ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    PROJET 3

    Partagez

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    PROJET 3

    Message par la belle prof le Jeu 29 Mar - 22:05

    Ce qu'il faut retenir concernant le projet :
    l'appel :

    L’étude des textes "exhortatifs " portera sur la mise en évidence desstratégies
    d’appel visant à faire agir ou réagir (l’exhortation), ainsi que celle des textes polémiques (le débat
    d’idées). On y approfondira l’étude de l’organisation du type
    exhortatif. On y verra les éléments inhérents à la rhétorique de l’appel ainsi que les figures de styles de la réfutation dans le cadre de l’étude du type polémique.

    Structure et rhétorique de l’appel
    Dans un texte exhortatif l’émetteur lance un appel à des destinataires pour les pousser à agir.
    C’est un type de texte qui contient, en général :
    1 / une partie expositive contenant un constat négatif ou insatisfaisant ;
    2 / une partie argumentative contenant l’idée de la nécessité d’un changement avec des
    indications sur l’action à entreprendre
    3 / l’appel proprement dit qui sera la partie exhortative.
    Ce type d’argumentation privilégie, en général, une énonciation qui évite la neutralité de l’expression. On y pratique l’injonction qui interpelle le lecteur et sollicite de sa part action et réaction et on y utilise un style oratoire, destiné à mieux convaincre.
    Ce style s’appuie sur :
    l’anaphore, répétition à intervalles réguliers d’un terme ou d’une
    expression qui provoque un leitmotiv sémantique ou sonore pour attirer l’attention sur une idée essentielle .
    la métaphore: véritable outil de persuasion qui transfère l’énoncé
    abstrait dans un registre imagé et accepté du lecteur, en rapprochant des faits qui ne résistent pas forcément à l’analyse ...autrement dit "rapprocher "l'inconnu du connu" afin de mieux imager .

    S’adapter à l’autre :Le souci d’agir sur le destinataire est encore plus évident dans le
    discours argumentatif à visée exhortative. On doit déterminer sa «cible » et adapter son langage en fonction de celle-ci. Lorsque l’on adapte son propos au destinateur et à ses attentes que pour mieux le manipuler, ceci relève de la tromperie : Dans certains discours argumentatifs, l’auteur commence par une entrée en matière brève et percutante :
    (l’exorde) : qui sert à capter l’attention du destinataire et
    à lui inspirer de la sympathie. Souvent ce type de texte se conclut par un résumé des principaux arguments et un appel aux sentiments : (péroraison).
    Le choix du lexique
    La modalisation est un des moyens qui permet à l’auteur de prendre position et de s’affirmer. En argumentant
    l’auteur use de termes et expressions qui affirment sa certitude
    d’être dans le vrai et qui traduisent son assurance et sa confiance dans ses idées comme « évidemment », « il est certain que »,« assurément », « sans aucun doute », «indubitablement », « toujours »et « jamais » etc. Cette conviction se lit aussi à travers l’emploi de
    verbes d’obligation.
    a- Les formes relevant de la rhétorique
    Le dilemme : on enferme la thèse dans un choix impossible.

    - L’ironie : on feint d’adopter l’opinion de l’autre pour mieux la détruire en la ridiculisant. C’est l’un des moyens de la polémique et il vise à déprécier l’adversaire, sous couvert de son éloge. On y sollicite la connivence du lecteur/auditeur par le biais de la raillerie.
    -L’ argument de mauvaise foi : il se sert de la propre personnalité de l’adversaire pour réfuter ses idées.
    -L’argument d’autorité qui est une affirmation présentée comme incontestable non pas nécessairement parce qu’elle est vraie, mais parce quelle émane d’une personnalité qui fait autorité dans le domaine en question ' citer un scientifique reconnu et de renom par exemple ) C’est également un moyen de faire pression sur le contradicteur.
    - La concession : on commence par accorder du crédit au raisonnement avancé par la partie
    adverse, pour mieux défendre ensuite ses propres arguments comme
    « il est possible que …mais» ;
    - Les formes relevant de la logique
    1 / -Le raisonnement inductif permet d’énoncer une vérité générale induite à partir de l’observation d’un fait particulier, dans ce sens il est
    abusif.
    2 / Le raisonnement inductif est cependant très utilisé pour sa
    force de persuasion car il présente ce fait particulier comme une
    preuve.
    3 / -Le raisonnement par analogie où l’on met les faits dont on parle en parallèle avec d’autres faits connus. on peut considérer ce type de raisonnement comme voisin de l’induction car il repose sur l’assertion selon laquelle telle ou telle chose doit être vraie parce quelle est semblable à telle autre chose reconnue comme vraie. Ce qui dans lesfaits ne fournit jamais de preuve au sens strict, seulement une probabilité : (comparaison n’est pas raison)
    4 / -Le raisonnement déductif : où l’on part d’une idée générale pour justifier une conclusion particulière.
    Cette démarche s’appuie sur des postulats qui ne sont pas à démontrer pour déduire des conséquences. Dans ce type de construction chaque affirmation doit amener nécessairement à la suivante. On l’appelle aussi « syllogisme nécessaire », qui part d’une vérité générale appelée majeure pour en déduire une vérité particulière : laconclusion, grâce à une vérité intermédiaire appelée mineure. Ce type de raisonnement se rencontre essentiellement dans les textes scientifiques ou philosophiques.
    5 / - Le sophisme est une forme de syllogisme qui semble logique en apparence, mais qui est en fait trompeur car il repose sur une affirmation erronée, par exemple :
    -Les animaux sont carnivores,
    - la vache est un animal,
    - donc la vache est carnivore.
    Il peut reposer sur les différents sens d’un mot. On arrive ainsi à démontrer une chose et son contraire, par exemple :
    -Tous les hommes sont mes frères,
    -on ne trahit jamais un frère,
    -donc je ne peux trahir personne



    Le sophisme est utilisé quand on veut manipuler l’autre en l’induisant en erreur[/b]

    dalila05

    Date d'inscription : 16/07/2011

    Re: PROJET 3

    Message par dalila05 le Ven 30 Mar - 20:31

    merci j'ai remarqué qu'il y a bqs de théories que de sujets types
    avatar
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Re: PROJET 3

    Message par kantara le Sam 31 Mar - 7:55

    C'est une précieuse documentation ; Il faut que l'enseignant maitrise d'abord "la théorie" afin de passer à la pratique!
    Voilà ce que tout enseignant doit "faire" avant d'élaborer sa fiche pédagogique .

    dalila05

    Date d'inscription : 16/07/2011

    Re: PROJET 3

    Message par dalila05 le Sam 31 Mar - 10:22

    salut je suis tout à fait d'accord avec vous mais j'aurais voulu voir des sujets de BAC après chaque théorie lol!
    avatar
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Re: PROJET 3

    Message par kantara le Sam 31 Mar - 10:37

    dalila05 a écrit:salut je suis tout à fait d'accord avec vous mais j'aurais voulu voir des sujets de BAC après chaque théorie lol!

    Bonne idée !vous pouvez( peut être) ...avoir la gentillesse et la générosité de nous en proposer ... Razz Razz Razz

    dalila05

    Date d'inscription : 16/07/2011

    Re: PROJET 3

    Message par dalila05 le Sam 31 Mar - 11:25


    bac 2003 l'eau:une richesse sociale
    production écrite
    Selon un rapport de l'ONU l'eau va cruellement manquer dans le prochaine décennies que doit-on faire pour la préserver contre la pollution et le gaspillage



    Le texte argumentatif.

    1. Première étape :
    Lisez attentivement et à plusieurs reprises le sujet proposé. Isolez les mots-clés, les idées les plus importantes et bien lire les consignes. Repérer quelle est la situation de communication imposée. Quel type de texte devez-vous écrire ? S’agit-il de convaincre ? Qui ? S’agit-il d’étayer une thèse (aller dans son sens) ? Ou de la réfuter (aller contre la thèse exposée) ? Ou s’agit-il enfin de réaliser une argumentation en deux parties en donnant des arguments pour et contre ?
    2. Deuxième étape :
    Une fois le sujet bien lu, bien analysé, jetez vos idées au brouillon :
    Cherchez les arguments propres à soutenir votre thèse. Pour chacun, trouvez au moins un exemple précis à développer.
    Classez vos arguments du moins convaincant au plus convaincant afin de donner de plus en plus de poids à votre opinion.
    3. Troisième étape :
    Organisez vos idées et élaborez un plan. Le plan doit refléter une progression et être divisé en deux ou trois parties.
    En écrivant, vous mettrez dans le même paragraphe l’argument que vous devrez expliquer assez clairement et vos exemples que vous développerez. Vous changerez de paragraphe à chaque argument pour rendre votre devoir plus clair.
    4. Quatrième étape :
    Au brouillon, vous pouvez travailler les transitions, intégrer des connecteurs logiques (cependant, néanmoins, en effet...) ainsi que des mots de liaison pour marquer les différentes étapes : d’abord, ensuite, enfin...
    5. Cinquième étape :
    Rédigez l’introduction. Elle doit :
    -Présenter le sujet
    -Présenter la problématique (quelle est la question posée ?)
    - Annoncer le plan
    6. Sixième étape :
    Vous pouvez ensuite recopier l’introduction, puis, après avoir sauté une ligne, recopier le développement. (N’oubliez pas de sauter des lignes entre chaque partie et d’aller à la ligne à chaque nouvelle idée, c'est-à-dire à chaque nouveau paragraphe).
    7. Septième étape
    Rédigez la conclusion. C’est le bilan du devoir, elle ouvre parfois sur un autre sujet.
    8. Huitième étape
    C’est la relecture, profitez-en pour relever les incohérences et les corriger. Puis, vérifiez l’orthographe....



    dalila05

    Date d'inscription : 16/07/2011

    Re: PROJET 3

    Message par dalila05 le Sam 31 Mar - 11:41

    Appel
    Est- il déjà minuit pour les enfants de la terre ?
    Combien se comptent-ils ces enfants végétant dans les bidonvilles de la pauvreté et de
    l’amertume, dont on n’entend ni les demandes, ni les appels parce qu’ils restent trop loin de
    nous ?
    Beaucoup trop d’enfants sont les victimes innocentes d’enjeux financiers, de
    bouleversements politiques, de calamités naturelles, dont ils ne sont nullement responsables. Ils
    paient un lourd tribut, voient leur avenir hypothéqué, subissant les conséquences des conflits, de
    la récession économique, de l’endettement de leur pays. Des centaines de millions de gamins
    voient l’histoire tourner à rebours. Leur avenir ressemble à une plongée dans les pires périodes de
    l’humanité: famine, malnutrition, analphabétisme, violence, maladies.
    Pourtant, le monde remue, bouge, se transforme. Les citadelles de l’immobilisme tombent,
    les murs entre les pays disparaissent, les valeurs basées sur les droits de l’homme s’imposent.
    Sous nos yeux se dessine une planète aux contours nouveaux, où toutes les espérances pour une
    vie meilleure semblent possibles.
    Ainsi, une perspective de progrès, d’avancées technologiques, de loisirs cohabite dans
    notre monde avec une vision de déclin, de régression, de chaos que nous devons éloigner et même
    effacer.
    A ceux dont on n’entend pas les demandes, car sans porte-parole, sans voix, répondons
    utiles.
    A ceux qui, écrasés par la pauvreté et l’incertitude des lendemains, ne savent même pas
    qu’il existe des nations où on mange à sa faim, où l’école est devenue obligatoire, apportons aide,
    instruction et par là même assurance.
    Ensemble, épargnons les rêves et les jeux de l’enfance, donnons sans réserve tendresse et
    affection. Protégeons l’innocence de ces enfants inconnus, innombrables et anonymes et nous
    pourrons dire qu’il n’est pas trop tard pour ces enfants.
    D’après Bouziane AHMED-KHOUDJA
    Révolution africaine N° 1394, du 15 au 21/11/1990
    QUESTIONS
    ***************
    I- Compréhension: (13pts)
    1) L’auteur expose les problèmes des enfants algériens. Vrai ou faux ?
    Justifiez votre réponse par un passage du texte.
    2) Trop d’enfants dans le monde sont les victimes innocentes des bouleversements politiques
    ou financiers. Retrouvez dans le troisième paragraphe les problèmes
    auxquels ils sont souvent confrontés.
    3) Cette situation peut-elle changer ? Retrouvez dans le paragraphe quatre un passage qui
    confirme votre réponse.
    4) Relevez quatre verbes correspondant aux actions attendues pour améliorer la situation
    des enfants déshérités.
    5) Dites qui est désigné par ceux et par nous dans le texte.
    6) Réécrivez les deux dernières phrases du texte en introduisant :
    - Les conjonctions : Si . . . . . . . . . . alors . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    - Les locutions : Il faut que . . . . . . . . . . . afin de . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    II- Production écrite :(7pts)
    Choisissez l’un des deux sujets :
    Sujet 1. Rédigez le compte−rendu objectif du texte.
    Sujet 2. Dans votre entourage, vous avez été témoin de nombreux actes de violence. Vous voulez
    que ces comportements antisociaux cessent. Lancez un appel aux jeunes de votre âge.

    Correction
    COMPREHENSION (13pts)
    1) Faux.
    Justification : Est-il déjà minuit pour les enfants de la terre ? (1,5pts)
    2) Les problèmes auxquels sont souvent confrontés les enfants sont : famine, malnutrition, violence,
    analphabétisme, maladies. (2,5pts)
    3) Oui, cette situation peut changer.
    « Toute les espérances pour une vie meilleure semblent possibles ». (2pts)
    4) Quatre mots correspondant aux actions attendues : apportons aide, épargnons les rêves, donnons
    sans réserve, protégeons l’innocence. (2pts)
    5) Dans le texte :
    Ceux = les enfants déshérités / Nous = les adultes. ( 2pts)
    6) - Si nous épargnons les rêves et les jeux de l’enfance alors nous pourrons dire qu’il n’est pas trop
    tard pour ces enfants.
    -Il faut que nous épargnions les rêves et les jeux de l’enfance, que nous donnions sans réserve,
    tendresse et affection et que nous protégions l’innocence de ces enfants afin de pouvoir dire qu’il n’est
    pas trop tard pour ces enfants. (3pts)
    PRODUCTION ECRITE (7pts)
    Compte-rendu
    Respect des informations essentielles. 1
    Respect du système d’énonciation (passé composé et troisième personne) 1
    Reformulation. 2
    Cohérence du texte. 1
    Correction de la langue. 2
    Production écrite
    Compréhension du sujet. 1
    Pertinence des idées. 2
    Respect du plan de l’appel. 2
    Correction de la langue. 2




    dalila05

    Date d'inscription : 16/07/2011

    Re: PROJET 3

    Message par dalila05 le Sam 31 Mar - 11:47

    • Dans le résumé, il ne faut reproduire que le contenu du texte initial. Aucune idée personnelle, ni information nouvelle, ni commentaire ne doivent y être ajoutés. Il faut respecter, autant que possible, le plan du texte source, l’ordre d’apparition des idées, ainsi que les choix sémantiques de l’auteur, quand bien même on ne partagerait pas ses idées. De plus, il ne faut pas employer de structures qui peuvent trahir la présence et l’intervention de l’auteur du résumé, telles que: « dans ce texte, il s’agit de ... L’auteur pense que ... Cette phrase veut dire etc. », ce qui relève plus du commentaire que du résumé. Le résumé peut se faire sur la base du plan du texte ou sur le relevé puis la reformulation des noyaux du texte ou alors, en se basant sur la grille - résumé d’un récit qui répond aux questions: « Qui? Quoi ? Quand ? Où ? Comment? Pourquoi? »
    3)- La reformulation:
    Résumer, c’est reproduire fidèlement les idées du texte de base, dans un discours reformulé. Ce travail effectué sur la forme, consiste à redire, en plus bref et en d’autres termes, ce que pense l’auteur du texte, tout en évitant de se substituer à lui. On peut garder dans le résumé d’un récit, la même énonciation « je » et les mêmes temps de conjugaison, mais on ne peut pas écrire le nom de l’auteur au bas du résumé, car celui-ci n’appartient pas à l’auteur du texte source, mais è celui du résumé. Le dialogue entre deux personnage doit être repris, de préférence, au style indirect, sous forme de récit de paroles, ce qui implique des transformations dans les indices de personnes, d’espace et de temps (de la présence vers l’absence), dans le système verbal, avec le respect des concordances de temps de conjugaison et enfin les changements dans le système des adverbes.



    Application :
    -Le texte :
    Les Peaux-rouges de l’Amérique du Sud, 1950
    Une des contributions les plus importantes que l’Indien des Tropiques ait apportée à la civilisation moderne est celle du caoutchouc. L’usage de cette substance, devenue si précieuse, nous est déjà signalé dans les Antilles au début du XVIe siècle par les Espagnols, qui s’étonnèrent de voir rebondir si haut les balles que les Indiens employaient dans leurs jeux. Les premières seringues en caoutchouc furent inventées par les Indiens du Haut Amazone qui les utilisaient pour s’insuffler un narcotique dans les narines ou s’administrer mutuellement des clystères. Selon le voyageur français La Condamine, le secret de la fabrication d’objets en caoutchouc fut transmis par les Indiens Omagua aux Portugais.
    Comme beaucoup de découvertes, celle du caoutchouc s’est retournée contre ceux qui en ont été les auteurs. Elle a été la cause indirecte de l’extermination de milliers d’indiens. Lorsque le développement de l’industrie, et en particulier celle de l’automobile, fit du caoutchouc une substance presque indispensable, des aventuriers de toutes sortes se ruèrent vers l’Amazonie pour y exploiter cette nouvelle source de richesse. Or, l’homme blanc ne peut survivre sous les Tropiques sans l’aide des Indigènes. Les seringueiros ou collecteurs de caoutchouc se jetèrent sur les villages indigènes pour emmener les jeunes gens en esclavage. Cette chasse à l’homme s’accompagna de toutes les horreurs des razzias africaines : villages incendiés, populations massacrées, famine et épidémies. Les seringueiros et les agents des compagnies d’exploitation se livrèrent sur les «peons » (1) à des atrocités dignes des camps de concentration allemands. Des tribus entières disparurent en quelques années et, depuis lors, les rives des grands fleuves comme le Madeira ou le Purus sont restées vides d’habitants. Le martyre des Indiens ne cessa que lorsque les plantations d’hévéas en Malaisie eurent fait baisser le prix du caoutchouc et mis fin à l’exploitation directe des arbres en forêt.
    Alfred Métraux, © éd. Métailié, 1982
    1. Peon : paysan pauvre d’origine indienne.
    -Travail demandé : Après avoir relevé les idées importantes de ce texte, vous en ferez un résumé.

    Procédure
    I) PRISE DE NOTES
    • On distingue deux paragraphes:
    — le premier concerne l’importance de la découverte du caoutchouc
    par les Indiens;
    — le second concerne les conséquences désastreuses de cette découverte pour les Indiens.
    • Mise en relation des termes notionnels grâce à des liens logiques
    -Importance du caoutchouc pour la civilisation moderne.
    -Or la découverte est faite par les Indiens au XVIe siècle et transmise aux Portugais.
    — Mais cette découverte est terrible pour les Indiens.
    — En effet, une forte production de caoutchouc est nécessaire au développement industriel automobile.
    — Ce qui explique l’exploitation des Indiens par l’homme blanc, l’esclavage et l’extermination de ces populations.
    — Changement de situation grâce à l’exploitation des plantations d’hévéas en Malaisie.

    II) REDACTION DU RÉSUMÉ
    • Idée générale : disparition des peuplades d’Amérique du Sud.
    • Problématique : rôle de l’économie moderne dans la disparition des Indiens.
    • Mise en forme cohérente des informations
    Le caoutchouc fut une matière première importante dans le développement industriel des pays riches. Or le secret de fabrication de cette matière fut livré aux hommes blancs par les Indiens d’Amérique du Sud, mais les conséquences pour ces derniers furent désastreuses.
    En effet, pour satisfaire la production automobile en forte croissance, le caoutchouc dut être produit en grande quantité et les Indiens furent rapidement et durement exploités par l’homme blanc. Leur esclavage prit fin lorsqu’on se mit à cultiver, en Malaisie, l’hévéa qui concurrença le caoutchouc d’Amazonie.



    avatar
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Re: PROJET 3

    Message par kantara le Sam 31 Mar - 18:01

    Ben voilà ...Bravo ! juste deux .. choses .. Very Happy Very Happy Very Happy
    - les sujets de bac sont déja postés et la 2eme :....Veuillez citer la source concernant les corrigés ... Very Happy Encore merci !

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 3

    Message par la belle prof le Sam 31 Mar - 19:36

    Séquence 2 : Inciter son interlocuteur à agir.
    Séance 1 : Expression écrite (1er jet)
    Objectif :

    Sujet :
    La Terre agonise : elle est victime de l'irresponsabilité humaine.
    Rédigez un texte d'une vingtaine de lignes dans lequel vous interpellez les pollueurs, les responsables de l'environnement, le simple citoyen pour les sensibiliser à la gravité de la situation et les inciter à agir vite pour sauver la planète.

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 3

    Message par la belle prof le Sam 31 Mar - 19:37

    Séance 2 : Compréhension et 'expression orale.
    Support : l'affiche p.146
    Objectif :

    I. L'oral : 30 - 40 mn.
    1. Qui est le destinateur de cette affiche ? Qui l'a conçue ? Qui en est l'émetteur ?
    - AMNESTY INTERNATIONAL
    2. Que savez-vous au sujet de cette organisation ?
    - C'est une ONG qui défend les droits de l'Homme. Elle milite notamment pour la libération des prisonniers d'opinion, pour l'abolition de la torture et de la peine de mort.
    3. A qui cette affiche est-elle destinée ?
    - Aux décideurs politiques, aux responsables des Etats, aux responsables d'ONG satellites d'Amnesty, aux victimes ...
    4. Que voyez-vous sur l'affiche ? Quelle forme iconique ?
    - Un casque.
    5. Quelle est l'utilité d'un casque ? A quoi sert-il ?
    - C'est une protection (en cas de choc, d'accident)
    6. Où se met un CASQUE ?
    - Sur la tête.
    7. A quoi sert la tête ?
    - A penser = Exprimer une Opinion ...
    8. A quoi ressemble le casque de l'affiche ?
    - A une PRISON.
    9. Qu'est-ce qui suggère l'idée de la PRISON ?
    - Les barreaux.
    10. Qu'y a-t-il dans le casque ?
    - Des êtres humains.
    11. Où cela se passe-t-il ? (Observez l'affiche)
    - QUELQUEPART / PARTOUT dans le monde.
    12. Comment doit s'écrire QUELQUEPART normalement ?
    - Il y a une faute volontaire.
    13. Que veut signifier l'annonceur ? Sur quelle faute grave veut-il attirer l'attention.
    - La faute de mettre en prison des personnes pour leur opinion.
    14. Proposez un slogan pour cette affiche.
    - « Libérez les prisonniers politiques. »
    15. Sur l'affiche, il y a un indicateur de lieu mais pas d'indicateur de temps. Qu'est-ce que cela signifie ?
    - Il y a des victimes TOUT LE TEMPS, PARTOUT dans le monde.
    II. L'écrit : 20 mn.
    Exercice écrit :
    Rédigez les parties suivantes au brouillon :
    1. L'apostrophe.
    2. L'amorce du constat négatif fait sur l'état de la Terre.
    NB : Utiliser le texte de la chanson de C. Aznavour
    Séance 3 : Compréhension de l'écrit.
    Support : La recherche d'un vaccin contre le sida : une priorité. P.147
    Pr. Jean François Delfraissy, Directeur de l'ANRS, 2006
    Objectif :

    I. Exploitation de l'image du texte :
    1. Qui écrit le texte ?
    2. A qui le destine-t-il ?
    3. Que remarquez-vous dans le texte ?
    - Les paragraphes 3 et 5 sont écrits en gras.
    - On peut rattacher le paragraphe 3 au titre du texte.
    II. Exploitation du texte.
    Lectures fragmentaires et analyse.
    Paragraphe 1 :
    1. Quelles informations les indications chiffrées apportent-elles ?
    - Les Sidéens dans le monde : > 40 millions.
    - Chaque heure = 600 cas supplémentaires.
    2. Pourquoi l'auteur donne-t-il des indications chiffrées ? Que sont-elles dans son discours ?
    - Des arguments.
    3. Ces chiffres vous donnent quel sentiment ?
    - Un sentiment d'appréhension.
    Paragraphe 2 :
    1. Quel mot, au début de ce paragraphe, exprime l'étendue de la catastrophe causée par le sida ?
    - Epidémie
    2. D'après l'auteur, quels sont les pays les plus touchés par le sida ?
    - Les pays en développement qui ont un accès limité pour les traitements.
    - Les pays d'Afrique sub-saharienne.
    - Les pays d'Asie : Inde, Thaïlande, ...
    Paragraphe 3 :
    1. Quel rapport logique est exprimé dans la 1ère phrase ?
    2. A quoi se rattache la 2ème phrase de ce parag. ?
    - Au titre.
    3. Que signifie « préventif » ?
    Paragraphe 4 :
    1. Depuis quand recherche-t-on un vaccin contre le sida ?
    - Depuis le milieu des années 80.
    2. Quels pays sont pleinement engagés dans cette recherche ?
    Les Etats-Unis et la France
    3. Quel organisme s'occupe de la recherche en France ?
    - L'ANRS = Agence Nationale de Recherche sur le Sida
    4. Relevez dans ce paragraphe l'expression qui montre que les recherches progressent.
    - « plusieurs pistes », « certaines sont prometteuses »
    5. Que représentent les 3 premiers paragraphes par rapport au texte ?
    - La partie argumentative.
    Paragraphes 5 et 6 :
    1. Justifiez l'emploi du présent puis du futur simple dans le parag. 5
    2. Relevez dans le parag. 6 un verbe performatif.
    - « invite »
    4. Combien de fois le rapport de « but » est-il exprimé dans les parag.5 et 6 ?
    5. soulignez les expressions mises pour.
    Tableau de synthèse :
    Partie Contenu




    Exercice écrit :
    Réécrivez la phrase : « l'ANRS vous invite à rejoindre ... « volontaires » de l'ANRS en employant l'impératif présent.

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 3

    Message par la belle prof le Sam 31 Mar - 19:38

    Séance 4 : Activités de langue.
    Objectif :

    I. Constitution d'un corpus et analyse :
    1. Pourquoi faut-il mettre au point un vaccin contre le sida ?
    - ... pour parvenir à enrayer l'épidémie.
    2. Relevez du texte d'autres expressions mises pour exprimer le but.
    - Pour les mener nous avons besoin de votre concours.
    - Plus que jamais, pour réussir, la mobilisation de tous est indispensable.
    3. Observez la construction syntaxique de chacune des expressions.
    - Pour + infinitif + C.O
    4. Réécrivez chacune de ces expressions en remplaçant « pour » par « pour que »
    - Pour qu'on parvienne à enrayer l'épidémie / Pour que l'épidémie soit enrayée ...
    - Pour que les essais soient menés ...
    - Pour qu'on réussisse ...
    Exercice d'application.
    Support : Texte p.150, 151
    Réécriture pour exprimer le but :
    1. Il désignait les plus brillants pour aider les autres à faire leurs devoirs.
    2. Apprenez l'arabe, il vous fera toujours honneur. (pour, afin que)
    3. Apprenez l'arabe, vous saurez qui vous êtes. (afin de, pour que)
    4. Apprenez l'arabe pour aller de l'avant. (dans l'intention de, pour que)
    5. Apprenez le français pour les obliger à aller de l'arrière. (afin que)
    Séance 5 : Activités d'entraînement à l'écrit.
    Support : La Terre meurt (Charles Aznavour)
    Objectif :

    La terre meurt
    Les océans sont des poubelles
    Les fonds de terre sont souillés
    Les Tchernobyl en ribambelles
    Voient naitre des fœtus mort-nés
    Dans cinquante ans, qu’allons nous faire
    De ces millions de détritus
    Et ces déchets du nucléaire
    Dont les pays ne veulent plus?

    Sous nos pieds la terre promise,
    Patrimoine de nos enfants,
    Petit à petit agonise
    Et je m’en soucie
    Et pourtant les espèces devenues rares
    Sont en voie de disparition
    Et la laideur chante victoire
    Sous le plastique et le béton.

    {Refrain:}
    La Terre meurt
    L’homme s’en fout
    Il vit sa vie
    Un point, c’est tout.
    Il met à son gré, à son goût,
    Le monde sens dessus dessous
    La Terre meurt
    Où allons-nous?

    Dans la finance et les affaires,
    Le pétrole est le maître mot
    Il mène à tout
    Même à la guerre
    Et nul ne s’inquiète de l’eau
    Où en sont la flore et la faune?
    Et qu’advient-il du firmament
    Privé de la couche d’ozone
    Gardien de l’environnement?

    Sous le ciel, le sol se révolte
    Car l’homme trompe la nature
    Quand il trafique les récoltes
    Il hypothèque son futur.
    Sous le soleil, les forêts brûlent
    Et l’on gave les champs d’engrais
    Dans la boulimie majuscule
    Du rendement et du progrès

    {au Refrain}

    Il est temps de prendre conscience
    Que l’homme ne respecte rien
    Il se fiche de l’existence
    Des baleines et des dauphins
    L’éléphant meurt pour son ivoire
    La bête rare pour sa peau
    Et dans les grandes marées noires
    Le mazout englue les oiseaux

    La société consommatrice
    Avance impunément ses pions
    Tandis que les arbres pourrissent
    Dans les villes et leurs environs
    La sécheresse se déchaîne
    Effaçant tout signe de vie
    Et certaines races humaines
    Crèvent d’abandon et d’oubli

    {au Refrain}

    La Terre meurt
    Réveillons-nous!

    Questionnaire :
    Relevez, dans le 1er couplet, les arguments convoqués par le chanteur :
    - Les océans sont des poubelles.
    - Les fronts de mers sont souillés.
    - Les pays ne veulent plus des déchets du nucléaire
    Construisez un petit paragraphe en vous servant des éléments relevés.
    Exemple de paragraphe :
    Les océans sont pollués et les fronts de mers aussi. Les pays industrialisés se débarrassent de leurs déchets dans la nature.
    Reformulation.
    Les pays développés se débarrassent de leurs déchets dans la nature. C'est pourquoi les océans sont pollués et les fronts de mer aussi.
    Mêmes consignes pour le second couplet.
    - La Terre agonise.
    - Nul ne se soucie de cela.
    - Des espèces sont en voie de disparition.
    - Le béton envahit tout de sa laideur.
    Exemple de paragraphe :
    La terre agonise mais personne ne s'inquiète. Des animaux disparaissent et le béton envahit tout.
    Reformulation :
    Parce que le béton envahit les espaces naturels de plus en plus, des animaux sont menacés d'extinction. La Terre meurt mais personne ne fait rien.
    Mêmes consignes pour le refrain.
    - L'homme reste insensible à l'agonie de la Terre
    - Il vit sa vie.
    - Il réduit le monde à ses désirs.
    Exemple de paragraphe :
    La Terre meurt. L'homme s'en moque. Il vit sa vie, un point c'est tout.
    Reformulation :
    La Terre meurt mais l'homme, inconscient, s'en moque. Il vit sa vie aux dépens de la planète.
    Etc.
    Remarque :
    Enchaîner sur un exercice d'écriture plus complexe : demander aux élèves de rédiger un seul paragraphe pour reprendre les deux couplets et le refrain.
    Exemple de paragraphe de synthèse à produire :
    Les pays développés déversent les déchets de leur technologie dans la nature si bien que les océans sont pollués et les fronts de mers aussi. Par ailleurs, le béton des constructions envahit de plus en plus la nature. C'est pourquoi des animaux, privés de leur habitat, disparaissent.
    Ainsi, la Terre meurt mais l'homme égoïste et inconscient s'en moque. Il vit sa vie à ses dépens. Où allons-nous ?





    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 3

    Message par la belle prof le Sam 31 Mar - 19:39

    Séance 6 : Expression écrite (2ème jet)
    Objectif : l’apprenant sera capable d’écrire un texte exhortatif, de corriger ses erreurs et d’y remédier
    Etapes du cours :
    1. Rappel du sujet :
    2. Elaboration du plan :
    a) Introduction :
    b) Développement : 3 parties
    c) Conclusion :
    3. Remise des copies aux élèves. (production de départ)
    4. Présentation de la grille d’évaluation.
    5. autocorrection en classe.

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 3

    Message par la belle prof le Sam 31 Mar - 19:40

    Est-ce que oui non
    1. j’ai utilisé une formule d’ouverture ?
    2. J’ai respecté la structure adéquate à l’exhortation ?
    3. J’ai employé des différentes formes d’injonction ?
    4. J’ai employé correctement l’impératif ?
    5. J’ai adopté souvent le style oratoire ?
    6. J’ai utilisé l’expression de but ?
    7. J’ai utilisé des verbes performatifs et des verbes de modalité ?
    8. Mon lexique adéquat au thème ?
    9. Ma ponctuation correcte ?

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 3

    Message par la belle prof le Sam 31 Mar - 19:44

    Rappels
    Le Texte exhortatif
    C'est un texte argumentatif qui cible le récepteur dans le but de
    le faire réagir, de le faire participer à une cause commune.
    Ainsi, l'émetteur après avoir présenté, une situation négative
    de départ qu'il a constatée, cherche des arguments pour justifier
    celle-ci et pour sensibiliser, notamment, son destinataire : il
    éveille sa conscience sur un état de fait actuel, concret et réel.
    L'intention de l'émetteur est de faire agir le récepteur pour
    que cette situation change. Pour Cela, il emploie une stratégie
    particulière qui va inciter, exhorter son destinataire au changement.
    Il n'oubliera pas de préciser le but de l'action qui aboutira
    avec la conjugaison des efforts de tous
    Schéma du texte exhortatif
    I < A ffirmation d'une situation vécue négative.
    II < Argumentation : convaincre et persuader pour une transformation
    possible.
    III < Appel : - Verbe performatif : interpeller le récepteur.
    - Verbe à l'impératif.
    - Verbe de modalités
    Prescriptions
    IV

    la belle prof

    Date d'inscription : 22/10/2010

    Re: PROJET 3

    Message par la belle prof le Sam 31 Mar - 19:52

    Sujet type BAC
    Iole, Césarée, Cherchell, ruine de la beauté
    Aujourd'hui, je vous écris pour vous demander de me faire sortir de
    l'agonie où l'on m'a enfoncée car je dépéris. Je suis chroniquement
    malade et je n'ai plus d'autorité sur mes enfants ni sur mes courtisans
    qui me boudent et me délaissent dans ma décrépitude. Mon aspect,
    naguère doux et beau, n'est que pustules et décombres. Mon asphalte
    est troué, mon corps s'atrophie à vue d'oeil, ma physionomie se gangrène.
    Je deviens sale et je sens mauvais, pourtant l'eau ne manque pas
    dans mes entrailles. Mes enfants, autant que mes hôtes, me jettent des
    immondices en plein visage. Les dépôts d'ordures anarchiques
    jonchent mes atours. Mon charme particulier s'estompe, mes parurestombent en désuétude, ma civilisation part à vau-l'eau. Je réalise, en ce
    millénaire naissant, ruines, aujourd'hui, je constate la ruine de ma beauté.
    Certes, quelquefois des âmes charitables, essayant de me parer de
    nouveaux habits de fête l'espace d'une nuit, m'animent de mille feux,
    la liesse éphémère des autochtones tout comme celles des invités à
    qui je n'ai même pas une chambre d'hôtel à offrir, moi qui ai la réputation
    de ville touristique, me laisse un goût d'amertume et de désarroi.
    Mon port, illustre jadis par son phare, s'effrite, laissant apparaître mes
    « eaux » en divers endroits. Mes plages se polluent et se vident de
    leur sable. Au moindre coup de vent, mon électricité disparaît et quand
    il y a un orage, je fais naufrage…dans la boue.
    Mon architecture actuelle ne respect plus mon esthétisme et je n'ai
    aucun moyen de divertissement à offrir à mes jeunes qui sombrent
    parfois dans des vices épidémiques.
    Il est vrai que j'ai vu des aberrations ou la logique de l'absurde transformedes abribus en kiosques, une bibliothèque en bureau administratif, un
    stade en chantier interminable et j'en passe.
    Monsieur le président, pour entretenir une courtisane comme, moi il
    faut un certain savoir-faire, une solide culture, beaucoup de sagesse,
    un raffinement empreint de poésie et une appréciation intellectuelle
    doublée d'un courage certain et d'une honnêteté scrupuleuse.
    Votre Excellence, je souffre de me voir souffrir et c'est pour cela que
    je vous demande une main salutaire, un regard compatissant, une
    aide digne d'une ancienne capitale car vous êtes mon unique recours
    avant mon dernier râle.
    Mademoisell Iole ;
    madame Césarée ;
    veuve Cherchell.
    Maâmar Chabni, Algerie Hebdo n° 12 DU 9 AU 15 janvier 2003
    I < Compréhension de l'écrit :
    1 < Relevez du texte la phrase qui montre que Cherchell vit ses der -
    niers moments.
    2 < De quels maux souffre la ville ? Relevez trois exemples du 1er §.
    3 < « Mon charme particulier s'estompe » Le mot souligné signifie :
    ● s'anime ? ● s'effrite ? ● s'éteint ?
    4 < Relevez 4 termes ou expressions des 1er 2ème § qui caractéri
    ent les deux aspects de Cherchell, et classez les dans le
    tableau ci-dessous.
    Cherchell ville Cherchell personne
    II < Fonctionnement de la langue :
    5 < Qui est le destinataire de ce message ?
    ● Quel arguments sont utilisés pour le faire réagir ?
    6 < Proposez un titre au texte.
    III < Production écrite :
    1 < Résumez le texte en une centaine de mots.
    2 < Sujet :
    Vous êtes un membre actif du comité de votre quartier.
    Rédigez un appel adressé aux habitants pour les inciter à parti
    ciper à une campagne d'assainissement et d'embellissement de
    l'environnement.
    Corrigé:
    I < Compréhension de l'écrit :
    1 < La phrase est : «Aujourd'hui, je vous écris pour vous demander
    de me faire sortir de l'agonie où l'on m'a enfoncée car je dépéris.»
    Ou « Votre excellence, je souffre car vous êtes mon unique recours
    avant mon dernier râle.»
    2 < Les 3 exemples du 1er § : - je suis chroniquement malade - Mon
    aspect n'est que pustules et décombres - Ma civilisation part à
    vau-l'eau3
    3 < Le mot souligné signifie : s'éteint.
    Cherchell ville
    Mon asphalte est troué.
    Dépôts d'ordures.
    Beauté de mes ruines.
    Ville touristique.
    Cherchell personne
    Je suis chroniquement malade.
    Mon charme s'estompe.
    Mon corps d'astrophie.
    Mes enfants
    5 < Le destinataire du message est le président de la république.
    Les arguments apportés pour le faire réagir, portent d'abord sur l'as
    pect de la ville qui tombe en ruines ensuite, sur ses atouts culturels
    qui font d'elle une cité pas comme les autres : savoir-faire, culture,
    civilisation, sagesse, raffinement, poésie ect…
    6 < Cherchell : Splendeur et décrépitude.
    II < Fonctionnement de la langue :
    1 parures, beauté de ruines,
    illustre, atours.
    Dégradation:
    Pustules, décrépitude, décombres,
    ruines de ma beauté
    2 < Je suis chroniquement malade si bien que je n'ai plus d'autorité
    sur mes enfants.
    3 < Il faut que vous ayez un certain savoir-faire pour entretenir une
    courtisane comme moi.
    4 < Aujourd'hui, nous vous écrivons pour vous demander de nous
    faire sortir de l'agonie où l'on nous a enfoncées car nous dépérissons.
    III 1 < Résumé :
    Si je vous écris maintenant, c'est pour vous faire part de ma mansuétude ; moi qui, autrefois étais illustre et accueillante, aujour
    d'hui je ne suis que décombres et détritus.
    Certes, on s'efforce parfois de me parer mais l'absurde l'emporte
    et on me défigure de plus en plus.
    Monsieur le président, pensez à mes atours et mes atouts culturels.
    Faites en sorte à restituer mon cachet d'autan car je souffre terri
    blement de me voir disparaître à petit feu.
    Mme. Nekchtali,
    sous la collaboration de Mme Boubekeur
    Source: Allo BAC
    avatar
    achwak

    Date d'inscription : 05/01/2010
    Age : 25
    Localisation : béjaia

    Re: PROJET 3

    Message par achwak le Dim 1 Avr - 9:18

    salut
    Ses memes études ont eté déjà faites sur d'autres forums.
    Soyez honnete et citez la source ou le forum d'où vous les avez prises
    ( amnesty)
    avatar
    achwak

    Date d'inscription : 05/01/2010
    Age : 25
    Localisation : béjaia

    Re: PROJET 3

    Message par achwak le Dim 1 Avr - 10:48

    http://francais.enseignement.over-blog.com/article-projet-3-3as-sequence-2-66934647.html
    avatar
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Re: PROJET 3

    Message par kantara le Dim 1 Avr - 16:13

    cheers cheers
    achwak a écrit:http://francais.enseignement.over-blog.com/article-projet-3-3as-sequence-2-66934647.html
    cheers cheers
    avatar
    sellami kamel

    Date d'inscription : 25/10/2011
    Age : 51
    Localisation : Barika(Batna)

    Re: PROJET 3

    Message par sellami kamel le Jeu 14 Fév - 21:47

    Merci à vous toutes les deux:la belle prof et dalila05,pour la documentation qui est certainement un apport de taille pour nos collègues et pourquoi pas ,meme pour les apprenants .

    Contenu sponsorisé

    Re: PROJET 3

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 22:23