ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    Besoin d'aide

    avatar
    tafsit

    Date d'inscription : 03/03/2013

    Besoin d'aide Empty Besoin d'aide

    Message par tafsit le Mar 16 Avr - 17:59

    bonsoir à tous ;svp je cherche un texte historique sur la guerre algérienne.aidez moi c'est urgent
    sellami kamel
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 53
    Localisation : Barika(Batna)

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par sellami kamel le Mar 16 Avr - 21:33

    La Guerre d'Algérie (1954-1962)
    Entre [...] = indications hors texte
    Chronologie

    1954
    01.11. Le C.R.U.A. (Comité révolutionnaire de l'unité algérienne) déclenche la rébellion armée.
    05.11. Le gouvernement français envoie des renforts en Algérie.

    1955
    30.09. L'Assemblée générale de l'ONU vote l'inscription à l'ordre du jour de l'affaire algérienne.
    12.12. Les élections en Algérie sont reportées.

    1956
    août Les chefs F.L.N. (Front de libération nationale) de l'intérieur se réunissent pour la première fois; c'est le congrès de la Soummam d'où sortira la plate-forme du F.L.N.
    29.10. Israël, l'Angleterre et la France déclenchent une opération militaire contre l'Egypte.
    15.11. L'ONU inscrit la question algérienne à son ordre du jour.
    05.12. Le gouvernement français dissout les conseils généraux et les municipalités en Algérie.

    1957
    07.01. Le général Massu est chargé du maintien de l'ordre à Alger.
    20.09. L'ONU inscrit la question algérienne à son ordre du jour.
    29.11. L'Assemblée nationale vote la loi-cadre et la loi électorale de l'Algérie.

    1958
    26.04. 30 000 Algérois demandent un Gouvernement de salut public après la chute du gouvernement Gaillard.
    13.05. Un Comité de salut public est créé à Alger sous la présidence du général Massu; on fait appel à de Gaulle.
    15.05. De Gaulle se déclare prêt à assumer les pouvoirs de la République.
    01.06. L'Assemblée nationale investit de Gaulle par 339 voix contre 224.
    28.09. La nouvelle Constitution est approuvée par référendum (79 % de oui en métropole, 95 % en Algérie).
    23.10. De Gaulle propose au F.L.N. la paix des braves.
    21.12. De Gaulle est élu président de la République.

    1959
    30.01. De Gaulle renouvelle l'offre de paix en Algérie.
    16.09. De Gaulle proclame le droit des Algériens l'autodétermination.

    1960
    24.01. Début de la semaine des barricades à Alger.
    25.06. Pourparlers préliminaires de Melun.

    1961
    08.01. La politique algérienne du général est approuvée par référendum (75 % de oui).
    25.04. Putsch des généraux à Alger; de Gaulle assume les pleins pouvoirs aux termes de l'article 16 de la Constitution.
    20.05. Ouverture des pourparlers d'Evian.
    14.07. Recrudescence des attentats de l'O.A.S. (Organisation Armée Secrète).

    1962
    18.02. Pourparlers des Rousses.
    07.03. Négociations d'Evian.
    19.03. Cessez-le-feu en Algérie.
    08.04. Référendum à propos de l'Algérie (90,7 % des voix approuvent les accords d'Evian).
    01.07. Référendum d'autodétermination en Algérie ; l'indépendance est approuvée par 99,72 des voix.
    03.07. Le G.P.R.A. (Gouvernement provisoire de la République d'Algérie) s'installe à Alger.


    Le Manifeste du Peuple algérien par Ferhat Abbas, fait à Alger, le 10 février 1943.
    Extraits

    « Le problème algérien (..) est essentiellement d'ordre racial et religieux (..). Le bloc européen et le bloc musulman restent distincts l'un de l'autre, sans âme commune. L'un, fort de ses privilèges et de sa position sociale, l'autre menaçant par le problème démographique qu'il crée et par la place au soleil qu'il revendique et qui lui est refusée (...).

    Politiquement et moralement, cette colonisation ne peut avoir d'autre concept que celui de deux sociétés étrangères l'une à l'autre. Son refus systématique ou déguisé de donner accès dans la cité française aux Algériens musulmans a découragé tous les partisans de la politique d'assimilation étendue aux autochtones. (...)

    Economiquement, cette colonisation s'est révélée incapable d'améliorer et de résoudre les grands problèmes qu'elle a elle-même posés. (…)

    Emprisonnée dans le cadre colonial, [l'Algérie] n'est en mesure ni de nourrir, ni de loger, ni de soigner la moitié de sa population actuelle. »


    autres extraits

    « Le refus systématique ou déguisé de donner accès, dans la Cité française, aux Algériens musulmans, a découragé tous les partisans de la politique d'assimilation étendue aux autochtones. L'Algérie (...), emprisonné dans le cadre colonial, n'est en mesure ni de nourrir, ni d'instruire, ni d'habiller, ni de loger, ni de soigner, la moitié de sa population actuelle. (...)

    Le président Roosevelt, dans sa déclaration faite au nom des Alliés, a donné l'assurance que dans l'organisation du Monde nouveau, les droits de tous les peuples, petits ou grands, seraient respectés. Fort de cette déclaration, le peuple algérien demande dès aujourd'hui (...)

    a) la condamnation et l'abolition de la colonisation, c'est-à-dire, de l'annexion et de l'exploitation d'un peuple par un autre peuple. (...)

    b) La dotation d'une constitution propre à l'Algérie. (...)

    c) La participation immédiate et effective des Musulmans algériens au gouvernement de leur pays. (...) »


    LA QUESTION ALGÉRIENNE ET LA FRANCE EN 1946

    En juin 1946, les députés musulmans à l'Assemblée Constituante ont déposé, à l'instigation de Ferhat Abbas, un projet de Constitution de la " République algérienne " associée à la France. C'est l'occasion d'un vif débat :


    "M. SAADANE . Parlant du haut d'une tribune, dans une Assemblée où il y a des Bretons, des Alsaciens... (vives exclamations), des Français...

    M. LE TROQUER. Les Bretons sont des Français ! ...

    M. SAADANE. Parlant, dis-je, à des Français de la métropole qui n'ont peut-être pas étudié de très près le problème algérien, je crains que les accents que j'apporte à cette tribune ne soient pas nettement compris... Vous nous avez apporté votre culture... le ferment qui doit permettre l'affranchissement des hommes. Vous nous avez acheminés, vous nous avez donné le goût de la liberté, et maintenant que nous disons que nous ne voulons pas de l'esprit colonial et de la colonisation... mais que nous voulons être libres, être des hommes, rien que des hommes, ni plus, ni moins, vous nous déniez le droit d'accepter, de prendre certaines formules, et vous vous étonnez, vous Français, que quelques esprits, chez nous, cherchent l'indépendance... (Exclamations)

    Au milieu du tumulte et alors que plusieurs députés se lèvent et font mine de marcher, menaçants, sur l'orateur, Ferhat Abbas, député de Sétif, prend la parole.

    M. FERHAT ABBAS. Il y a cent seize ans que nous attendons cette heure, c'est-à-dire l'occasion d'être ici et de nous faire entendre parmi vous. Il y a cent seize ans pourtant que l'Algérie est française ! Alors ayez patience, je vous le demande et vous en supplie... Nous sommes une toute petite minorité. Soyez généreux ! Il est possible que nous n'ayons pas la manière. Si vous nous aviez fait l'honneur de nous admettre depuis cent seize ans au milieu de vous, nous l'aurions acquise..."

    Cité in J. LACOUTURE, Cinq hommes et la France, Paris, Seuil, 1961


    UNE MISSION DIFFICILE: REFORMER L'ALGÉRIE EN 1948

    Marcel-Edmond Naegelen, membre influent du parti socialiste S.F.I.O. devient gouverneur général de l'Algérie en février 1948.


    "Dès qu'il s'agit de mettre en chantier les projets (...) je me heurtai à trois obstacles dont le dernier surtout s'avéra inébranlable.

    1. Les craintes, les préjugés, l'égoïsme, la myopie de la plupart des dirigeants de la population algérienne d'origine européenne. Leur résistance aux réformes profondes fut d'autant plus obstinée qu'ils étaient de bonne foi convaincus que la fin de leur règne serait la fin de l'Algérie française et même de l'Algérie tout court. Ils croyaient sincèrement vouloir et faire le bien des musulmans en maintenant leur propre suprématie économique et politique (...).

    2. L'ignorance où se complaisaient les milieux métropolitains des problèmes humains et sociaux de l'Afrique (...). Pour la majorité des Français, ce pays était lointain (...), les gouvernements avaient d'autres soucis (...).

    3. L'intransigeance des nationalistes algériens. Ils redoutaient que l'application [des réformes] ne conquît définitivement à la France les populations musulmanes (...)."


    M.E. Naegelen, Mission en Algérie, Flammarion, 1962

    Élections truquées

    Élection du 17 juin 1951 à l'Assemblée nationale


    " A Alger, ou la fraude est difficile, la liste officielle n'a que 142 voix sur 7 233 votants, alors que dans les 27 bureaux de la commune mixte de Chélif, elle obtient 10225 voix sur 12166 votants. A Port-Gueydor 23676 inscrits au deuxième collège, 23671 votants, 23645 suffrages candidat administratif. A Djelfa, le candidat administratif a 800 votants alors qu'il n'y a que 500 inscrits."

    R. Aron, Les origines de la guerre d'Algérie, Fayard





    La France et ses protectorats d'Afrique du Nord
    Maroc et Tunisie

    "On a dit que la France n'avait pas de politique en Afrique du Nord [Maroc et Tunisie]. C'est vrai dans ce sens qu'elle n'a pas encore fait son choix entre plusieurs politiques possibles...

    Les deux résidents généraux sont les premiers dans la hiérarchie des responsables... Le champ de leurs initiatives est vaste... Outre qu'ils ont tendance à l'élargir, surtout si leurs vues concordent avec celles de la population française... Le fait accompli est la grande et constante tentation à laquelle les résidents généraux ont du mérite à résister dans la mesure où ils n'y succombent pas. Eux-mêmes, d'ailleurs, se trouvent dans une situation analogue à l'égard de certains services (police, information, etc.) qui... échappent facilement à un contrôle efficace...

    Au-dessus des résidents généraux le ministre des Affaires étrangères est responsable de leur gestion qui est censée être conforme à ses propres vues. C'est une de ces fictions sur lesquelles repose le régime démocratique... Cette fiction ne tient pas compte d'abord du fait que de Paris, ainsi que je viens de le dire, on n'a qu'une action et un contrôle limités sur les faits et les hommes qui vous représentent. En outre, la politique à suivre... est affaire de gouvernement, c'est-à-dire d'un collège... au sein duquel l'avis du ministre responsable ne prévaut pas nécessairement. Il a, certes, la faculté de se démettre... Mais peut-il facilement provoquer un tel éclat ?... La règle démocratique veut, d'ailleurs, que les décisions de l'exécutif soient la résultante d'opinions divergentes...

    J'ai acquis la conviction qu'aucune réforme importante visant les relations entre la France et le Maroc ou la Tunisie ne sera possible sans un retour aux notions exactes de responsabilité et de subordination hiérarchique.

    La mise au point de notre politique à l'égard de la Tunisie et du Maroc ne souffre plus de délai... Nous devons proposer un programme d'ensemble... Pour une telle politique, il faudra autant de courage que de clairvoyance, autant de bienveillance que de fermeté. Notre pire ennemi... c'est la routine."

    Robert SCHUMAN, Maroc et Tunisie, le problème du protectorat, La Nef, nouvelle série, no 2, 1953.
    Source: Cliotexte,catalogue de textes utiles à l'enseignement de l'histoire
    avatar
    tafsit

    Date d'inscription : 03/03/2013

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par tafsit le Jeu 18 Avr - 14:36

    un grand merci Mr sellami pour votre aide ;mais pourriez vous de me choisir un texte dont les mots seront facile à comprendre pour nos apprenants ;je connais bien votre générosité .merci infiniment collègue.
    avatar
    abderrahmane 31

    Date d'inscription : 10/04/2013
    Age : 65
    Localisation : oran

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par abderrahmane 31 le Ven 19 Avr - 13:18

    Je vous propose ce texte, je pense qu'il est abordable
    Dans la nuit du 30 octobre au 1er novembre 1954, plusieurs dizaines d’attentats éclatent simultanément en différents points du territoire algérien. Cette première action d’un mouvement alors inconnu, le FLN, est considérée comme marquant le début de la guerre d’Algérie.
    Il faut remonter au 8 mai 1945 pour comprendre les "événements" de la Toussaint 1954. Ce jour-là, à l’occasion des cérémonies célébrant la chute du régime nazi, des nationalistes algériens avaient voulu manifester pour l’indépendance de leur pays. Les massacres qui s’ensuivirent firent plus de 10 000 morts du côté algérien, et une centaine parmi les Européens, dans les régions de Sétif et de Guelma. La répression impitoyable de mai 1945 devait convaincre les nationalistes algériens de la nécessité de recourir à la violence armée pour libérer leur pays.
    En fait, les origines de la guerre d’Algérie sont beaucoup plus lointaines. Dès le début de la conquête en 1830, la population algérienne a été animée d’un esprit de résistance, et toute la période coloniale a été entrecoupée de révoltes sanglantes. Aucune autre entreprise coloniale de la France n’a nécessité l’envoi d’une armée aussi nombreuse ni été marquée par des opérations militaires aussi longues et aussi meurtrières. De plus, l’importance de l’immigration européenne fait de l’Algérie un cas particulier, quasiment le seul exemple d’une colonie de peuplement française.
    La période coloniale de l’Algérie a commencé par quarante années de conquête armée, ponctuée de massacres de civils et d’expropriations massives de leurs terres, avec deux phases de guerre ouverte, de 1830 à 1836, puis de 1840 à 1847. Après l’écrasement des grandes insurrections de 1871, l’Algérie, déclarée partie intégrante de la France, a été gouvernée dans un cadre juridique fondé sur une inégalité institutionnalisée entre Européens d’Algérie et Algériens - en contradiction absolue avec nos valeurs républicaines.
    La libération de l’Algérie a été obtenue à l’issue d’une guerre de sept ans. Guerre impitoyable qui a causé d’innombrables victimes et laissé derrière elle des millions d’individus brisés, de part et d’autre de la Méditerranée.
    avatar
    tafsit

    Date d'inscription : 03/03/2013

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par tafsit le Ven 19 Avr - 17:07

    merci infiniment collègue ,vraiment vous m'avez aider bcp
    Le Dieu vous protège ;cordialement
    sellami kamel
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 53
    Localisation : Barika(Batna)

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par sellami kamel le Ven 19 Avr - 17:59





    devoir n1 pour les 3am
    par loudjain Aujourd'hui à 19:44

    .Texte :
    Le 8 mai 1945 à 8 h, un défilé d’algériens s’ébranle à l’écart de la manifestation officielle. Il est entendu que cette marche est autorisée à condition qu’elle se déroule dans le calme. Le défilé prend de l’ampleur, des musulmans affluents de toutes parts pour atteindre un chiffre de 10000 manifestants. Ils se mettent en marche et chante << Min djibalina talaa saout el Ahrar (de nos montagnes jaillit la voix des hommes libres).Ils brandissaient des pancartes ou l’on pouvait lire « A bas le colonialisme » Vivel’Algérie libre et indépendante !
    Un Algérien tenait un drapeau devant un café français. Un haut responsable ennemi se précipitait pour lui arracher le drapeau. Il refuse. Des européens envahissent le défilé. L’Algérien reprit son drapeau. Il est tué par un policier français .des femmes lancent des You-You.la répression fut terrible par l’occupant.
    DJAZAIRI (tous contre l’oubli)
    Compréhension de l’écrit (13 pts )
    1) de quel type de récit s’agit il dans ce texte ?................................................................1pt
    2) quel évènement a marqué le 8 mai 1945 ........................................................................2pts
    3) A quoi voit on que les Algériens aiment ils leur pays ?...........................................................2pts
    4) réponds par vrai ou faux :
    - Les manifestants algériens n’étaient pas nombreux……….. 0.5pt
    -Des européens manifestaient aux côtés des Algériens………. 0.5pt
    5) donne deux mots de la famille que envahir…………………………………………………………………………2pts
    6) relève du texte un CCT exprime t il un moment ou une date ?................................................1.5
    7) Mets la phrase soulignée au pluriel………………………………………………………………………………………2.5
    donne un titre au texte :………………………………………………………………………………………………………1pt
    Production écrite : 7pts
    Raconte les manifestations de joie qui ont lieu le jour de l’indépendance.
    Critères de réussite :
    Explique les faits (les causes et les conséquences) Les personnages sont au cœur du récit.
    Situer le récit (des dates, l’espace, les lieux, …) Sentiment des uns et des autres devant cet évènement mémorable.
    Emploie les temps du récit.
    Source:(prof de français ,en Algérie)
    avatar
    tafsit

    Date d'inscription : 03/03/2013

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par tafsit le Ven 19 Avr - 18:04

    merci collègue pour le partage .c'est un sujet abordable pour les apprenants.
    sellami kamel
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 53
    Localisation : Barika(Batna)

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par sellami kamel le Ven 19 Avr - 22:38

    De rien ,cher adouma ,tout le mérite revient à notre collègue d'El madher:loudjain ,elle vient d'envoyer son post ,sur (prof de français,en Algérie),je n'ai fait que transmettre le contenu de ce post ,sur notre lien ,je la remercie ,vivement ,pour l'effort qu'elle a fait et surtout ,pour le partage dont elle a fait usage.....
    avatar
    abderrahmane 31

    Date d'inscription : 10/04/2013
    Age : 65
    Localisation : oran

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par abderrahmane 31 le Sam 20 Avr - 7:56

    (Ils se mettent en marche et chantechantent), affluents (affluent, ou (). ), des you-you des youyous C'est peut-être une faute de frappe mais attention ! il y a lieu de corriger avant de proposer ce texte aux élèves. Si telle est la devise de ce forum : considérez ce geste comme une aide.
    avatar
    tafsit

    Date d'inscription : 03/03/2013

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par tafsit le Sam 20 Avr - 10:24

    merci infiniment pour ces remarques et pour votre aide /
    cordialement

    Contenu sponsorisé

    Besoin d'aide Empty Re: Besoin d'aide

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 21 Aoû - 5:30