ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    L'ange de la mort

    Partagez
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    L'ange de la mort

    Message par Administrateur le Dim 13 Déc - 19:09

    L'ange de la mort

    Il était 4 h du matin
    Lorsque la mort frappa à la porte.
    Qui est-ce ? S'écria l'homme hébété.
    Je suis Izraël. Laisse-moi donc entrer!
    Alors l'homme se mit à trembler,
    Comme pris d'une fièvre subite.
    Il cria à sa femme endormie :
    Ne le laisse pas me prendre la vie !

    S'il vous plaît, O Ange de la mort !
    Laissez-moi, je ne suis pas encore prêt.
    Ma famille vit à mes dépens,
    De grâce, ton acte suspend .

    Déjà l'ange de la mort se tenait au seuil de sa porte.
    Ô mon ami, l'ordre d'Allah ne peut être différé,
    Prépare-toi, pour la tombe,
    C'est pour maintenant.

    Je te couvrirai d'or,
    Mais épargne-moi la tombe sombre.

    Pourquoi as-tu peur, ô homme, de mourir selon le vœu d'Allah ?
    Viens, souris-moi et ne t'attriste point,
    Soit heureux de revenir vers Lui.

    Ô ange j'ai honte de moi, je n'avais pas le temps de penser à Allah,
    Du matin au soir, je faisais ma richesse sans pensée pour ce moment.
    Aux ordres d'Allah, je n'ai point obéi,
    Tout comme jamais, cinq fois par jour, je n'ai prié.
    Les "Ramadhan" venaient, les "Ramadhan" passaient,
    Mais toujours sans mon repentir.
    Le Hajj fut déjà Faraz sur moi,
    Mais de mon argent, je ne voulus point me départir.
    La charité, j'ignorais,
    Mais l'usure et l'intérêt, je m'en accaparais.
    Mes engagements, j'oubliais.
    L’administration, je craignais,
    De ma foi, j'avais honte.
    Le blâme des mécréants m’effrayait.
    La détresse de mes frères m’ennuyait.
    Les artifices de ce monde m'attiraient.
    Les mécréants, j'imitais,
    Le champagne et le vin, j'appréciais.
    Les femmes m'attiraient.
    Malheur sur moi!
    Ô ange, accorde-moi donc un sursis.

    J'ai peur, dit l'ange, que ce moment soit le dernier de ta vie .
    Ne sais-tu pas, qu'à la mort, goûtera chaque âme ?
    Tu as vécu dans ce monde et tes parents tu as négligé,
    Tandis que le mendiant, affamé, tu repoussais.
    Tes filles chantent et dansent dans les boîtes de nuits.
    Tes fils se sont perdus avec des femmes sans vertu ni foi.
    Au lieu de procréer des musulmans,
    Tu as fait de tes enfants des mécréants.
    Riches, mais si pauvres !
    L'appel du muezzin, tu ignorais,
    Tout comme le Coran t'est étranger.
    Tes promesses ne furent jamais tenu,
    Et ton arme favorite était la calomnie.
    Tes employés, tu sous-payais,
    Et le fruit de leur travail, tu récoltais,
    Jamais partagé avec le pauvre ou l'orphelin.
    Les malades tu fuyais la compagnie.

    Ô ange de la mort,
    Je sais, j'ai honte
    Que n'ai-je reçu de ta part,
    Des signes, quelques avertissements,
    De cette mort si imminente !
    Âme misérable, le Créateur y a pourvu.
    Point donc ne L'insulte, Il est parfait.
    Mais à Ses signes tu restais sourd et aveugle.

    Tes cheveux blancs t'annonçaient le retour...
    Ta vue faiblissante t'annonçait le retour...
    Ta force qui s'étiole t'annonçait le retour..
    Ton échine recourbée t'annonçait le retour...
    Voilà des avertissements suffisants,
    Pour des gens qui réfléchissent !
    Mais ta préoccupation se confinait à ce monde.

    Puisque le Coran tu as ignoré,
    Sache au moins alors, qu'il y était écrit
    Que ce monde n'est qu'un éclair devant l'éternité.
    Mais les avertissements du Coran, tu as dédaigné!
    Cesse de pleurnicher, O humain!
    Vers ton Créateur sera ton retour,
    Car ton âme je la prends maintenant.
    Le répit m'est interdit.

    Un cri de l'homme et sur le sol il s'affaissa.
    Son corps immobile, son visage éteint.
    Il semblait se reposer, du sommeil éternel.
    Son corps ne pouvait simplement plus exprimer
    La douleur alors toujours intense de l'âme qu'on arrache.

    La vie, des fois, peut réserver des surprises, mais jamais la mort.
    Car enfin, chacun sait bien, qu'il est né... pour un jour, mourir
    avatar
    VIP

    Date d'inscription : 08/12/2009
    Age : 47
    Localisation : Algérie

    La suite et l'origine de cette histoire

    Message par VIP le Dim 13 Déc - 19:14

    Tu n as pas préciser, l origine de cette histoire, en tous cas, moi, je te remerci pour ce long récit, qui n est qu une véritée qu on refuse de voir, alors faisons kk chose tant qu il es encore temps, merci de ns l avoir rappelé car malheureusement, la vie es tellement prenente qu on oublie, pour quelle raison nous existons, merci pour ce rappel, moi, en tus cas j en ai parfois besoins, encore plus quand on vie, en Europe, sans jamou3a et sans muésin, ce n est point une excuse mais ça fait du bien qu on me le rappel.
    merci


    C'est vrai mais voilà la suite et l'origine....................

    LA JUSTE CAUSE


    Je suis la juste cause, mon frère... la juste cause...

    Tu es né hier, mon frère ... tu es né hier...
    Tu mourras demain, mon frère... demain...
    Tu oublies vite, mon frère... tu oublies vite...
    Ici ce n'est que passage, mon frère... ce n'est que passage...
    Beaucoup t’ont précédé, mon frère...beaucoup...
    Mais ils n'ont pas échappé, mon frère... pas échappé...
    Rappelle-toi, mon frère...rappelle-toi....
    D'autres te succéderont, mon frère...Mais ils n'échapperont pas...
    Dieu l’a voulu ainsi, mon frère... Dieu l’a voulu...

    Je suis la juste cause, mon frère...la juste cause...

    Regarde autour de toi, mon frère...regarde...
    Dieu t'a donné, mon frère...Dieu t'a donné...
    La fortune, mon frère...la fortune...
    Partage, mon frère...partage...
    La pauvreté, mon frère...la pauvreté
    La souffrance, mon frère... la souffrance...
    La maladie, mon frère...la maladie
    Prie, mon frère.... prie...
    Dieu t'aidera, mon frère...Il t'aidera
    Dieu t'a donné l'intelligence, mon frère... l'intelligence...
    Aide les autres, mon frère...aide les autres...
    Dieu t'a donné le pouvoir, mon frère... le pouvoir...
    N’en abuse pas, mon frère...n'abuse pas...
    Dieu t'a donné la réussite, mon frère... la réussite...
    Soit reconnaissant, mon frère...soit reconnaissant...

    Partage, mon frère...partage...
    Demain il sera trop tard, mon frère... trop tard...
    Pense à ceux qui t’ont précédé, mon frère... pense...

    Je suis la juste cause, mon frère...la juste cause...

    La pauvreté, mon frère...la pauvreté...
    La souffrance, mon frère...la souffrance...
    La faim, mon frère... la faim
    La maladie, mon frère... la maladie...
    La solitude, mon frère... la solitude...
    L'accident, mon frère... l'accident...
    Personne ne peut y échapper... Personne...
    Ah que tu oublies vite, mon frère... tu oublies vite...
    La vie te fait tourner la tête, mon frère...fait tourner la tête...
    Tu n’es rien, mon frère... rien...
    Tu mourras demain, mon frère...demain...

    Je suis la juste cause, mon frère... la juste cause...

    La fortune, tu la désires, mon frère... Dieu te la donnera...
    L'égoïsme viendra, mon frère...l'égoïsme...
    La vanité suivra, mon frère... la vanité...
    La jalousie te poursuivra, mon frère...la jalousie...
    Tu domineras, mon frère... tu domineras...
    Pour combien de temps, mon frère... pour combien de temps...
    Je suis là, mon frère... je suis là...
    Pense à moi, mon frère... pense à moi...

    Je suis la juste cause, mon frère... la juste cause...

    Oh, mon frère partage... partage, mon frère...
    Les fortunes se font et se défont....
    Dit-toi bien, mon frère, Dieu Seul est Maître...Dieu Seul...
    Il est encore temps, mon frère...il est encore temps...
    Demain il sera trop tard, mon frère... trop tard...

    Je suis la juste cause, mon frère...la juste cause...

    Personne sur cette terre ne pourra me soudoyer, mon frère... personne...
    Personne ne pourra m'acheter, mon frère... personne...
    Personne ne me fera changer d'avis... personne...
    Même les plus grandes fortunes n’y réussiront pas, mon frère...personne...

    Je suis la juste cause, mon frère... la juste cause...

    Ne va pas trop vite, mon frère... pas trop vite....
    Pense aux autres, mon frère...aux autres...
    Pense à demain, mon frère...à demain...
    Tout restera ici-bas, mon frère...tout...

    Je suis la juste cause, mon frère...la juste cause....

    Tu te crois fort, mon frère...fort...
    Tu te crois puissant, mon frère... puissant...
    Tu te trompes, mon frère...tu te trompes...
    Tu n'es rien, mon frère...rien...
    Personne... je te dis, personne, mon frère...
    Ne m'échappera...personne...
    Dieu l’a voulu ainsi, mon frère...Dieu l’a voulu ainsi...
    L'égalité devant Dieu, mon frère... l'égalité est là...

    Je suis la juste cause, mon frère...la juste cause...

    Pense à moi, mon frère... pense à moi...
    Chaque geste que tu feras, pense à moi, mon frère...
    Chaque pas que tu feras, pense à moi, mon frère...
    Dans ta gloire, mon frère... dans ta gloire, pense à moi...
    Dans ta réussite, mon frère...dans ta réussite, pense à moi
    Dans ta souffrance, mon frère... dans ta souffrance, pense à moi...

    Je suis la juste cause, mon frère...je suis la juste cause...

    Partage, mon frère... partage...

    Réfléchis, mon frère...réfléchis...
    Tu fais le mal, mon frère...le mal...
    Il est encore temps, mon frère... encore temps...
    Tu ne pourras jamais être le plus grand, mon frère...jamais
    Tu ne pourras jamais être le plus fort, mon frère...jamais....
    Tu ne pourras jamais être le plus riche, mon frère.... jamais...

    Ta fortune...ta puissance...ta force...ton intelligence...
    Ton pouvoir...tes fréquentations...tes amis... tes relations....
    Ta médecine... tes avocats... tes juges... ta science...tes sorciers...
    Personne je te dis, personne, mon frère...
    Personne ne sera là, mon frère...personne...
    Dieu Seul décidera, mon frère...Dieu Seul....
    Tu n'es rien, mon frère...tu n'es rien...
    Il est encore temps, mon frère... il est encore temps...
    N'attend pas demain, mon frère...n’attend plus...
    Arrête le mal, mon frère...arrête....
    Partage, mon frère...partage...
    Réconforte, mon frère...réconforte...
    Aide, mon frère... aide...
    Demain il sera trop tard..mon frère.... trop tard...

    Tu es né hier, mon frère...et tu partiras demain...
    Comme tu es venu.... seul et nu, mon frère... nu...
    Sans rien, mon frère...sans rien...
    Tes actions t'attendront dans la tombe, mon frère...dans la tombe...
    Ton corps que tu aimes tant, mon frère,...aimes tant...
    Subira demain l’assaut des vermines, mon frère...des vermines...
    Elles te couvriront de baisers voraces, mon frère...voraces...
    Jusqu’à ce que pourissent tes os, mon frère...tes os...

    Alors agis aujourd’hui, mon frère...agis...
    Ouvre tes yeux, mon frère...ouvre...
    Avant qu’ils ne se ferment à jamais, mon frère... à jamais...
    À jamais.

    Je suis la juste cause, mon frère...la juste cause....

    La Mort


    Références sur l’Islam
    Page principale

    hamida86

    Date d'inscription : 05/09/2013
    Localisation : sur terre

    Re: L'ange de la mort

    Message par hamida86 le Sam 7 Sep - 20:35

    pale 

    Contenu sponsorisé

    Re: L'ange de la mort

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 22 Jan - 16:26