ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE

    Le compte rendu critique "un modèle)

    Partagez

    belkis

    Date d'inscription: 05/01/2010

    Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par belkis le Jeu 7 Jan - 20:37

    Le Compte rendu critique

    Voici Le Modèle de Compte rendu critique

    Texte
    Pour ou contre la peine de mort
    La société a-t-elle le droit de condamner à mort ceux qui violent ses lois qui portent atteinte à leur prochain ? Peut-on venger le crime illégal par le meurtre légal ? Pendant des siècles, ces questions ont rencontré une réponse unanimement positive. Il a fallu les excès mêmes de cette justice immanente comme de cette répression cruelle pour qu’apparaisse l’autre face de la question : la justice n’a-t-elle pas aussi comme rôle de donner une nouvelle chance réparatrice à ceux qui ont violé ses lois ? La justice ne doit-elle pas devenir aussi éducatrice, c’est-à-dire également protectrice des coupables ?

    Pour beaucoup de gens, la peine de mort rassure. Ainsi, ils ne se sentent plus en sécurité que les criminels ne pourront pas s’évader ou, tout simplement, bénéficier d’une remise de peine et recommencer.
    Pour d’autres, la peine de mort est un moyen de vengeance et de punition, on prend l’exemple des parents qui veulent que l’assassin de leur enfant paye pour son crime.
    La peine de mort est nécessaire parce qu’elle importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nuit et qui pourrait la nuire encore. Enfin, on a la théorie d’exemple c’est-à-dire il faut faire des exemples, il faut épouvanter par le spectacle du sort réservé aux criminels.

    Cependant d’autres gens voient que la peine de mort est immorale et illogique parce que toute exécution d’un être humain viole par deux Toutfois la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : Article 3 : individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne
    Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ouArticle 5 : traitements cruels, inhumains et dégradants
    Certainement, le châtiment devrait correspondre au crime. Mais dans les sociétés civilisées, nous rejetons la loi du Talion, qui consiste à infliger au criminel ce qu’il a fait subir à sa victime. On ne viole pas un violeur comme ne met pas le feu à la maison d’un incendiaire. De plus, la nécessité des peines dépend de leur efficacité. Si une peine n’atteignait pas le but qu’on propose en l’infligeant, à coup sûr elle ne serait pas nécessaire.

    De même, la cruauté du châtiment infligé au condamné n’efface pas la souffrance de la victime et de sa famille, toutes les méthodes d’exécutions sont cruelles : lapidation, décapitation, pendaison, électrocution et même l’injection létale. La cruauté de la peine de mort ne se limite pas au seul moment de l’exécution. Mais elle touche également au niveau du moral. Son horreur exceptionnelle réside dans le fait qu’à partir du moment où la condamnation est prononcée, le prisonnier doit vivre dans la perspective d’être emmené pour être exécuté. Enfin, la peine de mort : est un acte de violence qui engendre d’autres violences, une étude prouve qu’au Texas : l’Etat qui a exécuté le plus de prisonniers est également l’Etat qui connaît la plus forte augmentation du nombre de meurtres.
    Ceux qui jugent et condamnent disent que la peine de mort est nécessaire, je pense que ni l’un ni l’autre a le droit de mettre fin à une vie, la société ne doit pas punir mais elle doit corriger pour améliorer. Punir est de Dieu !
    Par Thérèse – abelle Saulnier ‘’Abolition’’ 18 – 12 - 2007

    Le compte rendu critique
    1/-Le Résumé du texte :

    La société est-elle en mesure de condamner à mort ceux qui transgressent ses lois?
    La justice joue-t-elle le rôle de réparateur ou d’éducateur ?
    Ce sujet a suscité un âpre débat au sein de la société.
    La plupart des gens pensent que la peine de mort les rassure.
    D’autres la considèrent comme moyen de vengeance pour satisfaire la famille de la victime ou la victime. Enfin, elle sert de leçon pour ceux qui osent nuire à la société.
    Cependant les détracteurs jugent que la peine de mort porte atteinte à la dignité humaine. De plus, elle n’est pas toujours une solution efficace. Enfin, la peine de mort est un acte de violence qui n’entraîne que d’autres violences.
    Alors corriger est humain mais punir est divin

    2/-La critique :
    Ce texte est pris d’une revue dont la parution est récente. Il est écrit par Thérèse-Isabelle Saulnier qui est prof de philosophie retraitée et écrit dans une chronique.
    Il est accompagné d’une caricature dans laquelle l’auteur fait un sondage sur la peine de mort et s’adresse aux pouvoirs, gouvernements ou institutions juridiques pour dénoncer cette pratique.
    C’est un thème intéressant qui est abordé à plusieurs reprises à la radio, télévision, la presse … dans les pays étrangers notamment la France, …

    Le texte est bien structuré, la journaliste a employé un lexique simple, les arguments sont bien choisis, classés à l’aide d’articulateurs logiques et certains mêmes illustrés d’exemples comme les formes d’exécution.
    A la fin du texte, la position de l’auteur est très claire par l’emploi d’un verbe d’opinion (penser) et par un refus catégorique de la peine de mort. Il a même touché (agit) sur la sensibilité du lecteur.

    L’auteur aurait du citer d’autres exemples de pays exerçant cette pratique de condamnation comme l’Israel , l’Iran, l’Afghanistan …… on prend le cas de l’Iraq, la condamnation du héros Seddam par les Américains qui n’a fait qu’empirer (aggraver) la situation dans ce pays. Donc c’est une preuve plus crédible (convaincante)
    Les pays qui n’appliquent pas la peine de mort (ou l’ayant abolie) ont connu une baisse du taux de criminalité.

    rezgui

    Date d'inscription: 11/02/2010

    Re: Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par rezgui le Ven 12 Fév - 19:58

    Un travil que je cherchais depuis longtemps
    Mille merci

    Abderachid Rachid

    Date d'inscription: 22/04/2010

    Re: Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par Abderachid Rachid le Ven 26 Nov - 14:33

    Merci beaucoup pour ce que vous faites pour l'enseignement de la langue française en Algérie. cheers

    nourssine

    Date d'inscription: 19/11/2010
    Age: 34
    Localisation: bouira

    Re: Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par nourssine le Mar 28 Déc - 15:30

    merci bcp

    nourssine

    Date d'inscription: 19/11/2010
    Age: 34
    Localisation: bouira

    Re: Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par nourssine le Mar 28 Déc - 15:41

    Profil : 3°AS
    Projet II :. "Organiser un débat d'idée
    puis en faire un compte-rendu qui sera publié dans le journal du lycée







    Séquence 1 :S'inscrire dans un débat : convaincre ou
    persuader

    Objectifs (compétences
    à installer)
    :
    Visée: prendre position/
    Prise en compte du destinataire dans son
    discours



    -Echanger ses points de
    vue dans le cadre d'une discussion sur une question, ou autre pour aider à la
    prise de décision.



    -Emettre un avis, une
    opinion en l'appuyant par des arguments pour convaincre de sa pertinence et de
    sa justesse (il ne s'agit pas de convaincre pour s'imposer, encore moins de
    s'opposer pour s'opposer.






    I- Oral :
    compréhension / expression :



    Objectif: créer une situation de communication à partir d’un
    questionnaire


    Thèmes de la discussion :- le
    téléphone portable


    -Est-ce qu'on est vraiment obligé aujourd'hui d'avoir un portable ? Un
    portable est-il vraiment un moyen de civilisation ? Peut-il par exemple être au
    même niveau d'importance que l'eau potable?



    -Entre Bibliothèque et Internet (débat page 70) ; voici
    un thème à débattre :


    La généralisation de l'outil Internet doit-elle nous faire déserter les
    bibliothèques?


    -Enfant entre école et travail page 92


    (On peut s'organiser en groupes de discussion)





    -Texte dit: travail de l'écoute dans la compréhension de l'oral.








    L'automobile


    L'automobile est un des
    objets symboles de notre société de consommation. Tous l'utilisent, mais
    certains à regret. Merveilleux instrument de liberté, selon l'opinion de
    beaucoup, elle est considérée par ses détracteurs comme un véritable fléau
    contemporain.
    Qu'en pensez-vous ?
    Les avantages de l'automobile sont indéniables. Véhicule rapide, elle nous affranchit des distances. Véhicule individuel, elle n'oppose à nos désirs aucune contrainte d'horaire et laisse à chacun la liberté d'aller où il veut .

    Pourquoi certains la dénoncent-ils alors comme un fléau?


    C'est d'abord, parce qu'elle pose de difficiles problèmes à la collectivité. Nombreux d'entre eux paraissent insolubles, comme la circulation et les stationnements dans les centres des villes étouffés par les grondements des voitures. D'autres exigent des
    solutions coûteuses: autoroutes grands travaux …..L'automobile entraîne
    également des dangers et des nuisances….


    In Science et Vie

    QUESTIONS





    1) Quel est le thème de la discussion ?


    2) Que représente le début du texte?


    3) Quels arguments sont donnés pour chaque opinion?
    (Réponses:-les avantages et les inconvénients de la voiture


    -une introduction, une présentation du sujet.


    -arguments introduits sans articulateurs (1ere opinion), la phrase qui maque la transition
    "pourquoi……fléau?"


    Arguments : d'abord…, d'autres….






    II-
    Lecture analytiqu
    e 1 :
    Objectifs (compétences à installer)
    -Le système d'énonciation.
    -Les figures de style de la réfutation : L’antithèse, l’ironie, la
    concession, l’emphase
    -Les connotations (positives / négatives) ou l’implicite du discours
    -Les séquences narratives comme exemples pour l’argumentation
    -Les citations comme arguments d’autorité
    -L’interpellation




    Textes
    pages 65-66 "Les OGM en question." De C.Vincent.
    (Échanger ses points de vue
    dans le cadre d'une discussion sur une question ou autre pour aider à la prise
    de décision /émettre un avis en l'appuyant par des arguments….)

    Le 2ème texte "Hamid Serradj réunit les fellahs"
    de M.Dib pages 68-69, est un texte narratif mais l'intérêt qu'il présente est
    de stabiliser l'aspect procédural du débat.









    <table cellpadding="0" cellspacing="0" width="100%"><tr><td>Faire le point : Argumenter consiste à soutenir ou à contester
    une opinion, une thèse sur un thème ou un sujet, mais aussi à agir sur le destinataire en cherchant à
    le convaincre ou à le persuader. Le locuteur tient généralement compte de
    thèses différentes des siennes, avec lesquelles il
    entre en discussion…







    </td></tr></table>







    Déroulement de la
    leçon
    :





    Texte page 80 "Faut-il
    dire la vérité au malade?"


    A- Observer:


    Observez e titre. A quel type
    de phrase appartient-il ?


    (Une interrogation, une
    interrogation totale qui nécessite une réponse par "OUI" ou par
    "NON" ou par "Les DEUX" : ce qui convient à un débat)


    -Que comprenez-vous du titre
    ?


    (Il s'agit d'un débat d'idées,
    il représente le thème de la discussion)








    B- Analyser :





    1)-Lisez le 1er
    paragraphe : que font les deux auteurs
    dans ce paragraphe ?



    (Ils présentent le thème sous
    forme de deux interrogations, le problème de la vérité concerne le médecin,
    c'est lui le responsable et le vrai problème se pose au niveau du nom de la maladie : les deux questions
    déclenchent le débat qui ne cesse d'être repris.


    La dernière question montre
    qu'ils vont présenter beaucoup d'arguments contre la position
    "contre"de cette vérité)





    2)-De quels malades (ou de
    quelle maladie) précis parle le texte?



    (Les cancéreux, le cancer)





    3)-Relevez du texte les
    deux phrases exprimant les deux points de vue ou les deux positions de ce
    débat.Que remarquez-vous sur ces phrases?



    (-La 1ère position:
    pourquoi le faire savoir à une seule catégorie … point de vue: les
    cancéreux? -La 2ème
    position: pourquoi serait-il le seul à n'avoir pas le droit de savoir…
    l'interrompre? -Nous remarquons que les
    deux opinions sont des interrogations.)


    4)-Quel terme est utilisé
    pour marquer la transition entre les deux thèses?



    (Pourtant, il exprime
    l'opposition)


    5)-Relevez du texte (dans
    un tableau) les arguments avancés pour défendre chaque position.
    (Ils sont clairs dans le texte)

    6)-Quel est le rôle du
    dernier paragraphe pour le texte?

    (Une conclusion générale; une
    synthèse: les deux auteurs favorisent le "pour")








    Faire le point:

    Pour convaincre, l'énonciateur choisit efficacement ses arguments en
    touchant par exemple les sentiments du destinataire.Il peut choisir de
    s'appuyer ou non sur la thèse de l'adversaire.Celui qui argumente ordonne ses
    arguments dans le cadre d'un raisonnement (inductif, déductif, critique,
    dialectique, concessif, par analogie, par l'absurde …)







    Récapitulation: Dans un débat d'idées on doit retrouver:


    -Le thème de la discussion.


    -Les différentes positions (opinions) qui débattent ce thème.


    -Les différents arguments avancés pour chaque position ainsi que les
    illustrations de ces arguments. (à l'aide d'un tableau)


    -La conclusion ou la synthèse lorsqu' elle est donnée ou implicite.











    VI- Ecriture
    1 :
    Participer dans un débat


    Objectifs :



    Déroulement de la leçon :


    Rappel du sujet à préparer.


    Préparation individuelle du sujet.


    Sujet
    n°1:
    -voici un thème à débattre :


    "La
    généralisation de l'outil Internet doit-elle nous faire déserter les
    bibliothèques?"



    Pour
    cela on organisera les élèves en groupes pour débattre ce sujet.


    Pour
    commencer, les élèves recherchent les arguments avancés sur les deux positions
    mises en évidence: Le débat consiste en un échange de points de vue sur le
    sujet appuyé par des arguments.


    Exemple:
    Faut-il mépriser (négliger) la bibliothèque au profit d'Internet?


    Voici
    quelques arguments proposés
    :







    Arguments
    pour Internet


    Ses
    avantages (ses bienfaits)






    Arguments contre Internet

    Ses inconvénients (ses méfaits)



    -Rapidité de la recherche de l'in-

    formation.

    -Disponibilité en toute heure.

    -Possibilité d'avoir l'information

    chez soi.

    -Outil de recherche l'information

    mais aussi de communication

    (contacts, etc.)

    -Crédibilité de l'information et des

    Auteurs de l'information.

    -Paresse dans l'activité de recherche

    (il suffit d'un clic)

    –Absence de plaisir à chercher

    l'information qu'on trouve dans la

    lecture, etc.





    Arguments
    pour la bibliothèque






    Arguments
    contre la bibliothèque




    -Lieu sacré du conservation du sa-

    voir

    -Atmosphère sereine et plaisir de

    compulsion de documents.

    -Mémorisation du style, des subtili-

    tés de la langue, etc.

    etc.

    -Valeur de l'information validée par

    un auteur



    -Obligation d'être dans la biblio-

    thèque.

    -Contrainte d'horaires.

    -Une seule activité à la fois.

    -Impossibilité de sauvegarde du

    document pour usage extérieur, etc.










    Faire passer son opinion dans un discours:


    Celui qui argumente ne se contente pas
    d'assembler des arguments, d'organiser un raisonnement qui soit le plus
    cohérent possible. Il doit parfois, et souvent même si nécessaire, prendre
    position, se manifester dans son discours, pour emporter la conviction.


    Sujet n°2 à débattre:


    "Imaginez une rencontre avec des parents dont les enfants
    travaillent"



    Préparez
    une allocution (discours de peu d'étendue) dans laquelle vous essayerez de les
    convaincre de l'utilité d'envoyer leurs enfants plutôt à l'école qu'au travail.


    (Pour
    une 1ère étape on demandera aux élèves de rechercher les arguments
    de ce débat).






    Faire le
    point
    :

    Dans un débat, le locuteur se
    manifeste dans son discours en affirmant sa position, son opinion et en
    interpellant son interlocuteur. Ce procédé lui permet de mieux persuader et
    convaincre.







    Une argumentation peut être
    illustrée ou développée par des exemples ou des comparaisons. Quand l'exemple
    permet de passer du cas particulier au cas général, il prend alors la valeur de
    démonstration.






    Sujet n°3 à débattre:


    Un débat s'instaure dans les
    journaux concernant l'interdiction de la circulation automobile en ville.
    Rédigez votre participation à ce débat en appuyant votre point de vue par des
    arguments.


    Sujet n°4: Que pensez-vous des cours particuliers?














































































    III- LANGUE 1 :





    Objectifs (compétences
    à installer) :



    -acquérir le vocabulaire du texte étudié.


    -lexique de l'accord et du
    désaccord.


    -l'expression de l'opposition
    dans la transition.


    -exprimer un point de vue
    personnel pour prendre position dans un débat.





    Déroulement de la
    leçon :






    I)
    En lexique:



    Du
    texte étudié:


    1)-Relevez
    les verbes du sens"dire".


    (Révéler,
    faire savoir, dissimuler, est connue. Et
    l'expression "avoir le droit de savoir")


    2)-Relevez
    les termes exprimant des sentiments.


    (Désespérer,
    désespoir, peine, hantise, angoisse).
    3)-L'expression de l'opinion
    :


    a)-A l'aide de verbes d'opinion:
    penser- croire- dire- estimer- juger- admettre…


    (On
    les emploie dans des exemples.)


    b)-A l'aide d'expressions:


    -un point de vue personnel: -selon
    moi- à mon avis- en ce qui me concerne- pour ma part- d'après moi …


    -ce qui est certain:- il est certain
    que- il est incontestable que- il va de soi…


    -ce qui n'est pas certain:- il est
    probable que- il se peut que- il est possible que…


    -insister:- non seulement…mais
    aussi/ encore-même- d'autant plus que…


    (On
    donnera des exemples)





    II)
    En grammaire: l'expression de l'opposition.


    1) Quel terme est utilisé dans le
    texte pour marquer la transition entre les deux prises de position ?
    –Qu'exprime-t-il ?


    ("Pourtant" .Il exprime
    l'opposition, ici il permet de passer de la thèse à l'antithèse)


    2) Comment appelle-t-on ce type de
    mot ? connaissez-vous d'autres mots ou expressions exprimant le même rapport?


    (C'est un articulateur logique d'opposition. D'autres
    articulateurs d'opposition:


    -mais –cependant –par contre –au contraire –toutefois
    –en revanche –bien que malgré (que) –en dépit de -……… -"avoir beau"





    Remarque : En conjugaison, on emploi :

    -Le
    mode indicatif pour les adverbes et conjonctions de coordination (mais,
    pourtant ….), ainsi que "alors
    que, tandis que"

    -Le mode subjonctif pour les
    conjonctions de subordination (bien que, malgré que…)

    -Un groupe nominal avec les
    prépositions (malgré, en dépit de)

    -Un infinitif avec l'expression
    "avoir beau".







    IVLECTURE ANALYTIQUE II :





    LES OBJECTIFS
    D'apprentissage:


    -Saisir l’image du texte.


    -Identifier le domaine, le thème, et les mots clés


    -Réguler la prise de parole.



    -Réorienter le débat en cas de digression.



    -Identifier les caractéristiques du texte
    argumentatif.






    Plan de l’activité :


    -Présentation du texte


    -Lecture du texte


    -Analyse du texte.


    -Synthèse.


    Support 01: Comment reconnaître le racisme ?P72/73



    de : Tahar Ben Djelloun



    Activité : COMPPREHENSION DE L’ECRIT:


    Déroulement de
    l’activité :



    I- Observation du texte / Hypothèses de sens :
    (Écrire sur un coin du tableau)





    Q : Quel est le thème de ce texte ?


    Rép. : Le
    racisme.


    Q : Qui écrit ce texte ?


    Rép. :Tahar
    Ben Djelloun.


    Q : A qui est-il écrit ce texte ?


    Rép. : Ce texte
    est écrit à sa fille en particulier et
    aux lecteurs en général.


    Q: Quelle est la source de ce texte ?


    Rép. : Le même
    livre de l’auteur : « Le racisme expliqué à ma fille ».


    Q : Quelle(s) hypothèse(s) pouvez-vous
    former ?


    Rép. : Deux hypothèses à vérifier
    :


    a- Ce texte explique le
    racisme.


    b- Ce texte est expliqué
    dans un langage simple (déstiné à sa fille).





    II- Lecture magistrale suivie par une lecture
    individuelle
    .


    (Vérification des hypothèses de sens)


    III- Analyse du texte :


    Q: Quels sont les
    personnages en présence dans le texte?


    Rép. :
    L’auteur et sa fille.


    Q : Quel est
    le sujet de la discussion?


    Rép. :
    L’auteur parle du racisme, et comment le reconnaître.


    Q : Relevez la
    progression dans l’explication du racisme. Par quoi l’auteur appuie-t-il chaque
    étape?


    Rép. : L’auteur
    commence par expliquer la différence entre haïr et être raciste contre qqn pour des raisons physiques, ensuite le
    faite de caractériser un peuple entier par le même vice, enfin généraliser le
    défaut d’une personne sur toute sa race.


    L’auteur appuie chaque fois ses
    dires par des exemples.


    Q: Montrer que le
    but du père est double : expliquer et éduquer.


    Rép. :
    Beaucoup d’exemples montrent que le but du père est expliquer mais aussi
    éduquer : ainsi au début du texte l’auteur explique le sentiment du
    racisme « haïr un peuple tout entier pour des raisons illogiques »
    mais à la fin du texte il s’oriente vers l’éducation de sa fille, par exemple
    en lui disant : « pour pouvoir se moquer des autres, il faut
    savoir rire de soi-même ».


    Q : Sur quel
    type d’exemples s’appuie-t-il?


    Rép. : Il
    s’appuie sur des exemples vécus en France le pays où il se trouve lui et sa
    fille. Là où il y a du racisme contre les Etrangers tels que les Arabes, les
    Noirs et les Turcs.


    Q : Quel type
    de raisonnement le père utilise-t-il dans la troisième réplique?


    Rép. : Le père suit un raisonnement des plus simple,
    c’est que l’Etranger ne demande pas à ce qu’on l’aime mais seulement à ce qu’on
    le respecte, l’amitié peut naître de ce respect. Ensuite il faut effacer toute
    idée décidée d’avance sur des peuples entiers. Donc il ne faut pas généraliser.


    Q: Relevez dans la
    troisième réplique la définition que donne l’auteur du « raciste ».


    Rép. : « Le
    raciste est celui qui généralise à partir d’un cas particulier. S’il est volé
    par un Arabe, il en conclura que tous les arabes sont des voleurs. »


    Q : À quels
    lecteurs ce texte s’adresse-t-il ? De quoi veut-il les convaincre ?


    Rép. :
    L’auteur s’adresse à de jeunes Etrangers qui vivent en France, ou à de jeunes
    Français qui ne connaissent pas le sens exact du racisme.


    Il veut les convaincre du fait
    que le racisme est un sentiment à bannir et que tous les peuples doivent être
    unis par les liens de la fraternité humaine.






    SYNTHESE
    GLOBALE






    Les
    caractéristiques du texte argumentatif :



    Qu : D’après les deux textes
    étudiés :


    - Qu’est ce qu’un texte argumentatif ?
    Comment se présente-il ?





    A Retenir :




    Le texte argumentatif est
    un texte qui contient un point de vue de l’auteur et qui cherche par le biais
    des arguments à persuader ses interlocutaires et de les influencer afin de
    mieux les convaincre.

    Il se caractérise
    par :

    1- Un plan logique : thèse,
    arguments, conclusion

    2- Présence
    de l’auteur.(subjectivité)

    3- Emploi
    de verbes d’opinion.(point de vue)












    V- LANGUE 2:


    Objectifs (compétences
    à installer) :



    -verbes à valeur explicative.


    -l'explication et les
    exemples pour mieux convaincre.





    Déroulement de la
    leçon :






    -
    Voir le lexique lié au thème.


    -
    La cause / la conséquence.


    -
    Les articulateurs chronologiques.


    Verbes
    d'explication tels que : entraîner –provoquer…


    Observez la phrase
    suivante :


    L’augmentation des
    prix entraîne les syndicats à réclamer des
    augmentations de salaires.





    Q : à quoi sert
    le verbe souligné ?


    Rép. : à
    expliquer ce qui le précède.


    Q : quelle est sa
    valeur donc ?


    Rép. : c’est un verbe à valeur explicative


    A Retenir


    Certains verbes
    servent à expliquer, ils ont donc une valeur explicative. Ils interviennent
    comme des verbes explicatifs ou conséquence. Ex : entraîner,
    provoquer,








    3)-Lexique
    de l'accord et du désaccord:



    L'accord: Exactement. (C’est) exact
    Effectivement Bien sûr. Bien entendu. Je suis d’accord. Je suis heureux de vous
    l’entendre dire…
    Le désaccord: (Non …) ce n’est pas vrai. Je ne suis
    pas d’accord!
    (Non …) absolument pas! Pas du tout. En aucun cas.
    Je ne suis absolument pas de votre avis.
    L’accord faible: Sûrement. C’est (bien) possible. Peut-être
    (bien). Si vous voulez. Sans doute. En principe. Admettons. Je veux bien. On peut
    dire ça.
    Ça se peut. Ça se peut. Si tu le dis. Pourquoi pas! Oui, mais …










































    VI-ECRITURE II:production écrite:
    LES OBJECTIFS :



    -Rédiger une thèse (opinion personnelle).


    - Rédiger une conclusion.


    -Produire un texte argumentatif.


    -Produire une partie d’un texte argumentatif.
    (thèse ou antithèse






    Sujet : « Que pensez-vous de
    l’Internet ? »


    Rédigez un paragraphe sur ce sujet.


    (Utilisez le plan dialectique : thèse, antithèse et
    synthèse).





    Sujet : « L’Internet est un outil moderne
    d’information et de communication »


    Dites
    ce que vous pensez sur son utilisation par les jeunes et les moins
    jeunes ?.





    Plan :



    Introduction : présentation de la problématique.


    La thèse :
    les avantages de l’utilisation de l’Internet




    L’antithèse : les inconvénients de l’utilisation de l’Internet


    La
    synthèse : votre point de vue
    final





    Consignes :





    Respect du plan dialectique


    Emploi des verbes d’opinion


    Emploi des articulateurs logiques, des articulateurs
    chronologiques.





    On peut garder les mêmes
    sujets déjà commencés en écriture1.






    Les critères d'évaluation
    d'expression écrite:






    Pour les scientifiques: note
    /6


    -compréhension du sujet: 1
    pt



    -Pertinence des idées : 2 pts


    -Cohérence : 1 pt


    -Correction de la langue :
    2pts






    Pour le littéraires: note /7


    -compréhension du sujet: 1 pt


    -Pertinence des idées : 2 pts


    -Cohérence : 2 pt


    -Correction de la langue :
    2pts






    Après la correction de
    copies (devoirs) des élèves, on tracera la courbe d'évaluation de la classe :
    le nombre d'élèves ayant telle ou telle note en fonction des notes des élèves
    du devoir.

    Abdellah abdelkarim

    Date d'inscription: 20/10/2011

    Re: Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par Abdellah abdelkarim le Lun 19 Déc - 9:23

    un effort très important, merci beaucoup

    dilal

    Date d'inscription: 20/06/2010

    Re: Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par dilal le Ven 23 Déc - 15:32

    MERCI BEAUCOUP

    dalila1

    Date d'inscription: 18/12/2011

    Re: Le compte rendu critique "un modèle)

    Message par dalila1 le Ven 23 Déc - 22:09

    merci beaucoup

      La date/heure actuelle est Sam 1 Nov - 13:08