ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE


    Ma ville à travers les ....ecrivains ..

    kantara
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Ma ville à travers les ....ecrivains .. Empty Ma ville à travers les ....ecrivains ..

    Message par kantara le Lun 1 Mar - 20:42

    D'emblée je tiens à m'excuser...auprès de vous tous .. pour ma subjectivité Embarassed Embarassed cependant que puis-je y faire ? je suis totalement éprise de ma ville Cirta .Ma ville constantine I love you I love you
    Oui je l'avoue follement amoureuse de cette cité...je voulais savoir ce que les autres en pensaient … quand je dis autres …je pense aux grands écrivains …
    Certains de mes …souvenirs …"littéraires" firent surface et … je me souviens avoir lu du …Maupassant qui parlait de Constantine . Durant deux jours , je me suis appliquée avec…. grand plaisir à ce petit exposé .. en surfant sur le net … ce qui me fit prendre la place de mes élèves car je planchais …enfin!! …sur un …" travail à faire " donné par…." Moi-même" !ça fait du bien de temps à autre de se mettre …ailleurs que sur l'estrade ….riiiiire!
    il s'agit donc de Constantine à travers de grandes plumes à savoir Guy de Maupassant , Alexandre Dumas .. et les autres …

    Nb: ces documents peuvent éventuellement servir de support pour "la description" à bon entendeur….
    EL Idrissi : Description de l’Afrique et de l’Espagne. XII éme siècle
    « Constantine est l’une des places les plus fortes du monde, elle domine des plaines étendues et des vastes compagnes ensemencées de blé et d’orge »

    Léon l’Africain : Description de l’Afrique.XVI éme siècle
    « Constantine est entourée de rochers abrupts. Le fleuve sufegemar la contourne, et la rive extérieure est aussi couronnée de rochers, de telle sorte que sa vallée très encaissé forme comme un immense fossé qui défend la ville »

    Gustave Flaubert
    : Correspondance 25 avril 1858
    « la seule chose importante que j'ai vue jusqu'à présent, c'est Constantine, le pays de Jugurtha. Il y a un ravin démesuré qui entoure la ville .. c'est une chose formidable et qui donne le vertige, je me suis promené en dessus, à pieds, et dedans, à cheval. Des gypaètes tournoyaient dans le ciel ».

    ( à suivre ... Wink Wink )
    Ps: Allez chiche !!!Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes comme diraient nos élèves qui peut en faire autant ? à vos claviers chers collègues ! faites vos exposés pour nous parler de Tizi..Alger,souk ahras ,chetaibi..... de toute façon on s'ennuie un peu sans nos "petits chahuteurs ... lol! lol! lol!
    kantara
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Ma ville à travers les ....ecrivains .. Empty Re: Ma ville à travers les ....ecrivains ..

    Message par kantara le Mar 2 Mar - 8:29

    Guy de Maupassant : Au soleil
    « Et voici Constantine, la cité phénomène, Constantine l’étrange, gardée comme par un serpent qui se roulerait à ses pieds, par le Rhumel, le fantastique Rhumel , fleuve d’enfer coulant au fond d’un abîme rouge, comme si les flammes éternelles l’avaient brûlé. Il fait une île de sa ville, ce fleuve jaloux et surprenant ; il l’entoure d’un gouffre terrible et tortueux, aux rocs éclatant et bizarre aux murailles droites et dentelées. La cité domine des vallées admirables pleines de ruines romaines, d’aqueducs aux arcades géantes pleines aussi de merveilleuses végétations ».

    Louis Bertrand : Africa-1933
    « Qu’on s’imagine une forteresse naturelle surgie comme sous la poussé d’un volcan, au milieu d’un cirque de pierre. La place est toute prête pour un camp retranché, Une ville militaire devait naître la. Constantine est le type de la citadelle numide, le modèle agrandi de tous ces « borjs », qui s’échellonent sur les crêtes montagneuses du pays. Mais, ce qui excite : une réelle stupeur, c’est la forme géométrique de ces entassements rocheux, dont le faite monte si haut que, d’en bas, on distingue à peine les bâtiments et les travaux de défense quoi les dominent. Cela tombe d’un jet perpendiculaire, plus aérien et plus vertigineux que la chute du Rhumel, qui, au pied de la Casbah, se précipite en cascade, à la sortie des gorges ».

    Albert Camus : L’Algérie de Camus – José Lenzine
    « Constantine a un pont suspendu ou l’on se fait photographier. Les jours de grand vent, le pont se balance au dessus des profondes gorges du Rhumel et on a le sentiment du danger Clic-clac.. On s’en va ! Pressé ? Cynique ? Désabusé ? ».
    kantara
    kantara

    Date d'inscription : 04/02/2010
    Localisation : Constantine

    Ma ville à travers les ....ecrivains .. Empty Re: Ma ville à travers les ....ecrivains ..

    Message par kantara le Mer 3 Mar - 7:53

    Alexandre Dumas : Voir : « Constantine », A-Berthier et R-Goossens.
    « Un cri d’admiration, presque de stupeur au fond d’une gorge sombre, sur la crête d’une montagne baignant dans les derniers reflets rougeâtres d’un soleil couchant, apparaissait une ville fantastique, quelque chose comme l’île volante de Gulliver ».

    Tchihatchef : Espagne, Algérie et Tunisie 1880
    « Constantine, assis sur un magnifique rocher que le Rhumel et de profonds ravins entourent d"une ceinture presque ininterrompue, se présente d'une manière aussi pittoresque qu'original ; pourtant, vue à certaine distance, la ville fait plutôt l'effet d'une citadelle européenne avec ses maisons à toits en tuiles, que d'une ville orientale ; l'élément oriental ne se dégage que lorsqu'on a mis le pied dans son enceinte intérieure »

    Contenu sponsorisé

    Ma ville à travers les ....ecrivains .. Empty Re: Ma ville à travers les ....ecrivains ..

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Aoû - 3:15