ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

BIENVENUES

ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES EN ALGERIE

APPRENTISSAGE: FRANCAIS ET ANGLAIS AUX TROIS CYCLES: PRIMAIRE-MOYEN-SECONDAIRE

Le Deal du moment : -50%
-50% sur le Vélo électrique Xiaomi Mi ...
Voir le deal
499.99 €

    Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef

    Administrateur
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef Empty Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef

    Message par Administrateur Jeu 25 Fév - 3:56

    Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef



    Un
    record de mobilisation ! Le Cnapest et l’Unpef ont réalisé une
    véritable démonstration de force. Leur grève d’une semaine
    reconductible, entamée hier, a mobilisé presque toute la corporation
    des enseignants et des travailleurs de l’éducation nationale. Outrés
    par « la médiatisation de leurs fiches de paie » par le ministère de
    l’Education nationale, ces derniers ont exprimé leur colère par la
    forte adhésion à l’action initiée par les deux syndicats qui
    maintiennent encore la pression sur le gouvernement. « C’est
    impressionnant ! Le taux de suivi de la grève dépasse celui enregistré
    lors du débrayage du mois de novembre 2009 », s’accordent à dire les
    responsables du Cnapest et de l’Unpef.



    Ils
    s’en réjouissent. Pour Nouar Larbi, secrétaire général du Cnapest, la
    mobilisation des enseignants traduit leur ressentiment quant à « la
    propagande de la tutelle ». « La grève a été suivie de façon
    extraordinaire. Je crois que la mobilisation des citoyens est une
    réaction exprimant le ressentiment des enseignants suite à l’atteinte à
    leur dignité. La publication et la médiatisation de la fiche de paie
    des enseignants ont été ressenties comme une humiliation et une
    atteinte à leur dignité », estime-t-il. Selon lui, le mot d’ordre de
    grève a été respecté par plus de 90% des professeurs et enseignants.
    « Ce ne sont pas des chiffres fictifs. Ce sont des données que nous
    avons réunies sur le terrain. Le taux de suivi dépasse les 90% dans la
    majorité des wilayas », explique-t-il. Même son de cloche chez les
    responsables de l’Unpef. « La réponse à notre appel est
    impressionnante. Le taux de suivi de la grève dans les trois paliers du
    secteur de l’éducation nationale varie entre 85 et 98%. Il y a eu même
    des wilayas qui n’ont jamais fait grève auparavant, où les enseignants
    ont débrayé cette fois-ci. Je parle en particulier de Béchar et de
    Tamanrasset », dit-il.

    « Il faut respecter les engagements pris »


    Les affirmations des syndicats sont vérifiables sur le terrain. Les
    écoles primaires, des CEM et des lycées à Alger étaient fermés hier.
    Les élèves ont été renvoyés chez eux, dès les premières heures de la
    matinée. Ils sont rares les établissements scolaires où les cours se
    sont déroulés normalement. C’est ce que nous avons constaté au niveau
    des plus importants établissements d’Alger-Centre et des quartiers
    environnants. « Tout le monde est en grève. Les enseignants en ont
    marre », tonne une enseignante que nous avons rencontrée à l’entrée du
    lycée Omar Racim d’Alger. Ce sentiment de dégoût est, estime Sadek
    Dziri, le fruit du « mensonge officiel ». « Ils ont annoncé des
    augmentations importantes, alors que ce ne sont que des miettes. Les
    gains nets des enseignants ne dépassent pas, dans le meilleur des cas,
    les 8000 DA », déplore-t-il.

    Le responsable de l’Unpef relève, dans ce sens, la non-prise en
    compte des nouvelles primes à l’issue des négociations avec la tutelle
    dans le cadre de la commission mixte chargée du régime indemnitaire.
    Outre ces primes, les deux syndicats exigent, également, la signature
    du décret relatif à la gestion des œuvres sociales et la finalisation
    du dossier de la médecine du travail. S’exprimant sur la question des
    appels au dialogue, le premier responsable de l’Unpef rappelle que
    « les résultats des négociations qui ont eu lieu déjà ne sont toujours
    pas appliqués ». Dans la foulée, le secrétaire général du Cnapest
    souligne le déphasage entre le discours officiel et les pratiques des
    responsables du gouvernement. « La loi d’orientation scolaire exige
    l’élaboration d’un statut amélioré et acceptable pour l’enseignant.
    Mais, ce que nous constatons sur le terrain est tout à fait le
    contraire », lance-t-il.Par Madjid Makedhihttp://www.elwatan.com/Les-enseignants-adherent
    Administrateur
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef Empty Re: Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef

    Message par Administrateur Jeu 25 Fév - 4:05

    Grève dans l’Éducation

    C’est reparti !

    Par
    :
    Nabila Afroun

    Lu : (640 fois)


    Les
    trois paliers de l’éducation nationale ont été paralysés hier. Selon
    les animateurs du mouvement de contestation, le taux d’adhésion a frôlé
    les 90% à travers plusieurs wilayas du pays.
    Insatisfaits
    des nouvelles mesures relatives à la valorisation du régime
    indemnitaire annoncé par le ministère de l’Éducation nationale, les
    enseignants ont répondu favorablement à la grève d’une semaine
    reconductible. Le ton a été donné dès le premier jour du débrayage
    auquel ont appelé le Conseil national autonome des professeurs de
    l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) et l’Union nationale
    du personnel de l’enseignement et de la formation (Unpef). Les trois
    paliers de l’éducation nationale, primaire, moyen et secondaire, ont
    été paralysés hier par les grévistes. Plusieurs écoles ont affiché la
    couleur dès les premières heures de la journée. C’est ce que nous avons
    constaté de visu lors d’une virée effectuée dans quelques
    établissements scolaires d’Alger-Centre. “C’est une grève d’une semaine
    renouvelable jusqu'à la concrétisation de toutes nos revendications
    socioprofessionnelles”, ont répété en chœur plusieurs enseignants
    rencontrés sur le terrain. Au programme : arrêt de travail et
    rassemblement jusqu’à nouvel ordre.
    Selon eux, à travers ce
    mouvement, ils demandent au président de la République d’intervenir
    pour résoudre sérieusement la crise de l’éducation. “Si nous avons eu
    recours à la grève, ce n’est pas de gaieté de cœur. C’est notre ultime
    espoir de voir nos conditions de vie et de travail changer. La balle
    est désormais entre les mains de la tutelle et c’est à elle seule
    d’assumer les conséquences d’un tel mouvement”, ont-ils précisé.
    Quant
    aux représentants de ces deux syndicats (Cnapest et l’Unpef), la grève
    a été largement suivie et, de leur avis, seuls les vacataires et
    certains enseignants non affiliés aux syndicats n’ont pas observé
    l’arrêt de travail. Ce mouvement de débrayage, selon ces animateurs, a
    touché les 48 wilayas du pays et le taux d’adhésion national varie
    entre les 85 à 90%. “C’est un carton plein ! Ce taux de participation
    n’a jamais été égalé pour une première journée de contestation.
    L’adhésion pour cette journée a dépassé la mobilisation de novembre
    dernier. Si nous avons atteint aujourd’hui une participation de 90%,
    voire même 100% dans certaines wilayas du pays, c’est grâce aux
    travailleurs de l’éducation, tous corps confondus, qui ont décidé
    d’aller en rangs serrés”, a expliqué M. Amraoui, chargé de
    communication de l’Unpef. Les représentants des deux syndicats estiment
    que ce mouvement de contestation reflète uniquement l’insatisfaction
    des travailleurs de l’éducation nationale concernant leur plate-forme
    de revendications et dénonce le comportement “unilatéral” de la
    tutelle. “Les augmentations gonflées annoncées en grande pompe par le
    ministère n’a fait que conforter la volonté des enseignants à aller
    vers un mouvement de contestation, et ce, malgré les réunions marathon
    du ministère qui n’ont rien apporté et ses tentatives de manipuler
    l’opinion publique”, a déclaré M. Boudiba, chargé de communication du
    Cnapest. Au-delà des revendications relatives au régime indemnitaire,
    les enseignants réclament la retraite après 25 ans de service, la
    refonte de la gestion des œuvres sociales, ainsi que l’ouverture du
    dossier de la médecine du travail. Les deux syndicats demandent,
    également, la levée des ambiguïtés du nouveau régime indemnitaire dont
    la véritable augmentation, selon eux, varie entre 3 000 et 5 000 DA.
    Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef 131155
    Administrateur
    Administrateur
    Admin

    Date d'inscription : 03/11/2009
    Localisation : Algérie

    Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef Empty Re: Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef

    Message par Administrateur Jeu 25 Fév - 4:09

    Les enseignants en rangs dispersés: Grève dans l'Education

    par Salah-Eddine K.
    La grève, annoncée par le Conseil national des professeurs d'enseignement secondaire et technique (CNAPEST) et l'Union nationale des personnels de l'Education et de la formation (UNPEF), est maintenue, pour aujourd'hui. Les responsables des deux syndicats, Nouar Larbi pour le CNAPEST et S.Dziri pour l'UNPEF, ont affirmé hier, au cours d'une conférence de presse, avoir attendu les résultats de la commission qui s'est réunie afin de trancher sur les revendications de l'Unpef et le Cnapest.

    Au sujet des augmentations annoncées par le ministère de l'Education nationale, Nouar Larbi, dira qu'il s'agit d'un coup médiatique aux fins de manipulation de l'opinion. S. Dziri explique que ces «augmentations», dont fait état le ministère de l'Education, ne concernent en fait que la prime de rendement individuelle (PRI). «Cela ne peut être considéré comme une augmentation de salaire, mais une augmentation de la prime individuelle intégrée au salaire de base», ajoute-t-il, avant de trancher que c'est «une façon de se soustraire aux demandes formulées par les enseignants ».

    Autre point, le plus important selon les syndicalistes, est que l'augmentation de 40 % du salaire de base des enseignants est «une chimère». Nouar Larbi dira «évalué chaque fin de mois, le rendement de l'enseignant est calculé du point 1 jusqu'au point 40 et il n'est pas évident que les enseignants atteignent systématiquement et tous une notation de 40/ 40. Il ajoute que les augmentations oscillent réellement entre 1.000 DA et 4.000DA au plus. Et, selon les syndicalistes, même si l'augmentation de la PRI est la bienvenue, «elle reste loin de nos aspirations.»

    L'Unpef et le Cnapest estiment que la meilleure façon de rattraper les retards serait de créer une nouvelle prime et d'augmenter les primes existantes. En outre, ils ont insisté sur la gestion des œuvres sociales et de la mise en place d'une médecine de travail au profit des enseignants. Ces dossiers sont pour les syndicats, d'une importance capitale et ne peuvent être dissociés des autres revendications des enseignants.

    Contenu sponsorisé

    Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef Empty Re: Les enseignants adhèrent massivement à la grève : La démonstration de force du Cnapest et de l’Unpef

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 22 Sep - 17:37