ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES

ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE

Le Deal du moment :
LEGO : Le 2eme à -50%
Voir le deal

    Lecture récréative,en 4am:

    sellami kamel
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 54
    Localisation : Barika(Batna)

    Lecture récréative,en 4am: Empty Lecture récréative,en 4am:

    Message par sellami kamel le Ven 11 Oct - 20:43

    Lecture récréative:


    Un texte assez long est proposé dans le projet 1. Il s’agit d’une nouvelle (didactisée) de Jean

    Giono « L’homme qui plantait des arbres ». La nouvelle est un récit court centré sur un seul

    événement et comportant peu de personnages. Elle diffère du roman par sa longueur (une à

    10 pages). Elle diffère du conte par l’absence du merveilleux.

    Nous avons choisi cette nouvelle parce qu’elle est toujours d’actualité, classée œuvre

    pédagogique, elle colle très bien avec le projet 1 tant sur le plan thématique

    (l’environnement : l’arbre) que sur le plan éducatif (faire aimer la nature et contribuer à sa

    pérennité par l’action : inciter nos enfants à aimer la nature et à la protéger, et les faire agir

    en plantant des arbres). Jean Giono a toujours aimé les arbres : durant son enfance, il allait

    se promener en compagnie de son père et tous les deux emportaient dans leurs poches des

    glands qu’ils plantaient dans la terre à l’aide de leur canne, en espérant qu’ils deviendraient

    de superbes chênes. En racontant l’histoire d’Elzéard Bouffier et de son extraordinaire

    réussite, Jean Giono souhaitait « faire aimer l’arbre ou, plus exactement, faire aimer planter

    des arbres. » Cette œuvre est un hymne à la nature et à l’écologie. Elle a une portée

    éducative. Un homme redonne vie à une terre aride en y semant des glands de

    chêne. Une histoire simple et généreuse, un portrait émouvant et un hymne à la

    nature.


    Bien que cette histoire soit fictive, elle a donné naissance à des actions réelles telle l’œuvre

    réalisé par ce jeune Indien, Payeng, qui, à lui seul, a planté une forêt entière comme Elzéard

    Bouffier dans l’œuvre de Jean Giono.


    Quelques pistes d’exploitation pour la fiche de lecture:


    Les élèves noteront :

    Le titre de la nouvelle et le commenteront, l’auteur et le présenteront, l’éditeur, la date de

    publication, le nombre de chapitres et leur donneront des titres.

    Ils doivent en préciser le cadre, l’époque et la durée de l’action.

    Ils doivent citer les personnages, indiquer leur relations.

    Ils doivent dire si la nouvelle est triste, humoristique, réaliste ou fantastique…

    Ils doivent donner leur jugement personnel.

    Un élève du groupe présentera la nouvelle.

    Un autre fournira des précisions sur le narrateur, les personnages, l’époque, le cadre.

    Un autre lira l’incipit. Des passages choisis seront lus avec justification du choix.

    Un bref résumé de la nouvelle sera élaboré par les élèves.

    Il est très important de travailler sur la comparaison du début et de la fin de la nouvelle

    (chute) et de les illustrer.


    Il s’agit aussi d’initier nos apprenants à la lecture d’œuvres, de textes longs et de leur

    inculquer l’amour et le goût de la lecture : lire pour le plaisir, pour se détendre et pour

    développer l’envie de lire en toute autonomie. Amener les apprenants à lire l’œuvre intégrale,

    authentique et la leur faire écouter pour mieux l’apprécier et développer leur appétit culturel

    (fichiers PDF et audio joints gravés sur le CD d’oral).
    .





    .

      La date/heure actuelle est Mar 22 Sep - 14:29