ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    Développer les stratégies d’écoute de ses élèves : encadrer et susciter une écoute active

    Partagez
    avatar
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Développer les stratégies d’écoute de ses élèves : encadrer et susciter une écoute active

    Message par Administrateur le Ven 9 Sep - 14:09



    Écouter est une activité faussement passive. L’habitude de communiquer dans sa langue maternelle peut laisser croire que la pensée est inactive. Elle est en réalité relayée par des automatismes, d’où le sentiment que la réflexion n’interfère pas. Lors de l’apprentissage d’une langue étrangère, communiquer requiert des efforts tant que ces automatismes ne sont pas acquis. On le constate quand il faut prendre la parole, mais cela vaut aussi lorsqu’il s’agit d’écouter et de comprendre.
    Développer les stratégies d’écoute de ses étudiants :
    encadrer et susciter une écoute active
    Pour que les élèves "entrent" dans le document, leurs oreilles doivent se mettre au travail. Au-delà des questions générales qui aiguillent l’écoute des apprenants, il peut être utile de leur donner une tâche à réaliser. En effet, les exercices permettent de soutenir, tester, guider, encadrer ou encore approfondir la compréhension orale.
    Il existe divers types d’activités (ALSIC, 2005) :
    Nombre des réponses Prévisibilité
    des réponses
    activités fermées une seule maximum
    activités semi-ouvertes plusieurs importante
    activités ouvertes illimité limitée
    Pour chacun de ces types d’activités, voici des exemples d’exercices.
    Activités fermées
    Questionnaires à choix multiples
    • avec une seule / plusieurs bonne(s) réponse(s)
    • vrai / faux
    Exercices d’appariement
    • réponses à associer avec du texte
    • réponses à associer avec des images
    Exercices à compléter
    • exercice à trous
    • liste ou texte avec des intrus à repérer / corriger
    Exercices de mise en ordre
    • horizontale : mettre les éléments dans le bon ordre (ex. : une phrase)
    • verticale : mettre par colonne les éléments qui vont ensemble
    • dans un tableau : mettre les éléments dans la colonne adéquate
    Activités semi-ouvertes
    Faire la "pêche aux mots"
    Cette activité s’applique à la première écoute d’un document dont les élèves ne savent rien. Elle vaut surtout pour des apprenants débutants qui appréhendent la compréhension orale. Le principe est de tendre l’oreille et de noter tous les mots (voire suites de mots) que l’on comprend. Chacun doit au moins en noter quelques-uns. Après l’écoute, ils sont écrits au tableau par le professeur sous la dictée des étudiants, qui ont tous quelque chose à citer, y compris les plus "faibles", interrogés en premier.
    Cette activité permet de rassurer les élèves et de dresser un panorama lexical et thématique du document, qui constitue ensuite une base solide pour aborder de manière plus organisée son écoute.
    Faire des repérages
    • repérer des termes indiqués avant l’écoute (cités ou non ? combien de fois ?)
    • repérer le contexte de termes indiqués avant l’écoute
    • repérer les champs lexicaux de termes indiqués avant l’écoute
    • repérer des indices sur un élément donné (personne, chose, lieu, événement…)
    Cet exercice peut s’organiser de diverses manières :
    • tous les étudiants travaillent sur les mêmes questions ;
    • le document est découpé et attribué aux élèves, seuls ou en petit groupe : le travail est alors généralement plus sérieux car les élèves ne peuvent pas se reposer sur les réponses du reste de la classe…
    Cette répartition peut correspondre :
    • aux paramètres de la situation de communication (indices de temps, indices de lieux, indices sur les personnages…) ;
    • aux parties chronologiques ;
    • voire les deux si le document est dense.
    Lors de la mise en commun, les indices relevés sont notés au tableau selon une organisation claire, afin de rajouter des éléments supplémentaire à chaque écoute. Les étudiants doivent pouvoir visualiser la situation d’un seul coup d’œil et savoir quelles sont les zones à compléter. Le professeur peut changer la couleur du feutre ou de la craie entre chaque écoute pour bien mettre en valeur les apports effectués.
    Exemple d’une organisation qui prendrait la totalité du tableau :
    QUI ? OÙ ? QUAND ? QUOI ? POURQUOI ?

    Ces colonnes comportent les réponses à des questions telles que les suivantes :
    QUI ?
    Qui sont les personnages ?
    Quels sont leurs noms ?
    Quelles sont leurs relations ?
    Sont-ils connus ou nouveaux ? (+ hypothèses)
    OÙ ?
    Où a/ont lieu la/les scène(s) ?
    QUAND ?
    À quelle période de l’année ?
    À quel moment de la journée ?
    Sur combien de jours ?
    Qu’est-ce qui le justifie ?
    QUOI ?
    Que se passe-t-il ?
    Quelles sont les actions successives ?
    POURQUOI ?
    Comment expliquer les actions, réactions et paroles ? (compréhension / hypothèses)
    Reformuler
    • résumer
    • trouver un titre
    Compléter un tableau multi entrées
    Remplir une grille d’écoute est une tâche concrète qui constitue un cadre de travail rassurant, mais ces tableaux risquent parfois de devenir une fin en soi au lieu de rester un moyen d’accéder au sens. Le professeur doit veiller à ce que le but reste bien la compréhension orale et non le remplissage de la grille.
    Activités ouvertes
    Questions ouvertes
    Questions générales et/ou spécifiques sur le document, auxquelles l’étudiant répond avec ses propres mots.
    www.francparler.org/fiches/comprehension_orale5.htm

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 2:31