », « sans aucun doute », « indubitablement », « toujours » et « jamais » etc. Cette conviction se lit aussi à travers l'emploi de verbes d'obligation.
    II. Les stratégies argumentatives
    Le texte argumentatif s'élabore en un aller- retour entre idées abstraites et exemples concrets.
    La construction de l'argumentation obéit à des règles, les unes relevant de « l'art de persuader » (la rhétorique), les autres de la logique.
    A- Les formes relevant de la rhétorique
    - Le dilemme : on enferme la thèse dans un choix impossible.
    - L'ironie : on feint d'adopter l'opinion de l'autre pour mieux la détruire en la ridiculisant. C'est l'un des moyens de la polémique et il vise à déprécier l'adversaire, sous couvert de son éloge. On y sollicite la connivence du lecteur/auditeur par le biais de la raillerie.
    -L' argument de mauvaise foi : il se sert de la propre personnalité de l'adversaire pour réfuter ses idées.
    -L'argument d'autorité : qui est une affirmation présentée comme incontestable non pas nécessairement parce qu'elle est vraie, mais parce quelle émane d'une personnalité qui fait autorité dans le domaine en question.
    - La concession : on commence par accorder du crédit au raisonnement avancé par la partie adverse, pour mieux défendre ensuite ses propres arguments comme « il est possible que ...mais» ;

    B- Les formes relevant de la logique
    -Le raisonnement inductif : permet d'énoncer une vérité générale induite à partir de l'observation d'un fait particulier, dans ce sens il est abusif.
    Le raisonnement inductif est cependant très utilisé pour sa force de persuasion car il présente ce fait particulier comme une preuve.
    Exemple :
    Cet homme est un cambrioleur
    Mais c'est aussi un gentleman
    Donc, certains cambrioleurs sont des gentlemen.
    -Le raisonnement par analogie : où l'on met les faits dont on parle en parallèle avec d'autres faits connus. (Ce type de raisonnement est voisin de l'induction et ne fournit jamais de preuves)
    -Le raisonnement déductif : où l'on part d'une idée générale pour justifier une conclusion particulière. Cette démarche s'appuie sur des postulats qui ne sont pas à démontrer pour déduire des conséquences. Ce type de raisonnement se rencontre essentiellement dans les textes scientifiques ou philosophiques.
    « Le syllogisme probable » : On part non pas de vérités prouvées mais d'affirmations probables pour obtenir l'adhésion, ce qui donne à la thèse défendue une aura d'objectivité.

    Principaux mots de liaison pour exprimer des relations logiques:
    Addition ou gradation : et, de plus, en outre, par ailleurs, surtout, puis, d'abord, ensuite, enfin, d'une part, d'autre part, non seulement ... mais encore, voire, de surcroît, d'ailleurs, avec, en plus de, outre, quant à, ou, outre que, sans compter que ...
    Classement : puis, premièrement..., ensuite, d'une part ... d'autre part, non seulement ... mais encore, avant tout, d'abord ...
    Concession ou opposition : mais, cependant, en revanche, or, toutefois, pourtant, au contraire, néanmoins, malgré, en dépit de, sauf, hormis, excepté, tandis que, pendant que, alors que, tant + adverbe + adjectif + que, tout que, loin que, bien que, quoique, sans que, si ... que, ...
    Cause : car, parce que, par, grâce à, en effet, en raison de, du fait que, dans la mesure où, à cause de, faute de, puisque, sous prétexte que /de, d'autant plus que, comme, étant donné que, vu que, non que ...
    Conséquence : ainsi, c'est pourquoi, en conséquence, par suite, de là, dès lors, par conséquent, aussi, de manière à, de façon à, si bien que, de sorte que, tellement que, au point ... que, de manière que, de façon que, tant ... que, si ... que, à tel point que, trop pour que, assez pour que ...
    Condition, supposition ou hypothèse : si, peut-être, probablement, sans doute, éventuellement, à condition de, avec, en cas de, pour que, suivant que, à supposer que, à moins que, à condition que, en admettant que, pour peu que, au cas où, dans l'hypothèse où, quand bien même, quand même, pourvu que...
    Comparaison, équivalence ou parallèle : ou, de même, ainsi, également, à la façon de, à l'image de, contrairement à, conformément à, comme, de même que, ainsi que / aussi ... que, autant ... que, tel ... que, plus ... que, plutôt ... que, moins ... que...
    But : pour, dans le but de, afin de, pour que, afin que, de crainte que, de peur que.....
    Indiquer une alternative : ou, autrement, sinon, soit ... soit, ou ... ou...
    Expliciter : c'est-à-dire, en effet, en d'autres termes, autrement dit...
    Illustrer : par exemple, c'est ainsi que, comme, c'est le cas de.....
    Conclure : au total, tout compte fait, tout bien considéré, en somme, en conclusion, finalement, somme toute, en peu de mots, à tout prendre, en définitive, après tout, en dernière analyse, en dernier lieu, à la fin, au terme de l'analyse, au fond, pour conclure, en bref, en guise de conclusion...

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par la belle prof le Sam 8 Déc - 18:26

    A MÉDITER

    Projet I : Mettre en scène un procès pour défendre des valeurs humanistes
    Séquence 1 : S’inscrire dans un débat : convaincre ou persuader
    Séance : Compréhension de l’écrit. durée : 1 heure.
    Support 1 : « L’expérimentation animale » Pierre TAMBOURIN, Le Monde des débats, 1993.
    Préparation matérielle Texte polémique, Dictionnaires ….
    Objectifs de la séance : - Reconnaître les principales caractéristiques du texte argumentatif.
    - Établir le plan de type de texte polémique.
    - Comprendre l’organisation de l’argumentation dialectique : thèse et antithèse.
    - L’implication de l’auteur
    - Identifier l’argumentation liée à la raison et celle liée aux sentiments.

    Déroulement de la séance :
    A. Observation : demander aux élèves d’observer le texte et de Dégager l’image du texte.
    I)- observation du paratexte :
    A partir des éléments périphériques du texte pouvez-vous anticiper sur le thème abordé ?
    Questions Réponses
    1. Quels sont les éléments périphériques du texte ?

    2. A partir des éléments périphériques du texte pouvez-vous anticiper sur le thème abordé ? 1. Titre : l’expérimentation animale, l’auteur : Pierre Tabourin, La source : le Monde des débats, date de publication : Mars 1993.
    2. Il s’agit d’un débat d’idées sur l’expérimentation animale

    Hypothèse de sens :
    Émission des hypothèses de sens :
    Question Réponse
    - A partir des éléments périphériques du texte pouvez-vous anticiper sur le thème abordé ? - Il s’agit d’un débat d’idées sur l’expérimentation animale

    II)- Lecture silencieuse :
    Consigne : lisez attentivement le texte en repérant la situation de communication : Qui parle ? A qui ? De quoi ? Pourquoi ?
    (Cette lecture guidée permet d’impliquer les apprenants dans la lecture pour les mieux motivé)



    Qui parle ? A qui ? De quoi ? Pourquoi ?
    L’auteur Pierre Tabourin Aux lecteurs, aux médecins…. De l’expérimentation animale. Pour donner son point de vue et le justifier.

    III)- Vérification des hypothèses de sens :
    Questions Réponses
    1. D’après votre lecture de texte, qu’est-ce qu’un débat ? Quel mot des débuts de § le justifie ? 1. Un débat est échange de propos pendant lequel les adversaires imposent des intérêts opposés ou opinions personnelles opposées ; les opposants
    2. Quelle est l’hypothèse que nous allons confirmer ?
    2. un débat sur l’expérimentation animale

    B. Lecture analytique :

    Questions Réponses
    1) Lisez le premier paragraphe, Que signifie « suscite des passions excessives ». A qui appartiennent ces passions ?
    2) Que veut dire des extrémistes dogmatiques ?



    3) Que constitue ce 1er § ?



    4) Quel est le problème posé ?
    5) Quel verbe introduit l’avis des opposants ?
    Qui sont-ils ?

    6) Quels sont les arguments qu’ils avancent ?




    7) Relevez le vocabulaire qui exprime leur refus de l’expérimentation animale.


    Cool Quelle autre solution proposent-t-ils ?



    9) Relevez la phrase qui permet le passage d’une idée à une autre. Qu’introduit-elle ?


    10) Combien d’arguments compote-t-elle ?
    11) Par quel articulateur logique est introduit chacun d’entre eux ?


    12) Relevez ces arguments.






    13) Que constitue le dernier § ? Quel mot l’introduit ?


    14) Quel est la position de l’auteur ?

    1. Provoque des débats sans limites, multiplie les avis aux extrémités dogmatiques
    2. Ce sont ceux qui défendent les positions les plus radicales, expriment une opinion de manière catégorique, autoritaire et incontestable.
    3. C’est l’introduction dans laquelle on pose le problème.

    4. Les avantages et les inconvénients de l’expérimentation animale.
    5. Estiment : verbe d’opinion
    Ce sont les écologistes ou végétariens partisans de médecines dites « douces ».
    6. L’expérimentation animale est à rejeter en totalité – Seul l’animal est bon généreux, fidèle, l’homme, lui serait fondamentalement mauvais, pervers, intéressé.
    7. Inacceptable, rejeter.



    8. L’homme se doit s’expérimenter sur lui-même, sur des volontaires ou des prisonniers s’il veut progresser dans sa recherche.
    9. « À ces opposant là, il convient de rappeler trois éléments. », C’est la phrase de transition, elle introduit la thèse opposée : l’antithèse.
    10. Elle comporte trois arguments.
    11. Chacun de ces arguments est introduit par un articulateur logique de classement : Tout d’abord, ensuite, enfin.
    12. C’est les recherches et les expériences que les animaux qui permettent de mieux les traiter – Faire des expériences sur l’homme est une idée irrecevable – Pour le juriste et philosophe, la reconnaissance implicite de droits aux animaux n’a pas de sens.
    13. Le dernier § constitue la conclusion, il est introduit par l’introducteur de conclusion « donc » et se présente sous forme de phrase interrogative.
    14. L’auteur, à travers la question, est pour l’expérimentation animale.
    C. Le plan du texte :
    Le thème : L’expérimentation animale
    Le problème posé : L’expérimentation animale : avantages et inconvénients.
    La thèse Les opposants à l’expérimentation animale.
    Les arguments
    (les inconvénients)
    - L’expérimentation animale est à rejeter en totalité
    - Seul l’animal est bon généreux, fidèle, l’homme, lui serait fondamentalement mauvais, pervers, intéressé.
    L’antithèse : Pour l’expérimentation animale.
    Les arguments
    (Les avantages) - C’est les recherches et les expériences que les animaux qui permettent de mieux les traiter
    - Faire des expériences sur l’homme est une idée irrecevable
    - Pour le juriste et philosophe, la reconnaissance implicite de droits aux animaux n’a pas de sens.


    Conclusion générale : L’auteur est pour l’expérimentation animale.
    avatar
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 51
    Localisation : Barika(Batna)

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par sellami kamel le Mar 12 Fév - 21:17

    ce que vous faites la belle prof est fabuleux ,je vous encourage à continuer ,dans ce sens ,merci collègue

    Contenu sponsorisé

    Re: PROJET 2 SEQUENCE 1:Participer à un débat: Convaincre /persuader

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 20:38