ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES

ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE

Le Deal du moment : -26%
Samsung Disque SSD Interne 2 To
Voir le deal
154.59 €

    Origine de quelques expressions françaises

    Administrateur
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Origine de quelques expressions françaises Empty Origine de quelques expressions françaises

    Message par Administrateur Ven 7 Oct - 20:10

    Origine de quelques expressions françaises

    Message par chany le Lun 19 Avr 2010 - 23:24
    Passer sur le billard=passer sur une table d’opération, se faire opérer

    Durant la guerre 14/18, comme on manquait de tables d’opération, on a eu recours aux tables de billard, d’où cette expression.

    Rester sur le billard veut dire , mourir sur la table d’opération.


    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    chany


    chany

    Messages: 61
    Date d'inscription: 24/02/2010
    Localisation: Algérie

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°2

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par chany le Mer 21 Avr 2010 - 22:17
    Tomber dans le panneau= se faire piéger

    Quand on se laisse tromper on dit « donner dans les panneaux »
    Vers les années 1285, le mot fut utilisé pour désigner un piège constitué d’un filet destiné à attraper le gibier.

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    chany


    chany

    Messages: 61
    Date d'inscription: 24/02/2010
    Localisation: Algérie

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°3

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par chany le Sam 24 Avr 2010 - 20:59
    Avoir carte blanche= être libre de prendre l’initiative.

    Légères nuances de sens.

    Dès 1451, apparaît cette expression dont le sens était «libre initiative» qui a évolué au sens de « laisser dicter ses
    conditions » ; puis vers le 17ème siècle, cela a pris le sens de «donner les pleins pouvoirs », de nos jours cela signifie qu’on
    laisse la personne prendre toutes les initiatives qu’elle souhaite.

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    chany


    chany

    Messages: 61
    Date d'inscription: 24/02/2010
    Localisation: Algérie

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°4

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par chany le Lun 26 Avr 2010 - 20:21
    Avoir la dalle = crever la dalle/ avoir faim.

    Au 14ème siècle, dalle avait le sens d’une gouttière dont le sens figuré était la gorge , l’œsophage. Avoir la dalle voulait dire boire beaucoup d’alcool.
    Vers la fin du 19ème siècle, cette expression avait le sens de « Avoir un gros appétit ».
    Aujourd’hui, cela veut dire « Avoir faim ».

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    belkis


    belkis

    Messages: 145
    Date d'inscription: 05/01/2010

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°5

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par belkis le Lun 26 Avr 2010 - 21:03

    En voici une autre Chany


    Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier



    Ne pas mettre toutes ses ressources dans la même affaire.
    Répartir les risques.



    Cette expression, bien compréhensible par elle même, fait allusion à la fragilité de l’oeuf ; fragilité qui reflète la fragilité des hommes dans leurs comportements. C’est une marque de prudence que de “ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier”. Savoir partager son avoir ou les risques entre plusieurs possibilités peut ainsi éviter de se faire surprendre par la malchance ou la malice d’autrui et d’être ruiné … à l’image d’un panier d’oeufs qui tombe et qui crée une omelette, ne laissant absolument aucun oeuf entier de par leur fragilité excessive.

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    fleurette


    fleurette

    Messages: 156
    Date d'inscription: 07/01/2010
    Localisation: alger

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°6

    « Eclairer la lanterne (de quelqu'un) »

    Message par fleurette le Mar 27 Avr 2010 - 15:10



    Dire, ajouter ce qu'il faut, le détail nécessaire pour être compris.

    Autrement dit :
    Apporter les éléments nécessaires à la compréhension de quelque chose.


    Vous ne pouvez nier que, quand vous êtes dans le noir et qu'une âme charitable bascule l'interrupteur, vous y voyez soudain beaucoup mieux (sans compter que vous vous assurez aussi ne pas être sourd, en entendant les nombreux 'Ahhhh !' soulagés qui fusent des gorges de toutes les personnes présentes).
    Eh bien là, c'est un peu la même chose : un petit détail supplémentaire vous aide à y voir plus clair.
    On retrouve ici l'équivalence fréquente entre 'lumière' et 'compréhension intellectuelle' ("Ce n'est pas une lumière, celui-là !").

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    fleurette


    fleurette

    Messages: 156
    Date d'inscription: 07/01/2010
    Localisation: alger

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°7

    « Le marchand de sable est passé »

    Message par fleurette le Mar 27 Avr 2010 - 15:13

    Les enfants ont sommeil (ou devraient avoir sommeil), il est l'heure de les coucher.


    Voilà un homme vraiment très altruiste : comme le Père Noël, mais beaucoup plus souvent que lui, il passe dans les foyers y distribuer quelque chose sans même en attendre une compensation quelconque.
    Dans quel but ? Quel est son dessein ? Est-il réellement désintéressé ? Ne s'intéresse-t-il pas trop aux enfants ? Peut-on avoir confiance en lui ?
    Ce n'est pas en lisant la suite que vous le saurez parce que j'ai une grande révélation à vous faire : contrairement au Père Noël, le marchand de sable n'existe pas !

    A la fin du XVIIIe siècle, on disait "avoir du sable dans les yeux" pour dire qu'on avait sommeil ou les yeux qui piquaient sous l'effet de la fatigue.
    Et c'est même dès le XVIIe, qu'un personnage imaginaire qui vient jeter du sable dans les yeux des enfants est utilisé pour représenter le sommeil.

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    fleurette


    fleurette

    Messages: 156
    Date d'inscription: 07/01/2010
    Localisation: alger

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°8

    « Chercher midi à quatorze heures »

    Message par fleurette le Mar 27 Avr 2010 - 15:17

    Compliquer inutilement une chose très simple.


    Certes, Einstein nous a appris que le temps est très relatif, mais de là à vouloir chercher une heure particulière à un emplacement qui n'est pas le sien, c'est quand même un peu stupide.
    Le sens de l'expression qui montre la bêtise de vouloir chercher une chose à un endroit où elle ne peut pas être (à rapprocher du "va voir là-bas si j'y suis !") a évolué de manière compréhensible vers celui d'aujourd'hui.

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    belkis


    belkis

    Messages: 145
    Date d'inscription: 05/01/2010

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°9

    Etre le dindon de la farce

    Message par belkis le Mar 27 Avr 2010 - 16:14


    Etre le dindon de la farce



    Faire les frais d’une plaisanterie.
    Être dupe.
    Être victime dans une aventure, une entreprise ou une affaire.



    Pour comprendre pourquoi l’expression “être le dindon de la farce” désigne quelqu’un qui fait les frais d’une mauvaise plaisanterie ou d’une mésaventure, il faut se référer non seulement au gallinacé, reconnu depuis toujours pour sa grande bêtise, mais aussi aux comédies bouffonnes. C’est en effet dès 1793 que sont apparus les termes de pères dindons. On désignait ainsi, dans ces pièces, le père naïf, dupé par ses enfants et, par conséquent, se trouvant être toujours “le dindon de la farce”.

    Cette définition de la locution se retrouve, dès 1842, dans le “Dictionnaire étymologique, historique et anecdotique des proverbes” de Pierre-Marie Quitard en ces termes:
    <BLOCKQUOTE style="PADDING-LEFT: 20px; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid">

    Les pères de comédie qui jouent des rôles de dupes étaient appelés autrefois “pères dindons”, par allusion à ces oiseaux de basse-cour, dont on a fait le symbole de la sottise. De là cette expression “être le dindon de la farce“ ou “être le dindon d’une chose“</BLOCKQUOTE>




    Faire les frais d’une plaisanterie.
    Être dupe.
    Être victime dans une aventure, une entreprise ou une affaire.




    Pour comprendre pourquoi l’expression “être le dindon de la farce” désigne quelqu’un qui fait les frais d’une mauvaise plaisanterie ou d’une mésaventure, il faut se référer non seulement au gallinacé, reconnu depuis toujours pour sa grande bêtise, mais aussi aux comédies bouffonnes. C’est en effet dès 1793 que sont apparus les termes de pères dindons. On désignait ainsi, dans ces pièces, le père naïf, dupé par ses enfants et, par conséquent, se trouvant être toujours “le dindon de la farce”.

    Cette définition de la locution se retrouve, dès 1842, dans le “Dictionnaire étymologique, historique et anecdotique des proverbes” de Pierre-Marie Quitard en ces termes:
    <BLOCKQUOTE style="PADDING-LEFT: 20px; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid">

    Les pères de comédie qui jouent des rôles de dupes étaient appelés autrefois “pères dindons”, par allusion à ces oiseaux de basse-cour, dont on a fait le symbole de la sottise. De là cette expression “être le dindon de la farce“ ou “être le dindon d’une chose“</BLOCKQUOTE>

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    belkis


    belkis

    Messages: 145
    Date d'inscription: 05/01/2010

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°10

    jouer à la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf

    Message par belkis le Mar 27 Avr 2010 - 16:20

    Jouer à la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf



    Vouloir se rendre important.
    Être vaniteux.



    Cette expression trouve son origine dans une fable de Jean de La Fontaine dont elle a emprunté le titre :“La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf”. Dans cette fable la prétention de la grenouille est si conséquente qu’elle lui ôtera la vie… Ainsi lorsque quelqu’un est vaniteux à l’extrême, qu’il veut paraître ce qu’il n’est pas, il “joue à la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf”.
    <BLOCKQUOTE style="PADDING-LEFT: 20px; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid">

    Une grenouille vit un boeuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un oeuf,
    Envieuse, s’étend, et s’enfle et se travaille,
    Pour égaler l’animal en grosseur,
    Disant: -”Regardez bien, ma soeur;
    Est-ce assez? dites-moi: n’y suis-je point encore?”
    -”Nenni” -”M’y voici donc?” -”Point du tout”. -”M’y voilà ?”
    “-Vous n’en approchez point”. La chétive pécore
    S’enfla si bien qu’elle creva.</BLOCKQUOTE>
    <BLOCKQUOTE style="PADDING-LEFT: 20px; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid">

    Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
    Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
    Tout prince a des ambassadeurs,
    Tout marquis veut avoir des pages</BLOCKQUOTE>

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    chany


    chany

    Messages: 61
    Date d'inscription: 24/02/2010
    Localisation: Algérie

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°11

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par chany le Mer 28 Avr 2010 - 21:10
    Merci Belkis ; merci fleurette

    Rouler dans la farine= duper, tromper.

    Expression du début du 19ème siècle.
    "Rouler" signifiait tromper et "farine" symbolisait des arguments factices « de belles paroles ».
    D’où « Se faire rouler dans la farine » veut dire que l’on est dupé par des arguments trompeurs; que l'on s'est fait avoir

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    belkis


    belkis

    Messages: 145
    Date d'inscription: 05/01/2010

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°12

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par belkis le Jeu 29 Avr 2010 - 8:38

    Avoir du pain sur la planche



    Avoir beaucoup de travail en vue.
    Avoir un travail très long et fatigant à accomplir.



    L’expression “avoir du pain sur la planche” n’a pas toujours eu la même signification au cours des temps.
    <BLOCKQUOTE style="BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; PADDING-LEFT: 20px">

    1. En effet son sens premier, datant de 1852, était de “pouvoir vivre sans travailler”. Signification qu’Alfred Delvau donne en 1867 en déclarant qu‘”avoir du pain sur la planche” c’est “avoir des économies ou des rentes. Argot des bourgeois”. Claude Duneton dit dans son livre “La Puce à l’Oreille“ que cette image vient de la campagne où l’on entassait le pain sur une planche fixée entre les poutres du plafond de la bâtisse.</BLOCKQUOTE>
    <BLOCKQUOTE style="BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; PADDING-LEFT: 20px">

    2. Vers 1888 cette locution a pris le sens argotique d’ “avoir une collection de punitions”. Mais cette signification est tombée dans l’oubli de nos jours.</BLOCKQUOTE>
    <BLOCKQUOTE style="BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; PADDING-LEFT: 20px">

    3. En 1914-1918, l’expression “avoir du pain sur la planche” prend le sens actuel d‘”avoir un long, fatigant et dur labeur à faire”. Dans le vocabulaire argotique des malfaiteurs et des soldats “la planche au pain “ est le tribunal. Hector France le décrit en 1907 en ces termes:</BLOCKQUOTE>
    <BLOCKQUOTE style="BORDER-LEFT: rgb(220,176,93) 5px solid; MARGIN: 15px 30px 0px 10px; PADDING-LEFT: 20px">

    “Le tribunal, appelé ainsi à cause de sa position élevée, allusion à la planche à pain des chambrées de soldats, ou à la distribution qui s’y fait de jours, de semaines, de mois et d’années où l’on mange gratis le pain de l’État. Argot des voleurs.</BLOCKQUOTE>

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    kantara


    kantara

    Messages: 341
    Date d'inscription: 04/02/2010
    Localisation: Constantine

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°13

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par kantara le Ven 30 Avr 2010 - 9:17
    Hey les filles ! je peux polluer votre topic en postant l'origine de certains mots ? maandiche les expressions

    Poubelle : hachakoum


    Poubelle vient du nom de Mr Poubelle, préfet de paris, qui, pour lutter
    contre l'envahissement des ordures qui encombraient les rues, ordonna
    que celles-ci soient déposées dans des récipients donnés pour chaque
    immeuble de la ville .

    le pauuuvre !!! ce préfet... je le plains ! ils ont donné son nom à ce truc alors qu'il voulait bien faire

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    kantara


    kantara

    Messages: 341
    Date d'inscription: 04/02/2010
    Localisation: Constantine

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°14

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par kantara le Ven 30 Avr 2010 - 9:37
    le mot grippe :
    vient de l'allemand "greifen"qui signifie "saisir, prendre "

    Revenir en haut
    Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur
    Verrouiller les rapports de ce post

    Sélectionner/Désélectionner multi-citation
    Répondre en citant
    Editer/Supprimer ce message
    Supprimer ce message

    chany


    chany

    Messages: 61
    Date d'inscription: 24/02/2010
    Localisation: Algérie

    Voir l'adresse IP du posteur
    Message n°15

    Re: Origine de quelques expressions françaises

    Message par chany le Ven 30 Avr 2010 - 22:02
    Mais non Kantara tu ne pollues rien, au contraire tu enrichis ce topic par des mots et leur origine. Merci

    Avoir un poil dans la main= être très paresseux.

    Même si cela paraît techniquement impossible, cette expression du début du 19ème siècle, qui est une image, veut dire
    qu’à force de ne rien faire, des poils vous poussent dans la paume de la main.

    Méfiez-vous , ne soyez pas oisifs!!!

      La date/heure actuelle est Sam 24 Juil - 14:22